Prix en arts : les lauréats de 2020

De nombreux prix, autant au Québec qu’au Canada et ailleurs dans le monde, soulignent la carrière et les œuvres d’artistes de tous horizons. Peinture, sculpture, photographie, architecture et danse ne sont que quelques-uns des domaines artistiques au sein desquels évoluent les lauréats de ces prix.

L’année 2020, en dépit de la pandémie, nous a révélé (ou souvent confirmé) le grand talent de ces artistes d’ici et d’ailleurs.

Nous vous proposons dans ce billet un tour d’horizon des principaux prix artistiques attribués en 2020. Nous en profitons pour dévoiler les réalisations des lauréats et des artistes célèbres qui ont donné leur nom à plusieurs de ces prix. De nombreuses ressources numériques de la collection en arts de BAnQ vous sont également proposées, à la fois pour célébrer ces artistes de renom et pour vous motiver à exploiter la fibre de l’artiste en vous.   

Les prix en arts au Québec

Les Prix du Québec, décernés chaque année par le gouvernement du Québec, célèbrent les carrières remarquables de femmes et d’hommes d’exception œuvrant dans plusieurs domaines de la culture et des sciences. Nous avons choisi de présenter deux de ces prix : le prix Ernest-Cormier et le prix Paul-Émile-Borduas.

Le prix Ernest-Cormier

Le prix Ernest-Cormier honore une personne dont la carrière dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’architecture ou du design a été remarquable. Ce prix est la plus haute distinction québécoise décernée dans ces disciplines.

Qui est Ernest Cormier, lui dont ce prix porte le nom? Ernest Cormier était un architecte et professeur de notoriété mondiale. Visionnaire, érudit, esthète et grand praticien, ses connaissances des matériaux l’élèvent au rang de pionnier en matière de construction de bâtiments. Il est le créateur de l’édifice de la Cour suprême du Canada à Ottawa, des portes d’entrée de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, de même que du pavillon principal de l’Université de Montréal.

Wikipédia

Voici quelques ressources électroniques sur Ernest Cormier :

Les lauréats du prix Ernest-Cormier de cette année sont Malaka Ackaoui et Vincent Asselin, deux architectes qui collaborent dans le domaine de l’architecture du paysage, du design urbain et de l’urbanisme.

Malaka Ackaoui et Vincent Asselin

Le prix Paul-Émile Borduas

Le prix Paul-Émile-Borduas récompense un artiste du Québec pour sa contribution exceptionnelle dans les domaines des arts visuels, des métiers d’art et des arts numériques. Arrêtons-nous en premier lieu à Paul-Émile Borduas, le père du mouvement automatiste. Vous vous rappelez sans doute qu’il est l’auteur principal du Refus global, manifeste contresigné par 15 artistes, dont 7 femmes, qui remet en cause les valeurs traditionnelles de la société québécoise.

Wikiart

La collection de BAnQ recèle plusieurs ressources sur Paul-Émile Borduas, dont les trois livres suivants, disponibles en format électronique :

Le lauréat 2020 est Pierre Bourgault, un artiste-sculpteur et navigateur engagé. Son riche parcours est teinté de l’appropriation de son territoire, Saint-Jean-Port-Joli, qui l’a façonné en tant qu’humaniste et qui a magnifié son œuvre de sculpteur.

Photo : Éric Labonté

Voici quelques ressources électroniques qui vous éclaireront sur l’œuvre de ce grand sculpteur :

Les prix du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ)

Le CALQ s’est donné pour mission de soutenir la création, la production et la diffusion des arts et des lettres partout au Québec. En plus d’appuyer financièrement quelque 1200 artistes et 800 organismes artistiques, le CALQ décerne des prix chaque année. En 2020, le CALQ a octroyé 26 prix dans plusieurs domaines, couvrant toutes les régions du Québec.

Nous avons choisi de vous présenter Virginia Pésémapéo Bordeleau, artiste de l’année en Abitibi-Témiscamingue. Cette artiste en arts visuels, d’origines crie et métisse, est aussi une femme de lettres accomplie, de nombreuses œuvres de fiction et de poésie. Sa production picturale a contribué à promouvoir la culture québécoise et ses œuvres littéraires révèlent ses préoccupations liées à la reconnaissance de l’identité culturelle des Autochtones. Retrouvez-la sur Kwahiatonhk!, site web consacré à la promotion et à la diffusion de la littérature et du livre autochtone, et découvrez ses tableaux sur le site web de la galerie d’art Rock Lamothe–Art contemporain.

Voici quelques ressources de Virginia Pésémapéo Bordeleau, de même que sur l’affirmation autochtone en arts :

Photo : Ariane Ouellet

Virginia Pésémapéo Bordeleau
L’amant du lac

Les Prix de la danse de Montréal

Les Prix de la danse de Montréal ont été créés en 2011 par la chorégraphe Marie Chouinard. Chaque année, ces prix célèbrent l’excellence d’artistes de la danse s’étant produits sur les scènes de Montréal. Parmi ces prix, le Grand prix de la danse de Montréal est présenté à un(e) artiste qui s’est distingué(e) par une contribution exceptionnelle. Rhodnie Désir, chorégraphe, directrice artistique et interprète de la danse, est la lauréate 2020 du Grand prix de la danse de Montréal.

