Guy Lafleur, on te dit « Chapeau »!

Guy Lafleur en pleine action, le 15 mars 1984. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo : Pierre Côté.

Après Maurice Richard et Jean Béliveau, voici qu’une autre légende des Canadiens de Montréal nous a quittés. Natif de Thurso en Outaouais, Guy Lafleur a été une étoile et une idole pour les amateurs de hockey de plus d’une génération.

Des Remparts aux Nordiques

À la suite d’un court mais fructueux passage chez les Remparts de Québec (il cumule 170 points durant la saison 1969-1970), Guy Lafleur est repêché dans la Ligue nationale de hockey (LNH) au premier tour durant l’été 1971 par Sam Pollock, directeur-gérant des Canadiens de Montréal. Subissant une importante pression à son arrivée avec la sainte flanelle, Lafleur se fait plutôt discret entre 1971 et 1974.

Il prend son envol durant la saison 1974-1975 avec 119 points dont 53 buts et il trouve le fond du filet à 60 reprises en 80 matchs durant la saison 1977-1978. Au sein du trio qu’il compose avec ses fidèles coéquipiers Steve Shutt et Jacques Lemaire, il aide son équipe à remporter cinq coupes Stanley dont quatre d’affilée (de 1976 à 1979). 

Le surnom « Flower » sied bien à Guy Lafleur, reconnu pour son amabilité et sa propension à fuir les bagarres, mais pas autant que « Démon blond ». D’aucuns se souviennent de sa vitesse d’accélération, de ses montées enlevantes jusqu’en zone adverse et de son lancer frappé qui soulevaient littéralement la foule du Forum.  

Après 14 saisons avec les Canadiens de Montréal, Lafleur prend sa retraite en février 1985. Il revient toutefois dans l’uniforme des Rangers de New York à l’automne 1988 puis termine sa carrière officiellement dans celui des Nordiques de Québec en 1991.

Une carrière riche en exploits et en trophées

Guy Lafleur a remporté cinq coupes Stanley, trois trophées Art Ross et Lester B. Pearson (aujourd’hui Ted Lindsay), deux trophées Hart et une fois le Conn Smythe. Avec 1246 points (518 buts et 728 aides), il est encore à ce jour le meilleur joueur du Tricolore, suivi par son idole Jean Béliveau (1219 points), et le meilleur pointeur ailier droit de la formation en une saison avec 136 points durant la saison 1976-1977.

Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1988, Guy Lafleur a aussi été nommé en 2017 parmi les 100 plus grands joueurs de la LNH dans le cadre du centenaire de la Ligue nationale de hockey. Son chandail numéro 10 a été retiré lors d’une cérémonie riche en émotions le 16 février 1985 au Forum de Montréal.

Au-delà des statistiques et de son immense talent sur la glace, Guy Lafleur attire la sympathie et l’amour du public grâce à son humilité et à ses implications auprès d’œuvres philanthropiques. Au terme de sa vie, on le salue en clamant : Chapeau Guy, Guy, Guy!


Pour en savoir plus

Ken Campbell, Bleu! blanc! rouge! – Les 100 meilleurs joueurs de l’histoire des Canadiens de Montréal, préface de Martin Brodeur, 2009.

Marc Durand, Guy Lafleur – La naissance d’une idole, préface de Guy Lafleur, 2021.

Georges-Hébert Germain, Guy Lafleur – l’ombre et la lumière, 1990.

Léandre Normand et Pierre Bruneau, Les Canadiens et la coupe Stanley : 24 conquêtes qui font l’histoire, 2016.

Pierre-Yvon Pelletier, Guy Lafleur – La légende : l’album photo du démon blond, 2013.

Martin Trudel, 1976-77, la saison record du Canadien, préface de Scotty Bowman, 2011.


Mireille Lebeau, archiviste, Archives nationales à Montréal.


Guy Lafleur et son coéquipier Jacques Richard célèbrent dans le vestiaire, le 27 janvier 1970.  Les deux joueurs vedettes des Remparts de Québec ont cumulé 12 points lors de cette victoire contre Sorel au compte de 11 à 6. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo: Paul Henri Talbot.
Le 6 juin 1971, la nouvelle recrue des Canadiens de Montréal, Guy Lafleur, signe des autographes aux côtés de Jean Béliveau, son idole de jeunesse. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo : Jean Goupil.
Guy Lafleur effectuant un tir au but dans une position précaire, le 16 octobre 1971. Malgré ses efforts, il rate la cible. À une époque où le port du casque protecteur est peu répandu, plusieurs amateurs disent : « Enlève ton casque, tu vas compter des buts! » L’avenir leur donnera raison, puisqu’à partir du moment où il joue sans casque, le Démon blond fracasse les records. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo : Robert Nadon.
Le 7 octobre 1975, au pied de la Place Ville-Marie, la foule acclame les joueurs de l’alignement des Canadiens de Montréal pour la saison 1975-1976. On reconnaît notamment Yvan Cournoyer, Doug Risebrough, Doug Jarvis, Steve Shutt, Guy Lapointe, Yvon Lambert, Guy Lafleur, Larry Robinson, Serge Savard, Ken Dryden, Mario Tremblay et Pierre Bouchard.  Une foule en liesse sera au rendez-vous au printemps 1976 alors que le Tricolore aura remporté la coupe Stanley. Archives nationales à Montréal (P833, S5, D1975-0399). Photo : Pierre McCann.
Le 7 octobre 1976, Le Démon blond réalise une montée vers le but des Pingouins de Pittsburgh, écrasés 10-1 lors du premier match de la saison 1976-1977 des Canadiens. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo : René Picard.
Le 7 juin 1977, Guy Lafleur pose fièrement aux côtés des trophées Conn Smythe, Lester B. Pearson, Art Ross et Hart remportés durant la saison exceptionnelle 1976-1977. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo :  Michel Gravel.
Le 18 août 1977, Guy Lafleur discute avec un jeune garçon portant un chandail des Bruins de Boston après une partie de baseball à Laval. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo : Yves Beauchamp.  
Le 1er février 1979, Guy Lafleur est accompagné d’enfants lors du lancement de la campagne de l’Aide à l’enfance visant à recueillir des dons pour améliorer les conditions de vie d’enfants de pays en voie de développement et du Canada. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo :  Réal St-Jean.
Le 6 décembre 1979, Guy Lafleur signe des autographes pour les élèves enthousiastes de l’école Victor-Rousselot à Saint-Henri. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009) . Photo : Pierre McCann.   

Le 16 février 1985, l’idole du Canadien de Montréal salue la foule au Forum au cours de la cérémonie du retrait de son chandail, le numéro 10. On le voit aux côtés de ses parents, émus et fiers. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo : Armand Trottier.  
Deux anciens grands complices du Tricolore lors d’une partie amicale opposant l’équipe Petro-Canada des Anciens professionnels et les anciens Bombardiers de Rosemont, le 24 octobre 1985. Archives nationales à Montréal (P833, S5, D1985-0495). Photo : Bernard Brault.
Le 30 mars 1991, après une saison dans l’uniforme des Rangers de New York, Guy Lafleur termine sa brillante carrière avec les Nordiques de Québec. Il aura cumulé 24 buts et 38 aides durant ses deux dernières années dans la LNH. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo : Bernard Brault.
Guy Lafleur et son entraîneur Scotty Bowman au Forum de Montréal le 8 octobre 1971. Archives nationales à Montréal (P833, S2 D3009). Photo : Pierre McCann.