Portail BAnQ Nétiquette

Dans l’ascenseur – la valeur des sentiments

28 avril 2016 par Gilbert Turp | Catégorie(s) : Non classé

Deux jeunes femmes entrent dans l’ascenseur, l’une écoute l’autre, qui parle d’un air fâché.
– On est sortis ensemble une couple de fois, c’était un super bon amant, mais ça n’a pas marché.

– Pourquoi donc, si ça marchait si bien au lit…?

– Il heurtait trop mes valeurs.

– Comment ça ?

– On parlait de la crise en Syrie au déjeuner un matin et je trouvais qu’il manquait de compassion. Pour moi, la compassion, c’est vraiment une valeur fondamentale.

– Mais là, ma pauvre, la compassion, c’est pas une valeur. C’est un sentiment.

– Valeur, sentiment, c’est la même chose.

– Pas du tout ! Une valeur c’est un absolu, une sorte d’état invariable. La compassion, c’est un sentiment fluctuant, passager. Tu peux éprouver de la compassion pour telle personne et pas pour telle autre. Tu peux même changer de sentiment, avoir de la compassion le lundi, et ne plus en avoir le vendredi.

– Ben d’abord, il heurtait mes sentiments.

– C’est souvent ça que ça fait les bons amants…

–  Oui, maudite marde !

– C’est de valeur.

Les commentaires sont fermés.




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec