En quoi le jour est-il noir? : saisir Marie-Claire Blais à travers la littérature critique

Par Catherine Bernier, bibliothécaire-coordonnatrice 
Direction de la recherche et de la diffusion des collections patrimoniales

 

Le mardi 30 novembre 2021 mourait Marie-Claire Blais, l’une des écrivaines québécoises et francophones les plus marquantes et les plus prolifiques des dernières décennies. Afin de lui rendre hommage, nous vous invitons à entrer dans l’œuvre dense et contrastée de cette autrice hors pair par le biais de ce que les chercheurs, les journalistes et la créatrice elle-même en ont dit au fil du temps.

Ce billet bibliographique braquera donc les projecteurs sur la littérature dite secondaire, sur des documents numériques en libre accès permettant de mieux saisir les contours de cette artiste au verbe lucide et foisonnant.

Découvrez ou redécouvrez ce lieu dense, éclaboussé de zones d’ombre et de halos de lumière, où avancent côte à côte la cruauté et la bienveillance envers la race humaine.


En 1970, l’Office du film du Québec rencontre la jeune Marie-Claire Blais à Cape Cod

Les écrivains québécois : Marie-Claire Blais, 1970, Office du film du Québec / Ministère de l’Éducation.

Une rencontre avec Marie-Claire Blais à son domicile de Cape Cod. Une conversation amicale, un peu décousue, où s’entremêlent des propos sur la vie quotidienne, des confidences intimes et des réflexions d’ordre métaphysique. Cette discussion fait ressortir les thèmes suivants : son cadre de vie, la difficulté d’être, la religion, la solitude, la création romanesque, l’analyse des personnages et le travail de l’écriture.

 Découvrez ce documentaire

 

L’analyse des œuvres de Marie-Claire Blais au fil du temps dans un outil de référence incontournable en littérature et culture québécoises : le Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec

Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec, 1978- , Fides, 8 tomes.

Pour comprendre l’œuvre de Marie-Claire Blais sous la plume de spécialistes tels que Vincent Nadeau (« La belle bête », vol. 3, p. 118-120), Annette Hayward (« Une saison dans la vie d’Emmanuel », vol. 4, p. 912-915) et Marie Couillard (« Les nuits de l’underground », vol. 6, p. 577-578) ainsi que pour découvrir les critiques parues dans les journaux , la consultation des volumes chronologiques du Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec est essentielle. Cet ouvrage colossal est en effet la « bible de la littérature québécoise », une entreprise menée depuis 1978 chez Fides sous la direction de Maurice Lemire.

 Découvrez les huit tomes de ce dictionnaire

 

Comment aborder le monumental Soifs, cycle de 10 romans

Cette « immense phrase de 2928 pages » (Michel Biron dans Lettres québécoises, no 169, mars 2018, p. 22) a certainement de quoi effrayer le lecteur lambda, si ce n’est le lecteur chevronné. Pour entrer sans se brûler dans cette fresque dantesque, voici deux propositions, l’une de type universitaire sous la forme d’un collectif, l’autre de type encyclopédique :

Séminaire « Lectures de soifs (Marie-Claire Blais) », sous la direction d’Élisabeth Nardout-Lafarge, CRILCQ / Université de Montréal, 2019.

 Découvrez ce collectif d’analyses du cycle Soifs

Soifs (cycle de romans) sur Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Découvrez cet article d’encyclopédie

 

La réception critique contemporaine de l’œuvre de Marie-Claire Blais

Publié aux Presses de l’Université de Montréal en 2019, ce regroupement d’études revisite l’œuvre de Marie-Claire Blais en donnant à lire les perspectives d’universitaires, d’éditeurs, de traducteurs et d’écrivaines : « Les réflexions et les témoignages de trois écrivaines de générations différentes et liées à des esthétiques distinctes s’inscrivent dans le dialogue littéraire que suscite l’œuvre de Marie-Claire Blais et en illustrent la contemporanéité particulière, si justement accordée aux époques successives qu’elle traverse. » (quatrième de couverture).

Lectures de Marie-Claire Blais, sous la direction de Daniel Letendre et Élisabeth Nardout-Lafarge, Presses de l’Université de Montréal, 2019.

Empruntez un exemplaire numérique de cet ouvrage sur Pretnumerique.ca

Empruntez la version imprimée à la Grande Bibliothèque ou dans une bibliothèque du réseau de la Ville de Montréal

Découvrez cet ouvrage numérique accessible sur place à la Collection nationale à la Grande Bibliothèque

Tous (ou presque tous) les articles de revues et de périodiques québécois sur l’œuvre de Marie-Claire Blais

Grâce à Érudit, plateforme numérique vouée à la diffusion en accès libre des savoirs en sciences humaines et sociales, on peut retracer un ensemble quasi exhaustif des articles de revues et de périodiques parus depuis les années 1960, au Québec et au Canada, sur l’œuvre de Marie-Claire Blais.

Découvrez les articles de revues et de périodiques québécois sur l’œuvre de Marie-Claire Blais

 

Marie-Claire Blais telle qu’en ses archives

Enfin, c’est par le biais de ses archives personnelles que l’on pourra s’approcher davantage de l’intimité de l’écrivaine et, partant, des sources de son inspiration et de son processus créateur. Les fonds conservés par Bibliothèque et Archives nationales du Québec, à Montréal, et par Bibliothèque et Archives Canada, à Ottawa, comprennent des manuscrits, des journaux intimes illustrés, des dessins, des carnets, des notes, des coupures de presse, des photographies et de la correspondance.



Découvrez le fonds Marie-Claire-Blais à Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Découvrez le fonds Marie-Claire Blais à Bibliothèque et Archives Canada 

Découvrez le fonds La Presse (fonds privé de photographies)