Avez-vous remarqué le changement de noms des centres d’archives de BAnQ?

Nos centres d’archives régionaux peuvent dorénavant acquérir et diffuser le patrimoine documentaire publié dans leur région en plus de permettre aux éditeurs d’y faire leur dépôt légal. Il est aussi possible d’organiser dans les régions des colloques et des journées d’étude, en collaboration avec les établissements d’enseignement et les sociétés d’histoire régionales.

L’élargissement du mandat de nos centres d’archives a eu pour effet de rendre inappropriée leur désignation. Plus que des « centres d’archives », nos centres sont maintenant de véritables centres de BAnQ, investis de la totalité de la mission de notre institution. Aussi, pour refléter cette réalité, ils sont dorénavant identifiés comme des centres de BAnQ. Ils sont nommés en fonction de leur localisation :

 

signatures

Marie-Pierre Nault, archiviste BAnQ Vieux-Montréal