Gatineau : Une politique du patrimoine qui reconnait ses archives

À l’automne 2012, le conseil municipal de la Ville de Gatineau adoptait une politique du patrimoine et un plan d’action, assortis d’un budget spécifique pour l’année 2013. Évidemment, cette nouvelle a réjoui l’ensemble du milieu patrimonial de Gatineau; organismes, professionnels, bénévoles et citoyens soucieux de préserver les richesses patrimoniales du territoire gatinois. Grâce au travail de concertation des services municipaux œuvrant en culture et aux archives, la politique a permis la création d’un nouveau programme d’aide financière pour le traitement et la mise en valeur des archives.

Le programme vise à soutenir financièrement des projets de traitement d’archives privées conservées par des organismes gatinois reconnus par la Ville pour leur mission de conservation et de mise en valeur du patrimoine non publié. Bien que la subvention s’adresse spécifiquement à des projets de traitement, la composante « diffusion » est fondamentale puisque les organismes doivent s’engager à verser leurs notices descriptives au Réseau de diffusion des archives du Québec (RDAQ). 

 Lancé en février dernier, le programme a permis de soutenir trois organismes, soit le Centre régional d’archives de l’Outaouais, l’Association du patrimoine d’Aylmer et la Société d’histoire de Buckingham qui se partagent une enveloppe de 30 000 $. On peut affirmer que la Ville de Gatineau s’inscrit dans l’innovation en soutenant de façon significative et originale, pour le milieu municipal, le secteur des archives. Reconnaître l’importance du travail de conservation de la mémoire et de son rayonnement, c’est permettre à tous les citoyens de connaître et de s’approprier son histoire.

 

 Nathalie Gélinas, archiviste – Centre d’archives de l’Outaouais

 

o0o