Portail BAnQ Nétiquette

Œuvres coups de cœur

Littérature

 

Mes intérêts sont liés à l’histoire et à la culture et à leur croisement, c’est-à-dire l’histoire de la culture (incluant arts, science et philosophie).  Ce croisement se faufile aussi dans mes propres textes (tant fiction que réflexion).

De l’histoire de la culture, je retiens la science et la philosophie, et je mets de côté l’art et la littérature de fiction, moins pertinents au niveau 3.

En science, la théorie du chaos me parle beaucoup.  En philosophie, le livre par excellence pour moi est l’Éthique de Spinoza.

Ces questions m’intéressent grandement, car j’ai toujours vu mon propre domaine de l’art et la littérature comme porteurs d’interrogations éthiques soulevées par des situations de chaos.

Voici donc une brève bibliographie de lectures que j’ai déjà faites et qui ont été marquantes pour moi dans ces deux domaines et leur croisement.

 

De Benedictus de SPINOZA

Éthique, traduction par Robert Misrahi, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Philosophie d’aujourd’hui », 1990.

Ou dans une autre édition, avec une autre présentation :

Éthique, présentation d’Henri Lurié, Monaco, Éd. du Rocher, 1974.

 

Sur Benedictus de  SPINOZA

BERTRAND, Michèle, Spinoza et l’imaginaire, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Philosophie d’aujourd’hui »,  1983.

BILLECOQ, Alain, Spinoza et les spectres – Un essai sur l’esprit philosophique, Paris, PUF, 1987.

BRUNSCHVICG, Léon, Spinoza et ses contemporains, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Bibliothèque de philosophie contemporaine », 1951.

DELEUZE, Gilles, Spinoza – Philosophie pratique, Paris, Éditions de Minuit, 1981.

MISRAHI, Robert, L’Éthique de Spinoza, Introduction, traduction, notes et commentaires, Paris, PUF, 1990.

MISRAHI, Robert, Le corps et l’esprit dans la philosophie de Spinoza, Le Plessis-Robinson,

Laboratoires Delagrange, coll. « Les empêcheurs de penser en rond », 1992.

YOVEL, Yirmiyahu, Spinoza et autres hérétiques, traduction de l’anglais par Eric Beaumatin et Jacqueline Lagrée, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Libre examen. Histoire de la pensée », 1991.

Il y a aussi d’excellents numéros du Magazine littéraire consacrés à Spinoza.

 

SUR LE CHAOS

BRIGGS, John et F. David PEAT, Un miroir turbulent – Guide illustré de la théorie du chaos, traduction de l’anglais par Dimitri Stoquart, Paris, Interéditions, 1991.

DAMASIO, Antonio R., L’erreur de Descartes – La raison des émotions, traduction de l’anglais par Marcel Blanc, Paris, Odile Jacob, coll. « Odile Jacob poches », 2009.

DAMASIO, Antonio R., Spinoza avait raison – Joie et tristesse, le cerveau des émotions, traduction de l’anglais par Jean-Luc Fidel, Paris, Odile Jacob, coll.  « Sciences », 2003.

GLEICK, James, La théorie du chaos – Vers une nouvelle science, traduction de l’anglais par Christian Jeanmougin, Paris, Albin Michel, coll. « Sciences d’aujourd’hui », 1989.

MANDELBROT, Benoît, Les objets fractalsForme, hasard et dimension, suivi de Survol du langage fractal, Paris, Flammarion, coll. « Nouvelle bibliothèque scientifique », 1989.

RUELLE, David, Hasard et chaos, Paris, Odile Jacob, 1991

SERRES, Michel, « La naissance de la physique » dans Fleuves et turbulences, Paris, Éd. de Minuit, 1977.

STEWART, Ian, Dieu joue-t-il aux dés? – Les  nouvelles mathématiques du chaos, traduction de l’anglais par Marianne Robert et Marcel Filoche, Paris, Flammarion, coll. « Champs. Sciences », 2014.

