Des livres publiés pendant le grand confinement (mars à juin 2020)

La pandémie de COVID-19 est, depuis plusieurs mois déjà, au centre de nos préoccupations et elle a par le fait même éclipsé beaucoup de nouvelles, dont celles concernant les sorties littéraires du printemps. Voici des suggestions de livres de poésie, de pièces de théâtre, de bandes dessinées et surtout de romans québécois et étrangers parus pendant le grand confinement et que vous avez peut-être manqués. Disponibles en version numérique par l’entremise de notre plateforme Prêtnumérique.ca*, ces ouvrages sauront assurément vous intéresser!

Romans québécois

Pas même le bruit d’un fleuve
Hélène Dorion

Tout en délicatesse et en poésie, le roman d’Hélène Dorion nous entraîne dans une remontée du temps et du fleuve, sur les traces d’un premier amour. À la suite du décès de sa mère, Hannah découvre des documents qui l’amèneront à tenter de savoir ce qui se cachait sous le silence de cette dernière. Une histoire qui la fera retourner jusqu’à l’histoire du naufrage de l’Empress of Ireland à Pointe-au-Père, près de Rimouski, en 1914.

Le goût de l’élégance
Johanne Seymour

Après avoir perdu son emploi dans un magasin à grande surface, Simone a du mal à joindre les deux bouts. Elle est seule, sans amour, sans amis et sombre dans une dépression. Une petite annonce dans la vitrine d’une librairie viendra tout changer. C’est une belle histoire d’espoir qui fait du bien.

Méconnaissable
Valérie Jessica Laporte

Vous êtes-vous déjà demandé comment se déroule la vie d’une jeune autiste? Dans cette touchante histoire, nous sommes dans la tête d’une petite fille de dix ans. Nous vivons son quotidien, ses émotions et les perceptions qui l’amènent à faire une fugue. Le fait que l’autrice soit elle-même autiste rend ce récit encore plus intéressant.

Abîmes
Jonathan Reynolds 

Dans ce captivant roman d’horreur, le groupe de métal L’abyme semble être le point commun de Frédéric, son ancienne blonde Violette et Simon, un jeune métalleux du Saguenay qui se retrouvent mystérieusement sous l’emprise de la Cloche ancestrale qui les entraîne lentement vers les abîmes.

En route vers nowhere
Sophie Laurin

Après une rupture amoureuse, Sara part en voyage vers « nowhere  » avec son meilleur ami Sébastien, qui lui aussi vient de rompre. Ce magnifique roman nous ramène au cours des onze dernières années alors que leur relation a flirté avec l’ambiguïté et les malentendus, au grand regret de leur entourage, convaincu qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

Recueil de poésie

Et arrivées au bout nous prendrons racine
Kristina Gauthier-Landry

Un territoire à nommer, avec les souvenirs d’enfance et ses joies simples, et les vies des femmes, des mères et des filles qui l’ont habité ou l’habitent encore. Un recueil de poésie qui nous amène au bord du fleuve, loin au nord, là où on peut « bris(er) le silence / pour nommer / les choses belles » (p. 107).  

Bande dessinée

Journal
Julie Delporte Réédition d’une œuvre écrite et publiée il y a dix ans, Journal est l‘occasion de (re)découvrir les mots, les histoires, les questionnements, les couleurs et les dessins grâce auxquels la bédéiste Julie Delporte s’est affirmée comme artiste. Peine d’amour, création, sincérité et consolation: des mots qui pourraient résumer cette bande dessinée autobiographique, sensible et féministe, qu’on lira et relira lentement, pour mieux la méditer. 

Roman étranger

Kibogo est monté au ciel
Scholastique Mukasonga

La gagnante du prix Renaudot de 2012 (pour Notre-Dame du Nil) nous revient avec un roman satirique qui nous entraîne au Rwanda, à l’époque où les pères missionnaires tentaient d’implanter la foi chrétienne dans des populations jusqu’alors païennes. Dépaysement et sourires assurés!

Vous désirez poursuivre vos lectures?

Plus de romans québécois publiés juste avant le confinement

Petites cendres ou la capture, Marie-Claire Blais
Le marin qui n’arrive qu’à la fin, Monique Juteau
La morte, Mathieu Arsenault
Chasse à l’homme, Sophie Létourneau
L’appel du huard, Lily Gaudreault
Enquête chez les Filles du roi, Diane Lacombe

Des romans québécois publiés pendant le confinement

Zec la croche, Maureen Martineau
Francis, Alexandre Michaud
Un homme meilleur, Louise Penny
La vieille fille et l’enfant, Catherine Sylvestre  
Les crapauds sourds de Berlin, Simon Lambert  
Rendez-vous à Tourville Pierre Rancourt   
Nullipares, collectif sous la direction de Claire Legendre
J’ai choisi janvier, Nathalie Roy
Les crépuscules de la Yellowstone, Louis Hamelin  
Jenny Sauro, Marc Séguin  
Les Demoiselles de Havre-Aubert, Jean Lemieux
Le cœur pendu, Maude Michaud
Le dernier Je t’aime, Daniel O. Brouillette
La robe sans corps, Claire Hélie
Boîtes d’allumettes, Martina Chumova
La mariée de corail : la deuxième enquête de Joaquin Moralès, Roxanne Bouchard

Plus de recueils de poésie

La mer, au feu = A sea fire, Madeleine Monette
Sestrales, Andréane Frenette-Vallières
L’ouvrage lilas de la steppe, France Mongeau
Le déboisement, Odile-Marie Tremblay
Deux et demie, Carolanne Foucher
Et là mon père ; suivi de Et là ma mère, Hugues Corriveau
Noctiluque, Marie St-Hilaire-Tremblay
Une brûlante inquiétude, Michel Leclerc
La femme cent couleurs, Lorrie Jean-Louis
Je suis l’ennemie, Karianne Trudeau Beaunoyer

Des pièces de théâtre

Maurice, Anne-Marie Olivier
Ici, Gabrielle Lessard
Coco & Sissi, Nathalie Doummar
Zoé, Olivier Choinière

Des romans d’autrices non québécoises, publiés au Québec

La mère en moi, Sheila Heti
For Today I Am a Boy, Kim Fu
Rodéo, Aïko Solovkine

Plus de romans étrangers

La fileuse d’argent, Naomi Novik
Quatre amours, Cristina Comencini
La nuit de Saint-Mandé, Éric Le Nabour
Les disparus de Pukatapu : une enquête de Lilith Tereia, Patrice Guirao
Le pays des autres, vol 1, La guerre, la guerre, la guerre, Leïla Slimani
Il est des hommes qui se perdront toujours, Rebecca Lighieri
Le magicien quantique, Derek Künsken
Les après-midi d’hiver, Anna Zerbib

par Esther Laforce et  Chantal Valade, bibliothécaires
Arts et littérature, Grande Bibliothèque

Pour emprunter les livres mentionnés dans cet article, il faut être abonné à BAnQ et s’authentifier.
Abonnez-vous.