Culture sourde

par Ariane Chalifoux, bibliothécaire
Service de l’accueil et de l’accessibilité, Grande Bibliothèque

Le 21 septembre marque le début de la Semaine internationale des Sourds de l’année 2020. Cette semaine a pour objectif de valoriser les personnes vivant avec une surdité et de sensibiliser la population à leurs enjeux.

Qu’est-ce que la culture sourde?

Il existe de nombreuses langues des signes dans le monde qui façonnent la construction des individus utilisant ce mode de communication. Si la culture sourde est encore méconnue auprès des entendants, plusieurs ressources permettent de se familiariser avec ce sujet, et d’explorer la manière dont les sourds se perçoivent et sont perçus.

Quelques suggestions

Afin de découvrir et d’explorer la diversité et la richesse des réalités de la culture sourde à travers le monde, voici quelques suggestions.

Lectures

La base de données CAIRN propose des extraits de l’ouvrage Introduction à la culture sourde* (2016) de Thomas Holcomb. Pour lire l’entièreté de l’ouvrage, vous pouvez  emprunter la version imprimée.
Dans son numéro 797 (juillet-août 2018), la revue Relations présente un dossier fort intéressant intitulé S’ouvrir à la culture sourde. À emprunter pour une durée de 21 jours sur la plateforme Prêtnumérique.ca*.
Aux Presses de l’Université Laval, vous trouverez un ouvrage d’introduction à l’univers intitulé Apprendre à vivre aux frontières des cultures sourdes et entendantes : Histoires d’enfants entendants issus de parents sourds* (2010), de Marguerite Blais et Jacques Rhéaume.

Vidéos

Pour découvrir l’identité et la culture sourde au Rwanda, vous pouvez visionner l’épisode Deaf in Rwanda* de la série Inside Africa (2018) sur la plateforme AVOD (Access Video on Demand) afin de découvrir l’identité et la culture sourde au Rwanda.
Aux États-Unis, la collection The National Film Registry est constituée de films jugés « culturellement, historiquement ou esthétiquement significatifs », conservés par la Library of Congress. Ces films sont sélectionnés par des bibliothécaires dans une optique de pérennité et de conservation de la culture de la nation américaine. On y trouve notamment Preservation of the Sign Language (1913), un plaidoyer pour le droit d’utiliser le langage des signes comme moyen de communication.

Pour aller plus loin

Nous vous invitons à consulter le site Web de la Fédération mondiale des sourds.

Lisez aussi ce billet sur la langue des signes québécoise (LSQ).

 

* Pour utiliser ces ressources, il faut être abonné à BAnQ et s’authentifier.
Abonnez-vous.