 

PHILOSOPHIE relevant de questions éthiques et du monde du chaos

AGAMBEN, Giorgio, La communauté qui vient, théorie de la singularité quelconque, Paris, Seuil, 1990.

AGAMBEN, Giorgio, Qu’est-ce que le contemporain ?, traduction de l’italien par Maxime Rovere, Paris, Payot et Rivages, coll. « Rivages poches », 2008.

DELEUZE, Gilles et Félix GUATTARI, Qu’est-ce que la philosophie?, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Reprise », 2008.

DELEUZE, Gilles, Foucault, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Reprise », 2006.

DELEUZE, Gilles, Le pli – Leibniz et le baroque, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1988.

FOUCAULT, Michel, Histoire de la sexualité, tome I : La volonté de savoir, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des histoires », 1997.

FOUCAULT, Michel, Histoire de la sexualité, tome II : L’usage des plaisirs, Paris, Gallimard, coll. « Tel », 2008.

Il y a également de bons numéros du Magazine littéraire sur Foucault et Deleuze.

 

Volet psychanalyse

J’ai accumulé plusieurs lectures sur la psychanalyse depuis une dizaine d’années pour les besoins de mon écriture.  En ce moment même, ma résidence m’y ramène car je développe un roman avec un personnage de psychanalyste dans lequel le thème du rêve a de l’importance.

 

BACHELARD, Gaston, La psychanalyse du feu, Paris, Gallimard, coll. « Folio. Essais », 1985.

BACHELARD, Gaston, L’eau et les rêves, essai sur l’imagination de la matière, Paris, Josée Corti, 1989.

BETTELHEIM, Bruno, Psychanalyse des contes de fées, Paris, Pocket, coll. « Pocket », 2011.

CYRULNIK, Boris, Parler d’amour au bord du gouffre, Paris, Odile Jacob, 2004.

CYRULNIK, Boris, Les vilains petits canards, Paris, Odile Jacob, coll. « Poches Odile Jacob », 2004.

CYRULNIK, Boris, Entre résilience et résonance – À l’écoute des émotions, Paris, Fabert, coll. « Psychothérapies créatives », 2009.

DOLTO, Françoise, La cause des enfants, Paris, Pocket, coll. « Pocket. Évolution », 2003; et autres ouvrages sur les enfants et l’éducation.

FREUD, Sigmund, L’homme Moïse et la religion monothéiste, traduction de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, Paris, Points, coll. « Points. Essais », 2012.

FREUD, Sigmund, Malaise dans la civilisation, traduction de l’allemand par Aline Weill, Paris, Payot et Rivages, coll. « Petite bibliothèque Payot », 2010.

FREUD, Sigmund, L’avenir d’une illusion, traduction de l’allemand par Bernard Lortholary,  Paris, Points, coll. « Points. Essais», 2011.

FREUD, Sigmund, Totem et tabou, traduction de l’allemand par Dorian Astor, Paris, Flammarion, coll. « GF », 2015.

FREUD, Sigmund, L’interprétation des rêves, traduction en français par I. Meyerson,  nouvelle édition revue et augmentée par Denise Berger, Paris, Presses universitaires de France, 1980.

FREUD, Sigmund, Sur le rêve, traduction de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, Paris, Points, coll. « Points. Essais », 2011.

 

Bon, on peut bien sûr mettre Lacan, ses écrits.  Mais c’est difficile d’accès pour moi… et je ne peux pas dire que je l’ai lu plus qu’en grosse diagonale, donc difficile de le proposer en référence.

 

Regards psychanalytiques sur l’art, la littérature, la société

AGAMBEN, Giorgio, Enfance et histoire – Destruction de l’expérience et origine de l’histoire, traduction de l’italien par Yves Hersan, Paris, Payot et Rivages, coll. « Petite bibliothèque Payot », 2001.

