Le riche patrimoine chorégraphique à BAnQ

Au cours de la dernière année, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a enrichi de trois nouveaux fonds son corpus d’archives du domaine de la danse. Ces nouvelles acquisitions représentent une source importante d’information sur les chorégraphes Paul-André Fortier, Martine Époque et Françoise Riopelle et sur le développement de la danse au Québec.

01 - Fortier - Le riche patrimoine choregraphique a BAnQ - 2013-05-08 - 06M_P866S2SS2D26-2
Groupe Nouvelle Aire : Paul-André Fortier et Manon Levac, vers 1979 / Fonds Martine Époque (P866, S2,SS2,D26-2). Photographe inconnu.
_____________________

Le volumineux fonds d’archives du chorégraphe de renommée internationale Paul-André Fortier retrace la carrière de l’artiste depuis ses débuts comme danseur et chorégraphe au sein du Groupe Nouvelle Aire, fondé par Martine Époque, puis comme chorégraphe indépendant. Il met en lumière ses multiples activités et réalisations à la compagnie Fortier Danse-création ainsi que son enseignement au Département de danse de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) (1989-1999). Il contient près de 8 mètres linéaires de documents textuels et audiovisuels et quelques 200 photographies. Une quarantaine de créations chorégraphiques de l’artiste y sont documentées sur une période de plus de trente ans et nous permettent de suivre et d’apprécier, dans tous ses aspects, l’évolution du processus créatif de l’artiste.

Le tout aussi important fonds d’archives de la chorégraphe Martine Époque nous permet également d’accéder au processus créatif de cette figure phare de la danse au Québec. Le fonds – environ 3 mètres linéaires de documents textuels et audiovisuels de même que 1732 photographies – contient notamment les nombreuses notations chorégraphiques de ses œuvres les plus connues ainsi qu’une grande variété de documents audiovisuels et iconographiques montrant ses chorégraphies et spectacles multimédia. Le fonds renseigne également sur la fondation du Groupe Nouvelle Aire en 1968, qu’elle dirige jusqu’en 1982, et qui est connu comme la pépinière majeure de chorégraphes et interprètes québécois d’aujourd’hui. On peut ensuite suivre l’artiste dans ses différents projets professionnels, dont la mise sur pied de la compagnie Danse Actuelle Martine Époque (D.A.M.E.) en 1981, la création du Département de danse à l’UQAM ainsi que son importante collaboration au programme de maîtrise en danse à l’UQAM et de l’Agora de la danse.

01 - Fortier - Le riche patrimoine choregraphique a BAnQ - 2013-05-08 - 06M_P866S2SS1D6
La Symphonie du Nouveau Monde : Notation chorégraphique, 1969 / Fonds Martine Époque (P866,S2,SS1,D6). Photographe inconnu.
_____________________

Moins volumineux, mais non moins intéressant, le fonds d’archives de Françoise Riopelle permet de suivre la carrière de l’artiste, qui est l’une des cosignataires du manifeste Refus global. Les documents, regroupés par productions, comprennent des photographies de répétitions et de spectacles, des notes de présentation ainsi que des notes et des croquis à l’aquarelle dessinés par Françoise Riopelle de chorégraphies et de costumes.

Ces nouveaux fonds d’archives viennent s’ajouter à ceux déjà conservés par l’institution dans le domaine de la danse, dont les fonds de Fernand Nault, de Jean-Pierre Perreault et du Festival international de nouvelle danse inc. (FIND). Toutes ces sources documentaires sont disponibles à la recherche au Centre d’archives de Montréal. On trouve d’ailleurs leur description complète à même notre base de données Pistard sur le portail de BAnQ.

Toujours soucieuse d’appuyer les différents secteurs d’activités pour la bonne gestion de leurs documents, BAnQ a amorcé une importante collaboration avec le milieu de la danse. En effet, un groupe de travail formé de représentants du milieu de la danse et d’archivistes de BAnQ a été mis sur pied. Depuis le printemps 2012, le groupe travaille à l’élaboration d’un guide de gestion des archives des compagnies de danse, qui, nous l’espérons, sera un outil précieux pour l’organisation et la conservation du riche patrimoine dansé au Québec.

 

Hélène Fortier, Archiviste-coordonnatrice – Direction des centres d’archives de l’ouest du Québec et des archives privées, judiciaires et civiles

Avec la collaboration de Johanne Mont-Redon et Caroline Sauvageau, archivistes.