Habiller le théâtre…

Conceptrice de costumes pour le théâtre, la danse et l’opéra, Solange Legendre révèle à travers ses archives tout un pan de l’histoire de la dramaturgie au Québec. Véritable plaisir pour l’œil et l’esprit, ses créations nous font voyager d’une œuvre artistique à l’autre, d’une scène à l’autre.

En 1956, après des études aux écoles des beaux-arts de Montréal et de Paris, Solange Legendre entre à l’emploi de la Société Radio-Canada. Formée en dessin, en gravure et en peinture, elle y conçoit les costumes de nombreuses séries dramatiques et productions télévisuelles, dont L’heure du concert et Les beaux dimanches.

In the Story Book, émission pour enfants, Canadian Broadcasting Corporation (CBC), 1956-1957. Archives nationales à Montréal, fonds Solange Legendre (P846, S2, SS2, D1).
Marie-Emma d’André Laurendeau, 1970. Archives nationales à Montréal, fonds Solange Legendre (P846, S2, SS2, D49).

Pendant plus de 30 ans, Solange Legendre signe les costumes d’œuvres de plusieurs compagnies théâtrales, dont la Comédie Canadienne, le Théâtre de l’Égrégore, la Nouvelle Compagnie théâtrale, le Théâtre du Nouveau Monde et le Théâtre populaire du Québec. Nous lui devons la conception des premiers costumes de Casse-Noisette, dans la version chorégraphiée par Fernand Nault pour les Grands Ballets Canadiens.

Casse-Noisette, 1964. Archives nationales à Montréal, fonds Solange Legendre (P846, S2, SS4, SSS3, D3).

… avec des costumes réfléchis…

En plus de dessiner le vêtement, d’« habiller » l’interprète, la costumière participe à la dramaturgie et collabore à la mise en scène des œuvres. Après une lecture minutieuse du texte de la pièce et une recherche approfondie sur les modes vestimentaires de l’époque où se déroule l’intrigue, elle imagine le personnage. Puis, elle développe des chartes de couleurs en fonction d’un ensemble de critères tels que la scénographie, la psychologie du personnage et l’artiste qui jouera le rôle.

Charte des couleurs. Huis clos de Jean-Paul Sartre, 1981. Archives nationales à Montréal, fonds Solange Legendre (P846, S2, SS2, D77).
Tartuffe de Molière, 1965. Archives nationales à Montréal, fonds Solange Legendre (P846, S2, SS3, SSS5, D5).

… et hauts en couleur

Le fonds Solange Legendre, conservé aux Archives nationales à Montréal, compte près de 2000 maquettes de costumes qui regorgent de couleurs et de détails. Les maquettes sont accompagnées d’échantillons de tissus, du titre de l’œuvre correspondante et du nom de l’artiste à qui est destiné le costume. La conceptrice utilise plusieurs techniques de dessin au fil du temps. En plus d’être un plaisir pour les yeux, ces images livrent une foule de renseignements sur les styles vestimentaires à travers les époques et sur la dramaturgie au Québec. On découvre dans ces archives des créations, des dramaturges, des compagnies et des interprètes de théâtre, de danse et d’opéra.

Le Bateau pour Lipaïa d’Alexei N. Arbouzov, 1980. Archives nationales à Montréal, fonds Solange Legendre (P846, S2, SS2, D76).

Pour en savoir plus


Marthe Léger, archiviste, Archives nationales à Montréal

Valérie Lessard


Cet article est la version révisée d’un texte publié dans le blogue Instantanés de BAnQ le 19 avril 2017, sous le titre « Habiller le théâtre : une histoire de la dramaturgie au Québec à travers les costumes de Solange Legendre ».