CLICHE, Anne Élaine, Dire le livre – Portraits de l’écrivain en prophète, talmudiste, évangéliste et saint, Montréal, XYZ, coll. « Théorie et littérature », 1998.

KRISTEVA, Julia, Chroniques du temps sensible – Première édition, mercredi 7 heures 55, 2001-2002 , La Tour d’Aigues / Paris, Éditions de l’Aube / France-Culture, coll. « Monde en cours. Intervention », 2003.

KRISTEVA, Julia et Catherine CLÉMENT, Le féminin et le sacré, Paris, Albin Michel, coll. « Espaces libres », 2015.

KRISTEVA, Julia, La révolte intime, Paris, Livre de poche, coll. « Biblio Essais », 2000.

KRISTEVA, Julia, Étrangers à nous-mêmes, Paris, Fayard, 1988.

 

Plusieurs textes et articles à l’intersection psychanalyse/littérature…

 

LECLERC, Josée, Art et psychanalyse – Pour une pensée de l’atteinte, Montréal, XYZ, coll.  « Théorie et littérature », 2004.

MOUTIER, Maxime Olivier, La gestion des produits, tome I : La crise, Montréal, Éditions. Marchand de feuilles,  2011.

(Peut-être cet essai est-il classé comme roman, mais c’est bien un essai troublant sur les centres de crises à Montréal.  Il est, à mon goût, son ouvrage le plus pertinent, de loin.)

 

Biographies et/ou études

Sigmund FREUD

Julia KRISTEVA

Kristeva est très populaire aux États-Unis, et j’ai surtout lu des articles en anglais sur elle, je n’ai pas vraiment de référence à suggérer en français, sinon un petit ouvrage qui lui est consacré, actes d’un colloque après son prix Holberg 2013 que j’ai d’ailleurs cité dans mon blogue.

Jacques LACAN

Plusieurs bonnes biographies existent, ainsi que des dossiers étoffés, par exemple dans les Cahiers de l’Herne et Le Magazine littéraire).

 

Section littéraire

Des écrivains / médecins m’ont ouvert la porte de cette intersection psychanalyse / littérature. Ces médecins écrivaient par souci de soigner l’âme, si je puis dire.  Je me sens très proche de ça.

 

Jacques FERRON : quelques-uns de ses écrits reflètent sa vie de médecin à Saint-Jean-de-Dieu (maintenant Institut universitaire en santé mentale de Montréal) :

Les roses sauvages – Petit roman suivi d’une lettre d’amour soigneusement présentée, Montréal, Bibliothèque québécoise, 2008.

L’amélanchier – Récit, Montréal, Typo, coll. « Typo roman », 2003.

Du fond de mon arrière-cuisine – Les salicaires, Montréal, Bibliothèque québécoise, 2015.

Les confitures de coings et autres textes, suivi de, Le journal des confitures de coings, Montréal, Éditions Parti pris, coll. « Projections libérantes », 1977.

 

François RABELAIS : l’œuvre romanesque complète :

Gargantua – Pantagruel, Paris, Arléa, coll. « Poche-Retour aux grands textes », 2010.

Pantagruel, Paris, Le livre de poche, coll. « Le livre de poche. Classiques », 2011.

Le tiers livre, Paris, P.O.L., coll. « La Collection  », 1993.

Le quart livre, in Les cinq livres, Paris, Le livre de poche, coll. « La pochothèque. Classiques modernes », 1994.

Le cinquième livre, in Les cinq livres, Paris, Le livre de poche, coll. « La pochothèque. Classiques modernes », 1994. (inachevé et posthume)

 

Anton TCHEKHOV: toutes les grandes figures de médecin de son œuvre sont exemplaires. Au théâtre : La mouette – Comédie en quatre actes (France / Montréal, Arles / Actes Sud, coll. « Babel », 1995.) et Oncle Vania (Paris, L’Avant-scène, 2009.) ont des portraits fabuleux de médecins. Plusieurs nouvelles racontent aussi des histoires de médecins en tournée et de visites de malades et de blessés – certaines sont sans doute autobiographiques. Il y a aussi son rapport de santé de l’île de Sakhaline. Ce rapport extrêmement retentissant a mené à une modification complète des politiques de santé de l’État russe.

