Actualités archivistiques

Gestion documentaire – archives numériques

Le blogue Convergence a publié un article intitulé : Sauvegarder son patrimoine et ses données. Le premier paragraphe donne une bonne idée de l’angle choisi. Plans d’urgence et de sauvegarde, plan de continuité d’activité ou plan de reprise, sont des procédures étudiées durant nos études ou nos formations et auxquelles nous prêtons généralement peu d’attention, voire que nous reportons à plus tard quand nous sommes en activité… Et pourtant !

En lien avec le dernier objectif du projet « De la diffusion à l’exploitation », c’est-à-dire « mieux comprendre l’archivistique en contexte numérique », le troisième volet des Notes de recherche vise à analyser le discours sur la question du numérique depuis le début des années 2000. À cette fin, une banque de plus de 1000 citations provenant de quatre périodiques en archivistique (Archives, Archivaria, La Gazette des archives et Archival Science) a été créée et incluse dans les Notes. Privilégiant, comme dans le volet précédent, une approche collaborative, la professeure Anne Klein et les étudiants au doctorat Annaëlle Winand, Simon Côté-Lapointe et William Yoakim étaient à même d’intervenir dans les propos de différentes façons.

Le blogue des Archives nationales du Royaume-Uni publie un texte sur leur projet d’archivage des médias sociaux gouvernementaux : Making UK Government Social Media Archive even better.

Aux États-Unis, le groupe NDSA chapeauté à l’origine par la Library of Congress, vient de lancer la deuxième version de son document : Good Migrations : A checklist for Migrating Your Digital Preservation Infrastructure.

Cet article publié sur le média belge RTBF fait le point sur la recherche concernant la conservation des données dans de l’ADN : À l’avenir, les données devraient être stockées dans de l’ADN : gain de place et sauvegarde longue durée.

Le blogue de la section document électronique de la Society of American Archivists publie ce billet : Mitigating Risk and Increasing Transparency, Securely and Globally. Les auteurs, archivistes à la Fondation Ford, nous expliquent comment ils ont réussi à équilibrer le besoin d’être transparents dans leurs actions tout en protégeant les informations sensibles qu’ils conservent.

L’Association for Intelligent Information Mangement (AIIM) vient de publier un guide gratuit sur la signature numérique. Elle en présente les grandes lignes dans ce billet de blogue. Vous pourrez aussi y télécharger le guide : Digital Signatures 101 – Drivers, Barriers and User Research.

Sur le blogue Records about the world, on retrouve ce billet qui explore les défis liés à la précision et à l’identification des documents nés numériques afin de les gérer : The challenge of identifiying born-digital records.

Les Archives de la Nouvelle-Zélande présentent les résultats du sondage 2019-2020 sur l’étage de la gestion de l’information auprès des organismes de l’État. Report on the State of Government Recordkeeping 2019/20.

Il y a quelques semaines, vous retrouviez ce texte Rival records management models in an era of partial automation dans vos nouvelles du web. Ce texte a inspiré la tenue d’une table ronde sur le sujet dont on retrouve un compte rendu dans le blogue Recordkeeping Roundtable : Recordkeeping theory, models & strategies and today’s workplace.

On retrouve sur le site de BAC un nouveau numéro de la publication La tenue de document et la gouvernance. J’attire particulièrement votre attention sur ces articles :

Le blogue Records about the world nous propose ce texte : Classifying records in Microsoft 365. Les options de classifications sont présentées, de même que leurs avantages et leurs inconvénients.

Les Archives nationales des États-Unis veulent utiliser l’intelligence artificielle pour automatiser les processus de gestion documentaire. National Archives Wants to Use AI to Improve ‘Unsophisticated Search’ and Create ‘Self-Describing Records’.

Cet article fait un survol des défis liés à la description des archives numériques : Description of Electronic Records.

Vous vous souvenez peut-être d’un scandale qui a éclaboussé en 2015 le gouvernement de la Colombie-Britannique alors que des courriels concernant la disparition ou le meurtre de femmes autochtones ont été détruits. Cet évènement a levé le voile sur un ensemble de mauvaises pratiques de gestion documentaire des gouvernements au Canada et dans le monde. Un court documentaire a été réalisé sur le sujet : Duty to document – How goverments avoid transparency and sideline citizens through ‘oral government’ and deleting public records. Lors du lancement de ce dernier, une table ronde a aussi eu lieu sur le sujet abordé dans celui-ci. Vous pouvez aussi uniquement écouter le documentaire sur Vimeo (environ 18 minutes).

