Le dénombrement de Jacques Viger : un portrait de Montréal en 1825

Dénombrement du Comté de Montréal fait en 1825 par MM Louis Guy et Jacques Viger, page couverture, 1825. BAnQ Vieux-Montréal (P694).

Premier maire de Montréal de 1833 à 1836, Jacques Viger est un important notable de cette ville. Dans sa jeunesse, il est rédacteur du journal Le Canadien. En 1812, il combat dans la guerre anglo-américaine comme capitaine de milice britannique. En 1813, il est nommé inspecteur des grands chemins, rues, ruelles et ponts de Montréal. Il est alors le principal fonctionnaire de la ville.

Jacques Viger, 1855. BAnQ Vieux-Montréal (P266, S3, SS1, P39). Photo : J. E. Livernois.

An East View of Montreal in Canada = Vue de Montréal, Canada, depuis l’est, 1760. BAnQ Vieux-Montréal (P318, S4, P9).

Le 22 mars 1825, le gouvernement du Bas-Canada promulgue une loi ordonnant la tenue d’un recensement dans tous les comtés de la province. Jacques Viger est alors un fonctionnaire montréalais hautement respecté. Il est naturellement nommé commissaire du recensement pour le comté de Montréal et doit parcourir toute l’île pour recenser sa population. Pour l’aider dans son travail complexe, Viger choisit Louis Guy, un notaire qui a été l’un de ses frères d’armes durant la guerre de 1812.

Plan de l’Ile de Montréal désignant les chemins publics, les paroisses, les fiefs et les villages qui s’y trouvent, le canal de Lachine, les différentes parties de l’Ile qui ne sont pas encore à l’état de culture, 1834. BAnQ Québec (E21, S555, SS1, SSS21, P3).

La loi ordonnant la tenue du recensement dans tous les comtés du Bas-Canada pose certaines balises. Premièrement, le recensement doit être effectué entre le 20 juin et le 20 septembre 1825. Deuxièmement, la loi prévoit douze questions que doivent poser les commissaires aux citoyens. Ces questions concernent divers sujets tels le nom du chef de famille, le nombre de personnes par famille et leur distribution selon l’âge, le sexe et l’état matrimonial. Troisièmement, on oblige la population à répondre aux commissaires, prévoyant ainsi des amendes pour les citoyens qui refuseraient de collaborer. Finalement, la loi oblige les commissaires à remettre quatre copies de leur travail, soit une copie destinée au curé de la paroisse, une pour chacune des deux chambres du Parlement et une quatrième pour les archives.

Dénombrement du Comté de Montréal fait en 1825 par MM Louis Guy et Jacques Viger, page 7, 1825. BAnQ Vieux-Montréal (P694).

En plus de ces exigences, Jacques Viger décide également d’ajouter plusieurs questions pour documenter la vie des Montréalais. Il indique notamment le nombre de maisons habitées, fermées ou en construction, les matériaux de ces bâtiments (bois ou pierre), la religion, le lieu de naissance et l’occupation des habitants, ou encore la fréquentation scolaire. Cette initiative personnelle fait du dénombrement de Jacques Viger l’un des recensements les plus complets effectués jusqu’alors. Il faut attendre 1851 pour avoir un recensement aussi précis.

Dénombrement du Comté de Montréal fait en 1825 par MM Louis Guy et Jacques Viger, page 9, 1825. BAnQ Vieux-Montréal (P694).

En trois mois, Jacques Viger et Louis Guy visitent près de 6 875 foyers et rencontrent plus de 22 500 personnes. La précision et l’exhaustivité de leur travail offrent un portrait précis de Montréal en 1825. Sur les 22 540 habitants que compte alors la ville, Jacques Viger nous fait connaitre la profession de 8 656 personnes, soit 38,4% de la population. Le dénombrement dresse ainsi le portrait de la vie socio-économique de Montréal. Il faudra d’ailleurs attendre 1871 pour connaitre un pourcentage aussi élevé. Cela ne fait que démontrer la précision du travail de Jacques Viger.

Dénombrement du Comté de Montréal fait en 1825 par MM Louis Guy et Jacques Viger, page 13, 1825. BAnQ Vieux-Montréal (P694).

En septembre 1825, Jacques Viger dépose les quatre copies officielles prévues de son dénombrement. Cependant, il prépare également un cinquième exemplaire qu’il conserve. Cette version privée est la plus complète. Jacques Viger y insère plusieurs pages de statistiques et plusieurs notes personnelles.

Dénombrement du Comté de Montréal fait en 1825 par MM Louis Guy et Jacques Viger, page 213, 1825. BAnQ Vieux-Montréal (P694).

La version officielle du dénombrement de 1825 se trouve aux Archives nationales du Canada. La version privée est conservée aux Archives nationales du Québec à Montréal.

Marc-André Dénommée, technicien en documentation – BAnQ Québec