 

CARDINAL, Marie, Les mots pour le dire et autres romans, Paris, Grasset, coll. « Bibliothèque Grasset », 2013.

 

Volet Géographie comme territoire identitaire

Je m’intéresse à la question de la géographie comme territoire identitaire depuis deux ans pour mon roman sur le rêve, car il se passe sur une île, et l’idée d’insularité y est centrale.

Je pense que l’espace, le climat, le paysage dans lequel nous grandissons et vivons nous façonnent autant que l’Histoire.

 

Biographies d’explorateurs du continent

 

Champlain :

FISCHER, David Hackett, Le rêve de Champlain, traduction de l’anglais par Daniel Poliquin, Montréal, Boréal, 2012.

CHAMPLAIN, Samuel de, Aux origines du Québec – Expéditions en Nouvelle-France, 1604-1611, traduction et présentation d’Éric Thierry, Paris, Cosmopole, coll. « Canada », 2010.

CHAMPLAIN, Samuel de, À la rencontre des Algonquins et des Hurons, 1612-1619, texte en français moderne établi, annoté et présenté par Éric Thierry, Québec, Septentrion, coll. « V », 2009.

SÉGUIN, Maurice K., Samuel de Champlain, l’entrepreneur et le rêveur, Sillery, Septentrion, 2008.

 

Radisson :

FOURNIER, Martin, Pierre-Esprit Radisson (1636-1710) – Aventurier et commerçant, Sillery, Septentrion, 2001.

FRAÏSSÉ, Marie-Hélène, Radisson – Indien blanc, agent double (1636-1710), Arles, Actes Sud, coll. « Aventure », 2008.

RADISSON, Pierre-Esprit, Journal 1682-1683 – Les débuts de la Nouvelle France, traduction de l’anglais par Pierre Paul Charlebois, Montréal, Stanké, 1979.

 

Jacques Cartier :

CARTIER, Jacques, Voyages au Canada – Suivis du Voyage de Roberval, texte intégral, Montréal, Lux, coll. « Mémoire des Amériques », 2002.

 

Étienne Brûlé :

BEAUDET, Jean-François, Étienne Brûlé, Montréal, Lidec, coll. « Célébrités canadiennes », 1993.

 

Ouvrages de Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque sur les explorateurs du continent :

BOUCHARD, Serge et Marie-Christine LÉVESQUE, De remarquables oubliés, tome 1 : Elles ont fait l’Amérique, illustrations de Francis Back, Montréal, Lux, coll. « Mémoire des Amériques », 2011.

BOUCHARD, Serge et Marie-Christine LÉVESQUE, De remarquables oubliés, tome 2 : Ils ont couru l’Amérique, illustrations de Francis Back, Montréal, Lux, coll. « Mémoire des Amériques », 2014.

 

Images de l’art en lien affectif avec un paysage géographique

 

Vinci : La Joconde – détail du paysage inventé derrière elle

CHAUVEAU, Sophie, Léonard de Vinci, Paris, Gallimard, coll. « Folio. Biographies », 2008.

NICHOLL, Charles. Léonard de Vinci – Biographie, traduction de l’anglais par Christine Piot,  Arles, Actes Sud, 2006.

HERFORT, Sophie, Le Jocond – Qui était vraiment Mona Lisa?, Neuilly-sur-Seine, M. Lafon, 2011.

BRION, Marcel, Léonard de Vinci, Paris, Albin Michel, 1995.

 

Vermeer : Le géographe

DIODATO, Roberto, Vermeer, Góngora, Spinoza – L’esthétique comme science intuitive, traduction par Yamina Oudaï Celso Milan, Mimesis, coll. « L’œil et l’esprit », 2006.