Archives – acquisition

Le 25 mars dernier, les Archives de la ville de Québec ont fait l’annonce de l’acquisition de plus de 500 000 images provenant du fonds d’archives Le Soleil.

Comme le départage entre les archives privées et publiques se fait souvent dès l’acquisition, c’est pourquoi ce texte se retrouve dans cette catégorie. Contestons les frontières entre archives privées et publiques! Voici le paragraphe d’introduction de ce texte publié dans Arbido. Les archives contestataires entrent indéniablement dans la catégorie des « archives privées », mais la notion d’histoire publique (public history) devrait nous engager à reconsidérer les frontières entre public et privé, pour le plus grand profit du débat démocratique.

Didier Grange publie cet article dans la revue Arbido Cinq outils pour acquérir sereinement les archives privées dans les institutions publiques.

Archives – traitement

Les archives de la ville de Coquitlam (Colombrie-Britannique) nous offrent un billet de blogue qui démystifie le travail de traitement des fonds d’archives. From Accession to Access : The Art of Archival Processing.

Sur le blogue d’Europeana, on présente un outil qui utilise l’intelligence artificielle pour classifier sa banque d’images et ajouter des métadonnées : Introducing our image classification pilot.

Au Maroc, le personnel mandaté pour faire l’inventaire des archives de Casablanca a dû retarder son projet de quelques mois, le temps de dératiser l’endroit. On peut en apprendre un peu plus en lisant l’article Les archives de Casablanca détruites par les rongeurs.

Archives – conservation

Le Groupe de travail sur les priorités du contenu patrimonial a récemment déposé son rapport. Rappelons que l’objectif du Groupe de travail sur les priorités du contenu patrimonial (GTPCP) est de définir l’étendue des travaux pour améliorer le contenu de Canadiana par diverses mesures : 1) principes pour l’inclusion de contenu ; 2) directives concernant les critères et priorités de numérisation ; 3) recommandations pour accroître la découvrabilité. Le travail du GTPCP repose sur les priorités des membres du RCDR et la collaboration avec la communauté du patrimoine canadien.

Le Devoir profite de l’acquisition des archives des Sœurs de Sainte-Anne par le Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges pour rappeler l’importance de la sauvegarde des archives religieuses pour l’histoire du Québec. Le riche héritage archivistique des Sœurs de Sainte-Anne.

L’Institut canadien de conservation diffuse son Plan de préservation des collections patrimoniales : stratégies pour éviter ou limiter les dommages.

En Australie, le sous-financement des Archives nationales des dernières années menace la conservation de plusieurs documents et la capacité même de ces dernières à assumer leur rôle. The memory of the nation is at risk with National Archives desperate for funds.

Aux États-Unis, le Council of State Archivists a tenu le 25 mars dernier un webinaire sur les stratégies développées et des leçons apprises lors des démarches entreprises pour contrer les importantes réductions budgétaires à la direction des collections spéciales de la Bibliothèque publique de Birmingham (Alabama).

Archives – diffusion

Ithaka S+R présente son rapport de recherche : Teaching with Primary Sources : Looking at the Support Needs of Instructors. Le rapport s’attarde sur les points suivants : identifier les sources primaires appropriées, les compétences des élèves concernant la recherche et l’évaluation des sources primaires, la conception d’un cours intégrant l’utilisation des sources primaires, les étudiants profite du contact physique et virtuel avec les sources et enfin l’importance de la collaboration.

Sur ce billet de blogue, l’auteur fait le tour de la question sur les droits de réutilisation pour les archives départementales françaises. Réutilisation des archives publiques : un trésor toujours trop bien gardé.

Dans le blogue Convergence, vous trouverez une entrevue avec les créateurs du blogue Première lecture de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale. Quant au blogue lui-même, il peut être consulté ici : Premières lectures.

L’émission du 27 avril dernier de Notre histoire en tête est consacrée au 100e anniversaire des Archives nationales du Québec (ANQ). Vous y entendrez Hélène Fortier et Valérie D’Amour parler de l’historique des ANQ, de ses mandats et de ses partenaires, de ses activités de diffusion et des évènements spéciaux liés au centenaire.

Archives – législation

Au Wisconsin, un député et un sénateur militent pour faire passer un projet de loi pour empêcher les législateurs et leur personnel de détruire des documents publics. Bill would require legislators and their staff to stop deleting public records.

Un nouveau document a été ajouté au Portail International Archivistique Francophone. Il porte sur les lois concernant les archives dans les pays de la francophonie.

En France, un projet de loi concernant le renseignement et la sécurité intérieure menace le droit constitutionnel d’accéder aux archives : Des historiens alertent sur le risque d’un « recul historique du droit d’accès aux archives ».

