Pour célébrer la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur

par Marie-Ève Plamondon, bibliothécaire
Arts et littérature, Grande Bibliothèque

Le 23 avril est la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Cette journée vise à souligner le pouvoir indéniable des livres et de la lecture sur le développement social, culturel et empathique de tous, et à reconnaître le travail et les droits des auteurs. L’Organisation des Nations unies (ONU) et l’UNESCO ont choisi cette date parce qu’elle correspond aux anniversaires de naissance et de décès de plusieurs grands auteurs comme Shakespeare et Vladimir Nabokov.

Selon les Nations unies, cette journée permet de « découvrir, de valoriser et d’approfondir une multitude d’aspects inhérents au monde de l’édition : le livre comme vecteur de valeurs et de savoirs, et comme dépositaire de patrimoine immatériel; le livre comme fenêtre sur la diversité des cultures et outil de dialogue; le livre comme source de richesse matérielle et œuvre de créateurs protégés par le droit d’auteur». (Nations unies : Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, 23 avril)

En cette journée symbolique, nous vous proposons de célébrer le livre, ses créateurs et ses institutions par un geste à la puissance souvent insoupçonnée : la lecture!

Voici quelques suggestions de livres québécois mettant en vedette des auteurs, éditeurs, librairies et bibliothèques.

Au péril de la mer
Dominique Fortier

À la fois carnet d’écriture et roman historique célébrant les livres et ceux qui les font, Au péril de la mer est un récit poétique fascinant où l’on découvre la bibliothèque monastique du Mont-Saint-Michel.

 

Le continent de plastique
David Turgeon

Un doctorant en littérature devient l’assistant d’un écrivain populaire. Il découvre ainsi le milieu du livre. Un récit fantaisiste et brillant!

 

Tuer la poule
Karine Glorieux

Lorsque la carrière d’une écrivaine à succès bas de l’aile, cette dernière élabore un plan pour revenir au-devant de la scène : elle invite ses rivales dans un chalet et tente de créer un terrible accident qui sera la prémisse de son prochain roman. Un récit désopilant et sans prétention!

 

Prague
Maude Veilleux

Prétextant l’écriture d’un roman, la narratrice se lance dans une relation extraconjugale qu’il la fera douter de ses sentiments pour son mari. Maude Veilleux signe un récit troublant et coup de poing.

 

Rescapé
Jean-Pierre Gorkynian

Montréalais d’origine syrienne, Jean-Pierre Gorkynian propose un récit frappant sur la réalité d’immigrant de deuxième génération tiraillé entre les valeurs québécoises et celles de ses parents, où le narrateur se cherche et s’évade par l’écriture.

 

Voici d’autres suggestions de lecture sous le thème de l’auteur, du livre et de ses institutions, que vous retrouverez dans nos collections numériques. Petite mention au roman de Maxime Landry, dont le personnage principal est commis à la Grande bibliothèque!

Demain matin, j’écris un roman, Roch Carrier

Drama queens, Vickie Gendreau

Le chef-d’oeuvre, Sébastien Filiatrault

Les carnets du demi sous-sol, Nicolas Coutlée

La Librairie des Insomniaques, Lyne Gareau

Amqui, Éric Forbes

Les mots renversés, Gilles Tibo

Fils cherche père, si affinités, Maxime Landry

Crimes à la bibliothèque, sous la direction de Richard Migneault

Chroniques post-apocalyptiques d’une enfant sage, Annie Bacon

 

Enfin, si la question du droit d’auteur vous intéresse, vous pouvez consulter l’ouvrage Principes généraux de la Loi sur le droit d’auteur de Marc Baribeau, et visiter les sites de Copibec et du Gouvernement du Canada.

Bonne Journée mondiale du livre et du droit d’auteur!

 

 

* Pour emprunter les livres numériques mentionnés dans cet article, il faut être abonné à BAnQ et s’authentifier.
Abonnez-vous.