BROOK, Timothy, Le chapeau de Vermeer – Le xviie [siècle] à l’aube de la mondialisation, traduction de l’anglais par Odile Demange, Paris, Payot, coll. « Histoire Payot », 2009.

 

Canaletto : Vue de Venise

LINKS, J. G, Canaletto, traduction de l’anglais par Mariane Rosel-Miles en collaboration avec University of Westminster Translation Services, Paris, Phaidon, 2005.

 

Watteau : L’embarquement pour Cythère

ROLAND MICHEL, Marianne, Watteau, un artiste au xviiie siècle, Paris, Flammarion, 1984.

 

Caspar David Friedrich : Le voyageur contemplatif

DUFOUR-KOWALSKA, Gabrielle, Caspar David Friedrich – Aux sources de l’imaginaire romantique, Lausanne, L’âge d’homme, 1992.

 

Ozias Leduc : L’heure mauve (à propos de la couleur de la neige)

GAGNON, Daniel, Ozias Leduc, l’ange de Correlieu, Montréal, XYZ, coll. « Les grandes figures », 1997.

 

Riopelle : ses « paysages »

BILLY, Hélène de, Riopelle, Montréal, Art global, 1996.

GAGNON, Daniel, Riopelle, grandeur nature, Montréal, Éditions Fides, coll. « Approches », 1988.

 

L’esprit de l’espace, des lieux

 

BENJAMIN, Walter, Paris, capitale du xixe siècle – Le livre des passages, traduction de l’allemand par Jean Lacoste, Paris, Éditions du Cerf, coll. « Passages », 2009.

FABBRI, Véronique,  L’enfance de la ville – Essai sur Walter Benjamin, Paris, Hermann, coll. « Hermann Philosophie », 2012.

BARTHES, Roland, L’empire des signes, Paris, Seuil, 2015.

 

Lien histoire/géographie

 

 

Histoire de la route de la soie

BIARNÈS, Pierre, La route de la soie – Une histoire géopolitique, Paris, Ellipses, coll. « Ellipses poche »,  2014.

ANQUETIL, Jacques, Routes de la soie – Des déserts de l’Asie aux rives du monde occidental, vingt-deux siècles d’histoire, Paris, J.-C. Lattès, 1992.

BOULNOIS, Luce, La route de la soie – Dieux, guerriers et marchands, Genève, Olizane, 2010.

 

Histoire du sel

DUNOYER DE SEGONZAC, Gilbert, Les chemins du sel, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes », 2001.

LASZLO, Pierre, Chemins et savoirs du sel, Paris, Hachette, coll. « Sciences », 1998.

 

Histoire de la morue

JOSSE, Loïc, La morue – Voyages et usages, Douarnenez / Grenoble, Chasse-marée / Glénat, 2014.

KURLANSKY, Mark, Un poisson à la conquête du monde, ou, la fabuleuse histoire de la morue, traduction de l’américain par Yves Paccalet,  Paris, J.-C. Lattès, 1999.

 

Histoire du commerce de la fourrure en Nouvelle-France

PODRUCHNY, Carolyn, Les voyageurs et leur monde – Voyageurs et traiteurs de fourrures en Amérique du Nord, Québec, Presses de l’Université Laval, 2009.

BÉDARD, Gilles, Les voyageurs d’Amérique, Québec, Éditions GID, 2012.

MORRISON, David A., Profit & ambition – La Compagnie du Nord-Ouest et la traite des fourrures, 1779-1821, Gatineau, Musée canadien des civilisations, 2009.

NEWMAN, Peter C., Les princes marchands – L’histoire inédite de l’empire commercial le plus solide et le plus controversé du Canada, traduction de l’anglais par Marie-Luce Constant, Montréal, Éditions de l’Homme, 1992.

 

Territoire et identité

 

La revue L’espace géographique, Paris / Montpellier, Belin / Reclus, tome 35, 2006.

Certains numéros de cette revue m’ont beaucoup frappé, comme celui-ci.