Toujours concernant ce projet de loi, l’Association des historiens contemporanéistes de l’enseignement supérieur et de la recherche (AHCESR) a déposé cette semaine, avec l’Association des archivistes français (AAF) et l’Association Josette et Maurice Audin (AJMA) une « porte étroite » au Conseil d’État. Cette procédure permet à des associations d’éclairer le Conseil d’État sur les problèmes que soulève un projet de loi alors que ce dernier a été soumis par le gouvernement pour avis. Vous pourrez lire le texte déposé dans le blogue de l’AHCESR.

Archivistes – profession

La chaîne radiophonique France culture propose quatre épisodes dans sa série Histoire d’archives. D’une durée de 52 minutes chacune, les balados ont pour titre : Archiver pour mieux régner, Ces si chères archives napoléoniennes, sont-elles chères, archi-chères?, Bicentenaire de l’École des chartres, les archives n’ont pas pris une ride! et Archives LBGT+, retrouver la mémoire.

La Society of American Archivists a tenu une table ronde en lien avec le livre A Matter of Facts: The Value of Evidence in an Information Age écrit par Laura Millar. Dans son livre, l’auteure explique comment les documents, les archives, les données, etc. sont importants pour une société inclusive et démocratique.

Le blogue de l’Association canadienne des archivistes publie un texte sur une trousse permettant de repérer les programmes de subventions pour les archives, les bibliothèques et les musées aux États-Unis et au Canada : Lucidea’s LAMs Database Guides Users to Millions of Dollars in Grants.

Le blogue Convergence nous propose cet article : Le statut d’une sonothèque. L’objectif du billet est de répondre à ces questions. Quel statut accorder alors à une sonothèque telle que celle de l’ONF qui contient des sons de diverses provenances? S’agit-il d’une « collection », d’une librairie sonore ou d’archives sonores?

L’Association des archivistes du Québec et l’Association des archivistes français ont signé le 15 avril dernier une entente de partenariat. On peut lire le communiqué sur le site de l’AAQ.

L’Association canadienne des archivistes présente dans son blogue une entrevue (en anglais) avec l’archiviste Paulette Dozois. Sa carrière s’est déroulée à BAC.

L’Institute of Historical Research de la School of Advenced Study de l’University of London a lancé une nouvelle série de séminaires intitulés : The Shock of the Record: Archives and Truth. Ces séminaires porteront sur l’importance des archives comme preuve des activités, décisions, stratégies, etc, particulièrement en cette ère des fausses nouvelles et des théories du complot.  Le premier est maintenant disponible sur YouTube : The Shock of the Record : Why Archives Matter. Le prochain Who creates the records and why? Evidence under attack se tiendra le 17 juin prochain

Depuis 2018, les archivistes de l’Écosse profitent du mois d’avril pour faire connaître les archives et la profession à l’aide d’une série de mot-clic prédéterminé pour chaque jour du mois. La campagne, chapeautée par l’Archives and Records Association, s’appelle #Archive30. Le billet Archive30 – Behind the Scene nous présente cette activité de sensibilisation et de réseautage.

La revue d’histoire Entre-Temps nous propose une entrevue avec Anne-Laure Fabre, archiviste itinérante dans le Bas-Rhin, qui nous parle de son métier.

Le Groupe de travail sur la stratégie de sensibilisation du Comité directeur sur les archives canadiennes vient de déposer son rapport qui recommande l’adoption d’une stratégie et d’une structure permettant aux associations d’archives d’unir leurs efforts pour soutenir de vastes initiatives à grandes retombées ayant comme objectif la sensibilisation et la promotion de l’archivistique. Le rapport s’intitule : Stratégie nationale de sensibilisation et de promotion des archives canadiennes.

Archives et minorités

Lors de conférences, de webinaires ou dans les articles, les représentants des institutions patrimoniales et des universités précisent lorsqu’ils se présentent sur quelle terre ancestrale l’édifice qu’il occupe est construit. Dans son article de blogue, l’archiviste des États-Unis nous explique la signification et l’importance de cette mention : The Importance of Acknowledging HIstory.

Ce billet de blogue explique le processus entrepris par les Archives et collections spéciales de l’University of Minnesota pour réexaminer le langage utilisé dans la description des archives. On y parle d’identification des descriptions problématiques et de contextualisation. Reexamining Descriptive Language at the University of Minnesota Archives and Special Collections.

Note : Les textes en italiques sont copiés des nouvelles consultées

Annie Labrecque
Technicienne en documentation, BAnQ