Découvrir la poésie québécoise, un vers à la fois

La poésie québécoise est un univers riche et surprenant. Partir à sa découverte peut donner le vertige si nous disposons de peu de repères poétiques préalables. Mais il est plus facile que nous pensons de déjouer nos appréhensions, parfois même sans nous en apercevoir. Pensez à des paroles d’une chanson qui nous atteint tout de go. En fait, ce qui nous touche est de la poésie! Car la poésie est partout. Et il suffit de se mettre dans de bonnes dispositions et de trouver une œuvre qui nous parle pour le constater.

Afin de bien commencer une exploration du territoire poétique québécois, un article intitulé « Lire de la poésie : par où commencer? » offre brillamment quelques repères simples et intéressants. Parmi les huit conseils formulés par des poétesses et des poètes québécois, nous vous en proposons trois que vous pourriez mettre en application à la lecture de quelques recueils judicieusement choisis pour l’occasion. Tout d’abord, levons les barrières pouvant constituer un obstacle à la lecture. Ne laissons pas nos préjugés ou préconceptions nous freiner. Ensuite, face à un ou des vers incompréhensibles ou qui nous parlent moins, poursuivons tout de même notre lecture. Ces impénétrabilités de surfaces font partie de l’apprentissage. Et enfin, savourons ce qui nous imprègne et qui nous touche. Car plus nous lirons, plus nous ressentirons les effets de la poésie.

Pour éprouver ces principes et amorcer la découverte de la poésie québécoise, nous vous suggérons cinq lectures provenant de publications des quinze dernières années.

Suggestions

Uashtessiu, lumière d’automne
Rita Mestokosho et Jean Désy (Mémoire d’encrier)

Dans ce deuxième recueil de la série Aimititau! Parlons-nous!, l’éditeur propose un dialogue entre un auteur québécois et un auteur issu des Premières Nations. Ainsi, à travers Uashtessio, lumière d’automne, l’auteure Rita Maestokosho et l’auteur Jean Désy nous parlent de la beauté du Nord québécois à travers les quatre saisons.

La femme cent couleurs
Lorrie Jean-Louis (Mémoire d’encrier)

Ce recueil se retrouve parmi les vingt-cinq livres préférés des libraires en 2020. Et pour cause. La poésie de Lorrie Jean-Louis aborde les enjeux du racisme et de la condition des femmes. Un beau recueil de poésie engagée.

Gâteaux glacés
Geneviève Morin (Les Éditions de La Grenouillère)

C’est en toute liberté et avec une impudeur rafraichissante que Geneviève Morin nous parle de son désir pour une paire de chaussures, pour un partenaire ou tout simplement de la place qu’occupe la poussière dans son appartement.

Rien que la guerre, c’est tout
Marie-Josée Charest (Les Herbes rouges)

Finaliste pour les Prix littéraires du gouverneur général en 2010, ce recueil nous transporte dans la vie de soldats, de civils et de victimes en temps de guerre. C’est à travers de courts vers percutants que l’auteure nous fait réfléchir à une réalité difficile.

Ouvrir une porte : sur dix grandes œuvres de la poésie québécoise du XXe siècle
Claude Paradis (Éditions du Noroît)

Dans cet ouvrage, découvrez dix poèmes marquants de la littérature québécoise. L’auteur n’a pas seulement choisi et regroupé des poèmes illustres, mais il a aussi contextualisé et décortiqué chacune de ces œuvres.

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter le site du Festival de la poésie de Montréal, et plus spécialement la section Poésie Go ! qui propose d’écouter la lecture par des comédiens d’œuvres de douze poètes québécois.

Vous pouvez aussi explorer des billets rédigés par des bibliothécaires de BAnQ, à travers diverses thématiques poétiques :

Et enfin, la série « De vive voix », présentée sur la chaîne YouTube de BAnQ, offre de belles mises en lecture de quelques œuvres d’auteurs québécois tels que Jean-Christophe Réhel, Marie-Andrée Gill et Natasha Kanapé Fontaine

Comme avec les romans, il suffit de trouver la poésie qui nous convient. Heureusement, la poésie québécoise est un vaste univers à explorer. Si vous avez besoin de conseils et de suggestions, n’hésitez pas à faire appel à nos bibliothécaires, soit à l’aide du service de suggestions de lecture personnalisées QuoiLire, soit à partir du formulaire en ligne ou par téléphone au 514-873-1100, option 3 (de l’extérieur de Montréal ; 1-800-363-9028, option 3).

par Julie Robert, bibliothécaire
Arts et littérature et Espace Jeunes, Grande Bibliothèque

Pour utiliser les ressources numériques de BAnQ, il faut être abonné à BAnQ et s’authentifier.
Abonnez-vous.