 

FRANCK, Michel, Routes – Éloge de l’autonomadie – Une anthropologie du voyage, du nomadisme et de l’autonomie, Québec, Presses de l’Université Laval, 2009.

ATTALI, Jacques, L’homme nomade, Paris, Fayard, 2003.

 

Cinéma

 

Liste de coups de cœur par pays

États-Unis

  • La ruée vers l’or, Les temps modernes et Le dictateur – Charlie Chaplin (1925, 1936 et 1940)
  • Scarface Howard Hawks (1932)
  • King Kong – Merian Caldwell Cooper et Ernest Beaumont Schoedsack (1933)
  • La fiancée de FrankensteinJames Whale (1935)
  • Citizen Kaneet Le procès – Orson Welles (1941 et 1962)
  • Un tramway nommé désir – Elia Kazan (1951)
  • Psychoseet Les oiseaux – Alfred Hitchcock (1960 et 1963)      
  • Mary Poppins – Robert Stevenson (1964)
  • Docteur Folamour, Orange mécanique, Full Metal Jacketet Eyes Wide Shut – Stanley Kubrick (1964, 1971, 1987 et 1999)
  • Qui a peur de Virginia Wolf – Mike Nichols (1966)
  • Il était une fois dans l’Ouest – Sergio Leone (1968)
  • Midnight Cowboyet Marathon Man – John Schlesinger (1969 et 1976)
  • Le parrain (trilogie)et Apocalypse Now – Francis Ford Coppola (1972, 1974, 1979 et 1990)
  • Cabaret, Lenny et Que le spectacle commence ! – Bob Fosse (1972, 1974 et 1979)
  • Vol au-dessus d’un nid de coucouHair et Amadeus – Miloš Forman (1975, 1979 et 1984)
  • Les dents de la mer, Les aventuriers de l’arche perdue et La liste de Schindler – Steven Spielberg (1975, 1981 et 1993)
  • Taxi Driver, Raging Bull et Gangs of New York – Martin Scorcese (1976, 1980 et 2002)
  • Dressed to Kill et Les Incorruptibles – Brian De Palma (1980 et 1987)
  • Stop Making Sense, Le silence des agneauxet Philadelphia – Jonathan Demme (1984, 1991 et 1993)
  • Mort d’un commis voyageur – Volker Schlöndorff (1985)
  • La ménagerie de verre – Paul Newman (1987)
  • Gens de Dublin – John Huston (1987)
  • Bird, Sur la route de Madisonet Million Dollar Baby – Clint Eastwood (1987, 1994 et 2004)

France

  • Partie de campagne et La règle du jeu– Jean Renoir (1936 et 1939)
  • La Belle et la Bête – Jean Cocteau (1946)
  • Les enfants du paradis – Marcel Carné (1946)
  • Un condamné à mort s’est échappé et Au hasard Baltazar– Robert Bresson (1956 et 1966)
  • Ascenseur pour l’échafaud, Au revoir les enfants et Milou en mai – Louis Malle (1957, 1987 et 1990)           
  • Jules et JimL’enfant sauvage et La nuit Américaine – François Truffaut (1962, 1969 et 1973)
  • Pierrot le fou et Sauve qui peut (la vie) – Jean-Luc Godard (1965 et 1979)
  • Le samouraï – Jean-Pierre Melville (1967)
  • Que la bête meure – Claude Chabrol (1969)
  • Le genou de Claire et Le rayon vert – Éric Rohmer (1970 et 1986)
  • La maman et la putain – Jean Eustache (1973)
  • Monsieur Klein – Joseph Losey (1976)
  • L’avare – Jean Girault et Louis de Funès (1980)
  • Coup de torchon, Un dimanche à la campagne, Autour de minuit (Round Midnight) et Daddy nostalgie – Bertrand Tavernier (1981, 1984, 1986 et 1990)
  • Jean de Floretteet Manon des sources – Claude Berri (1986)  
  • La gloire de mon père et Le château de ma mère – Yves Robert (1990)
  • Cyrano de Bergerac – Jean-Paul Rappeneau (1990)
  • Nikita – Luc Besson (1990)
  • Ceux qui m’aiment prendront le train, Intimité et Son frère – Patrice Chéreau (1998, 2000 et 2003)
  • La graine et le muletet La vie d’Adèle – Abdellatif Kechiche (2007 et 2013)
  • Le scaphandre et le papillon – Julian Schnabel (2007)

