Roger Varin et l’Ordre de Bon Temps

À Port-Royal en Acadie (aujourd’hui en Nouvelle-Écosse), en 1606, l’Ordre de Bon Temps est fondé par Samuel de Champlain pour divertir les troupes, garder le moral des colons et les tenir occupés. C’est là qu’est donnée la première représentation théâtrale au Canada avec la pièce « Le Théâtre de Neptune » de Marc Lescarbot.

Au Québec, inspiré par cette initiative des premiers temps de la colonie française, Roger Varin fonde, en janvier 1946, un vaste mouvement de loisir culturel aussi appelé l’Ordre de Bon Temps (OBT). L’OBT regroupe des jeunes issus pour la plupart de mouvements d’action catholique (Jeunesse ouvrière catholique, Jeunesse étudiante catholique et Jeunesse indépendante chrétienne) ou du scoutisme.

Soirée de fondation de l’Ordre de Bon Temps au Monument national, 12 janvier 1946. BAnQ Vieux-Montréal (P856,S2,D2). Félix Leclerc et le père Émile Legault font partie du jury qui décerne les récompenses pour les costumes les plus réussis. Photographe : Lucien Desjardins.
Première rangée : Félix Leclerc, Yolande Cloutier, Mme Pierre Dupuy, Andrée Leclerc (née Vien), Émile Legault c.s.c.
Deuxième rangée : Gina Vaubois, Marcel Thérien, Roger Varin, Ninon Pednault, Denise Marsan, Rosario Fortin
Troisième rangée : Georges Kelly, Georges Groulx, Jacqueline Varin (née Rathé), Noël Brunet, Louise D’Amours, Lionel Renaud, madame Lionel Renaud

Bal costumé de la soirée de fondation de l’Ordre de Bon Temps au Monument national, 12 janvier 1946. BAnQ Vieux-Montréal (P856,S2,D2). Photographe : Lucien Desjardins.
À partir d’en haut à droite : Marcel Thérien, Jacqueline Varin (née Rathé), Jeanne Benoît (épouse Maurice Sauvé en 1948), Maurice Sauvé

Ce mouvement laïque et mixte, dissout en 1954, a comme objectif de démocratiser la culture canadienne-française et de la défendre contre l’hégémonie américaine. C’est un organisme voué à la promotion, à l’organisation et à la mise sur pied d’activités de loisirs et de camps de formation par et pour les filles et les garçons issus de tous les milieux. Les représentants de la jeunesse de cette période d’après-guerre qui participent aux activités de l’OBT y apprennent le chant, la danse, le mime, le théâtre, etc., tout en développant leur sens de l’initiative et leur esprit communautaire.

Plusieurs personnalités publiques ont transité par l’OBT, notamment Hélène Loiselle, Pauline Julien, Ambroise Lafortune, Jacques Languirand, Félix Leclerc, Kim Yaroskevskaya, Jeanne Benoît (Sauvé) et Gaston Miron. L’Ordre fut une pépinière de talents pour diverses institutions culturelles telles que la radio et la télévision de Radio-Canada, l’Office national du film, les théâtres et les maisons d’édition.

Le premier numéro du bulletin d’information de l’Ordre de Bon Temps, La Galette, est publié en décembre 1946. Gaston Miron en a été le directeur de 1951 à 1953.

Dépliant publicitaire de La Galette, [1947]. BAnQ Vieux-Montréal (P856,S2,D20).

Du 8 au 12 avril 1948, des membres de l’Ordre de Bon Temps, dont Pauline Julien et Roger Varin, participent au Festival national de folklore présenté à Saint-Louis, Missouri. Le folklore canadien-français y est représenté par Jacques Labrecque et par l’Ordre de Bon Temps sous la direction de Roger Varin.

Programme du Festival national de folklore, Saint-Louis, Missouri, p. 1 et
p. 3, 1948. BAnQ Vieux-Montréal (P856,S2,D13).

En 1949, l’Office national du film du Canada (ONF) produit un film sur l’Ordre de Bon Temps intitulé « Vieux airs…nouveaux pas ».

Scène du film « Vieux airs…nouveaux pas », ONF, réalisation Gil LaRoche, scénario et texte Jacques Bobet, 1949, 21 minutes. BAnQ Vieux-Montréal (P856,S15,D2). Photographe non identifié.

L’Ordre de Bon Temps n’est qu’une des nombreuses initiatives culturelles auxquelles Roger Varin s’est associé. Il a été, entre autres, cofondateur, avec le père Émile Legault, de la troupe des Compagnons de Saint-Laurent, auteur et metteur en scène de jeux scéniques, recherchiste et animateur d’émissions radiophoniques et télévisuelles de Radio-Canada. Homme dynamique aux multiples talents et projets, Roger Varin a joué un rôle important de rassembleur au cours des années 1930-1950, époque porteuse de changements qui a précédé la Révolution tranquille.

Claire Varin, fille de Roger Varin, a écrit le récit biographique intitulé Un prince incognito, Roger Varin.

Varin, Claire, Un prince incognito, Roger Varin, Fides, 2012, 306 pages. Photographie de couverture : Roger Varin en 1938, collection famille Varin.

Marthe Léger, archiviste – BAnQ Vieux-Montréal

En complément :

Les exemplaires de la revue La Galette peuvent être consultés à la Collection nationale de BAnQ (PER G-189).

TOURANGEAU, Rémi, dir. Dictionnaire des jeux scéniques du Québec au XXe siècle. Québec, Presses de l’Université Laval, 2007, 960 p.

TELLIER, Christine. Jeunesse et poésie : de l’Ordre de Bon Temps aux Éditions de l’Hexagone. Saint-Laurent, Fides, 2003, 332 p.

Courtemanche-Auclair, Jeanne. « C’est notre histoire : Ordre de Bon Temps » (en 3 parties), Québec Folklore, novembre-décembre 2005, vol. XXIV, no 6; janvier-février 2006, vol. XXV, no 1; mars-avril 2006, vol. XXV, no 2.