Voici quelques ressources sur Rhodnie Désir et sur le milieu de la danse de Montréal :

Aline Apostolska
Une ville qui danse

Rhodnie Désir création 2020

Bow’t Trail : est une websérie en cinq épisodes dans laquelle Rhodnie Désir parcourt les Amériques à la recherche de l’héritage rythmique de ses ancêtres venus d’Afrique.

Les prix en arts au Canada

Les Prix du Gouverneur général du Canada en arts visuels et en arts médiatiques

Le Conseil des arts du Canada décerne annuellement les Prix du Gouverneur général du Canada en arts visuels et en arts médiatiques. Découvrez les huit lauréats de 2020! Parmi ces prix, le prix Saidye-Bronfman est particulier, puisqu’il souligne les réalisations d’une personne dans le domaine des métiers d’art. La lauréate 2020 est Anna Torma, Canadienne d’origine hongroise, qui a remporté de nombreux prix dans sa carrière. Son art nous permet de renouer avec les anciennes traditions de la broderie, qui tendent à se perdre de nos jours. Ses œuvres sont exposées dans de nombreux musées, dont le Textile Museum of Canada.

Louis-Philippe Chiasson

Écoutez Anna Torma vous entretenir de son art.

« Ses toiles saturées sont des études du corps humain, de l’énergie érotique et de créatures fantastiques : elles sont des lieux de mémoire et d’imagination. Elles sont également l’expression de la joie émanant du travail manuel – de l’acceptation du monde au moyen de l’art. »

Sarah Quinton, directrice Textile Museum of Canada
Photo : Anna Torma

Nous vous invitons à visiter les sites web d’Anna Torma et de la Galerie Laroche / Joncas, où vous trouverez plusieurs de ses œuvres.

Les créations remarquables de cette artiste vous ayant sans doute stimulé à explorer la broderie, nous vous proposons les ressources suivantes sur le sujet :

Sarah Despoisse
Idées à broder

Les prix Molson du Conseil des arts du Canada

« La création est un besoin, un appel à la vie des idées. »

Mary Kerr

Les prix Molson du Conseil des arts du Canadahonorent deux personnes qui se sont distinguées par leurs réalisations exceptionnelles, l’une dans le domaine des arts et l’autre dans le domaine des sciences humaines. La lauréate 2020 dans le domaine des arts est Mary Kerr, qui a créé des costumes et des décors pour des événements prestigieux, comme Expo 86, à Vancouver, et les Jeux du Commonwealth 1994, de même que pour des pièces de théâtre, des émissions de télévision et des spectacles de danse. Lisez cet article intéressant sur Mary Kerr dans le Monday Magazine.

Photo : UVic Photos Services

Voici quelques ressources sur la création de costumes :

Autres prix canadiens d’importance

Le Conseil des arts du Canada décerne plusieurs autres prix, notamment les prix de Rome en architecture – professionnel et début de carrière. D’autres récompenses prestigieuses en architecture sont attribuées par l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC), qui organise d’ailleurs la semaine de remises de prix virtuelles du 8 au 10 décembre 2020.

Dans le domaine de l’art contemporain, les prix Sobey, commandités par la Fondation Sobey pour les arts et le Musée des beaux-arts du Canada, soulignent chaque année l’apport de 25 jeunes artistes provenant des 5 grandes régions du Canada (Québec, Ontario, Atlantique, Prairies et Nord, Côte Ouest et Yukon). Habituellement, l’artiste gagnant reçoit le plus gros montant d’argent (100 000 $), alors que les quatre autres finalistes bénéficient chacun d’un montant substantiel (25 000 $), les 20 autres artistes se contentant d’un prix de consolation (2 000 $). En 2020, afin de récompenser ces artistes d’exception aux prises avec la situation difficile vécue par la plupart d’entre eux en cette période de pandémie, les 25 artistes sélectionnés se voient accorder chacun un montant de 25 000 $.

Voici quelques ressources électroniques de BAnQ sur les arts et l’architecture au Québec et au Canada :

Jean-Claude Corbel et Ariane Archambault
Dictionnaire Visuel Définitions – Arts et architecture

Les prix en arts à l’échelle internationale

Le Praemium Imperiale

Depuis 1989, la famille impériale du Japon, au nom de l’Association japonaise des beaux-arts, récompense chaque année par le Praemium Imperiale des artistes dans cinq domaines : peinture, sculpture, architecture, musique et théâtre/cinéma. Ces prix sont si prestigieux qu’on les considère parfois comme l’équivalent des prix Nobel pour les arts!