Québec

  • Pour la suite du monde – Michel Brault, Marcel Carrière et Pierre Perreault (1963)
  • À tout prendreMon oncle Antoineet Kamouraska – Claude Jutras (1963, 1971 et 1973)               
  • Le chat dans le sac – Gilles Groulx (1964)
  • La vie heureuse de Léopold Z., La vraie nature de Bernadette, La mort d’un bûcheron, La tête de Normande Saint-Onge et Les Plouffe – Gilles Carle (1965, 1972, 1973, 1975 et 1981)
  • Françoise Durocher, waitress – André Brassard (1972)
  • Le temps d’une chasse et Les bons débarras– Francis Mankiewicz (1972 et 1980)
  • Réjeanne Padovani, Le déclin de l’empire américain, Jésus de Montréalet Les invasions barbares – Denys Arcand (1973, 1986, 1989 et 2003)
  • Les ordres – Michel Brault (1974)
  • A. Martin photographe – Jean Beaudin (1977)
  • Continuons le combat (court-métrage), Elvis Gratton, Le party, Octobre et15 février 1837 – Pierre Falardeau (1971, 1981, 1989, 1994 et 2001)
  • Un zoo la nuitet Léolo – Jean-Claude Lauzon (1987 et 1992)    
  • Requiem pour un beau sans-cœuret Journal d’un coopérant – Robert Morin (1992 et 2009)
  • Trente-deux films brefs sur Glenn Gould et Le violon rouge – François Girard (1993 et 1998)
  • La moitié gauche du frigoet Monsieur Lazhar – Philippe Falardeau (2000 et 2011)   
  • 20h17 rue Darling, La neuvaine, Contre toute espérance, La donation et Tout ce que tu possèdes – Bernard Émond (2003, 2005, 2007, 2009 et 2012)
  • R.A.Z.Y. et Dallas Buyers Club – Jean-Marc Vallée (2005 et 2013)
  • Continental, un film sans fusil – Stéphane Lafleur (2007)
  • Tout est parfait – Yves Christian Fournier (2008)
  • J’ai tué ma mère, Les amours imaginaires et Mommy – Xavier Dolan (2009, 2010 et 2014)
  • Incendies – Denis Villeneuve (2010)
  • Le vendeur et Le démantèlement – Sébastien Pilote (2011 et 2013)
  • Nuit #1 et Les êtres chers – Anne Émond (2011 et 2015)

Allemagne et Autriche

  • Le cabinet du docteur Caligari – Robert Wiene (1920)
  • Metropoliset Le testament du docteur Mabuse – Fritz Lang (1927 et 1933)
  • Les larmes amères de Petra von Kantet Le mariage de Maria Braun – Rainer Werner Fassbinder (1972 et 1979)
  • L’ami américain, L’état des choses et Paris, Texas – Wim Wenders (1977, 1982 et 1984)
  • Les années de plombet Rosa Luxemburg – Margarethe von Trotta (1981 et 1986)
  • La pianiste, Funny games US, Le ruban blanc et Amour – Michael Haneke (2001, 2007, 2009 et 2012)
  • Dog Days et Import/export – Ulrich Seidl (2001 et 2006)
  • Head-onet De l’autre côté – Fatih Akin (2004 et 2007)
  • La vie des autres – Florian Henckel von Donnersmarck (2006)
  • Quatre minutes – Chris Kraus (2006)

