Le comité des archives du Conseil du patrimoine religieux du Québec tient sa deuxième Journée des archives religieuses

Mario Dufour, conseiller en patrimoine religieux. Photographie: Marc Lacasse, 2013
Mario Dufour, conseiller en patrimoine religieux. Photographie: Marc Lacasse, 2013

Compte tenu de l’intérêt et des réactions suscités par la première Journée sur les archives religieuses du 18 avril 2012 – État des lieux et pistes de solutions pour l’avenir –, le Comité des archives du Conseil du patrimoine religieux n’avait d’autre choix que d’organiser une deuxième Journée consacrée au milieu des archives religieuses. Celle-ci s’est tenue le 19 avril 2013 au Musée de la civilisation de Québec sous le thème Des outils pour paver les voies de l’avenir. À l’instar de la première Journée, le milieu des archives religieuses a répondu en grand nombre à l’appel du Comité. En effet, plus d’une centaine de participants se sont déplacés dans la capitale pour entendre conférenciers et intervenants parler des outils juridiques susceptibles d’encadrer les choix que doivent faire les institutions ecclésiastiques pour perpétuer leur mémoire.

Cette journée s’est ouverte par une conférence plénière prononcée par Mario Dufour, conseiller en patrimoine religieux, qui a défini le patrimoine archivistique religieux comme trace de la mémoire collective et a situé son rôle dans un monde à venir. A suivi la première conférence thématique qui a réuni deux conférenciers : Bernard Cliche, président du Conseil d’administration de la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines, et Dianne Maltais, conseillère principale développement stratégique à la Caisse d’économie solidaire Desjardins. Ils ont abordé, sous des angles distincts, la présentation de modèles et d’outils permettant d’assurer la pérennité des archives religieuses. Après l’heure du dîner, une activité « Archives à voix haute » élaborée avec des documents de services d’archives religieuses de la région de Québec a été bien accueillie et appréciée. Puis la journée s’est poursuivie avec la seconde conférence thématique qui portait sur les conventions de dépôt et de donation d’archives religieuses. Quatre intervenants ont pris part à cet exposé : Sophie Côté, archiviste au Centre d’archives de Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Catherine Gaumont et François Rousseau, muséologue et archivistes chez les Augustines et, enfin, Christelle Lavoie, directrice du Centre d’archives régional de Charlevoix. Si Sophie Côté a présenté le modèle de convention de donation en usage à BAnQ, s’attardant sur les clauses pouvant régir une convention, les autres intervenants ont orienté leurs exposés sur les applications concrètes des ces outils dans leur milieu respectif.

Cette deuxième Journée s’est terminée par une table ronde qui a réuni quatre intervenants : Pierre Lafontaine, du Diocèse de Québec, James Sweeny, du Diocèse anglican, Rachel Lemieux, des Petites Sœurs de la Sainte Famille (Sherbrooke) et Nadine Li Lung Hok, de la Province canadienne de la Congrégation de Sainte-Croix (Montréal). Chacun des intervenants a offert un témoignage sur les choix opérés dans leur institution pour s’assurer de la préservation du patrimoine archivistique religieux.

Fort de ce succès, le Comité des archives entrevoit avec enthousiasme l’organisation d’une troisième Journée des archives religieuses qui se tiendra à Sherbrooke en mai 2014 sous le thème Accessibilité et transmission des archives religieuses : Quoi ? Pourquoi ? Pour qui ?, et ainsi poursuivre la réflexion amorcée par Mario Dufour. Bien entendu, la présentation de quelques réalisations en matière de pérennisation des archives religieuses à travers le Québec demeure à l’ordre du jour.

 

Daniel Ducharme, archiviste – Direction des services aux usagers et aux partenaires (Montréal)