En 2020, ces prix n’ont pas été décernés, en raison de la pandémie de COVID-19. Le lauréat en peinture 2019 est l’artiste sud-africain William Kentridge. Dessinateur de grand talent, Kentridge maîtrise autant la gravure que la peinture, tout en s’adonnant à la sculpture et à la tapisserie. C’est un artiste engagé, dénonciateur de l’apartheid dans les années 1970 et 1980, mais aujourd’hui encore attaché à lutter contre toutes les formes d’injustice sociale.

Sur cet artiste hors du commun, voici quelques ressources électroniques disponibles aux usagers de BAnQ :

  • Six Drawing Lessons, une série de conférences réalisées pour l’Université Harvard en 2012
  • Compassion: Art in the Twenty-First Century, une émission faisant partie d’une série documentaire sur l’art, qui souligne le travail de Kentridge et deux autres artistes contemporains, Doris Salcedo et Carrie Mae Weems

Le prix Marcel-Duchamp

Le prix Marcel-Duchamp vise à souligner les contributions d’artistes œuvrant sur la scène française. Créé en 2000 par un groupe de collectionneurs d’art contemporain membres de l’Association pour la diffusion internationale de l’art français, ce prix est dévoilé chaque année lors de la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) de Paris.

Pour son 20e anniversaire, le prix Marcel-Duchamp récompense Kapwani Kiwanga, une artiste canadienne née à Hamilton en Ontario, pour son projet Flowers for Africa. Ses œuvres, de même que celles des autres finalistes du concours 2020, devaient être exposées jusqu’au 4 janvier 2021 dans le cadre de l’exposition Accrochage 20 ans du prix Marcel-Duchamp au Centre Pompidou de Paris, lequel a dû fermer temporairement ses portes en raison de la pandémie de COVID-19.

Marcel Duchamp, l’artiste plasticien et nihiliste français, dont le prix porte le nom, est considéré comme l’un des pionniers de l’art contemporain et l’un des artistes les plus importants du XXe siècle. Cet artiste étonnant se démarque par son esprit indépendant, qui n’adhère à aucun mouvement artistique. Toutefois, son travail, en particulier son invention des « ready made », inspire de nombreux mouvements tels que le pop art, le dadaïsme et le cinétisme. Ses premières représentations artistiques d’objets de la vie quotidienne en feront jaser plus d’un : le Moulin à café en 1911, puis la Roue de bicyclette, en 1913, et surtout la fameuse Fontaine, qui provoquera la controverse.

Voici quelques ressources pour explorer la vie et l’œuvre de Marcel Duchamp :

Autres prix internationaux à souligner

Les arts visuels abondent en prix prestigieux! Mentionnons seulement : le prix Hugo Boss, géré par la Fondation Salomon R. Guggenheim, qui a récompensé en 2020 une photographe afro-américaine, Deanna Lawson; le prixMax Mara, décerné à des femmes artistes, qui a été attribué en 2020 à la peintre et illustratrice britannique Emma Talbot; le prix Turner, organisé par le célèbre musée Tate de Londres, qui n’a pas été décerné en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, le montant du prix étant plutôt partagé entre 10 artistes choisis.

Dans le domaine de la photographie, les prix foisonnent, en plus d’être divisés en de nombreuses catégories : nature, sports, événements, etc. Parmi les prix les plus prestigieux, on retrouve : les International Photography Awards, les Monovisions Photography Awards et les prix de photographie de la National Geographic Society.

En architecture, le prix le plus prestigieux est sans nul doute le Pritzker, attribué en 2020 à deux architectes américaines, Yvonne Farrell et Shelley McNamara. L’American Institute of Architects (AIA) a également récompensé un architecte de renom, Marlon Balckwell, en lui décernant sa médaille d’or 2020, alors que l’AMP (Architecture MasterPrize) a souligné les contributions remarquables de nombreux architectes dans plusieurs catégories de bâtiments.

En danse, mentionnons le prix Isadora Duncan, qui souligne les contributions des artistes de la foisonnante région de San Francisco, et le prestigieux Queen Elizabeth II Coronation Award de la Royal Academy of Dance du Royaume-Uni, dont la plus récente récipiendaire est la grande ballerine canadienne Karen Kain. 

Voici quelques références en lien avec ces prix :

Venise, depuis le porche de la Madonna della Salute, 1835 Joseph Mallord William Turner

Nous espérons que cette incursion dans l’univers des prix en arts a su vous inspirer, grâce à la découverte de tous ces artistes de grand talent. Nous vous invitons à fouiller dans les ressources de BAnQ pour encore mieux les apprécier, de même que pour vous initier ou pour approfondir des formes d’arts aussi variées que la peinture, la photographie, ou la broderie.

par Wissal Ouardani, bibliothécaire
Arts et littérature, Grande Bibliothèque

Pour utiliser les ressources numériques de BAnQ, il faut être abonné à BAnQ et s’authentifier.
Abonnez-vous.