Italie 

  • Le voleur de bicyclette – Vittorio De Sica (1948)
  • La dolce vita, Huit et demi et Amarcord – Federico Fellini (1960, 1963 et 1973)
  • Blow-up, Zabriskie Point, Profession : reporter et Identification d’une femme – Michelangelo Antonioni (1966, 1970, 1975 et 1982)
  • Le conformiste, Le dernier tango à Paris et 1900 – Bernardo Bertolucci (1970, 1972 et 1975)
  • Nous nous sommes tant aimés, Affreux, sales et méchants et Une journée particulière – Ettore Scola (1974, 1976 et 1977)
  • Cinéma Paradiso et Une pure formalité – Giuseppe Tornatore (1989 et 1994)
  • Journal intime, La chambre du fils et Habemus papam – Nanni Moretti (1994, 2001 et 2011)

Scandinavie

  • La source, Persona, Cris et chuchotements, Scènes de la vie conjugale et Fanny et Alexandre – Ingmar Bergman (1960, 1966, 1972, 1973 et 1982)
  • Dogville et Melancholia – Lars von Trier (2003 et 2011)
  • Brothers, After the Wedding et In a Better world – Susanne Bier (2004, 2006 et 2010)

Grande-Bretagne

  • My Left Foot et Au nom du père – Jim Sheridan (1989 et 1994)
  • Le vent se lève (The Wind that Shakes the Barley) – Ken Loach (2006)
  • Hunger, Shame et 12 Years a Slave – Steve McQueen (2008, 2011 et 2013)
  • Série de films de James Bond – Réalisateurs divers

Espagne

  • L’âge d’or (avec Dali), Viridiana, Tristana, Le charme discret de la bourgeoisieet Cet obscur objet du désir – Luis Buñuel (1930, 1961, 1970, 1972 et 1977)       
  • Cría Cuervoset Noces de sang – Carlos Saura (1976 et 1981)             
  • Femmes au bord de la crise de nerfs, Attache-moi !, Tout sur ma mèreet Parle avec elle – Pedro Almodóvar (1988, 1989, 1999 et 2002)       

Grèce et Europe del’Est

  • Z – Costa-Gavras (1969)
  • Le décalogue (cycle de 10 films d’environ une heure), La double vie de Véroniqueet Trois couleurs : Bleu, Blanc et Rouge (trilogie) – Krzysztof Kieślowski (1988, 1991, et 1993-1994)
  • Le regard d’Ulysse – Theo Angelopoulos (1995)

Australie

  • La leçon de piano – Jane Campion (1993)

Amérique du Sud

  • Amours chiennes, 21 grammes et Babel – Alejandro González Iñárritu (2000, 2003 et 2006)
  • Y Tu Mamá También – Alfonso Cuarón (2001)

Russie 

  • Partition inachevée pour piano mécanique et Soleil trompeur (trilogie) – Nikita Sergueievitch Mikhalkov (1976, 1994, 2010 et 2011)
  • Stalker et Le sacrifice – Andreï Arsenievitch Tarkovski (1979 et 1986)

Japon

  • Rashōmon, Les sept samouraïs, Throne of Blood, Ran et Rêves – Akira Kurosawa (1950, 1954, 1957, 1985 et 1990)
  • La ballade de Nayaramaet Pluie noire – Shōhei Imamura (1983 et 1989)

Israël

  • Free Zone – Amos Gitai (2005)
  • Les Citronniers – Eran Riklis (2008)

Palestine

  • Chronique d’une disparition, Intervention divine et Le temps qu’il reste – Elia Suleiman (1998, 2002 et 2009)

Iran

  • Close-up, Le goût de la cerise et copie conforme – Abbas Kiarostami (1990, 1997 et 2010)
  • Le ballon blanc, Le cercle, Hors-jeu et Taxi Téhéran – Jafar Panahi (1995, 2000, 2006 et 2015)
  • Une séparation – Asghar Farhadi (2011)



© Bibliothèque et Archives nationales du Québec