Portail BAnQ Nétiquette

Qui donc vous aidera, vous ?

7 avril 2016 par Gilbert Turp | Catégorie(s) : Non classé

À quatorze ans, votre fils qui jusque-là était simplement dur à suivre, turbulent et dans la lune, se révèle Asperger. Et ce, l’année même où vous obtenez votre spécialité d’ortho pour œuvrer auprès d’écoliers en déficit clinique d’attention. Vous auriez fait exprès que le timing n’aurait pas été plus ironique. Comme le disait un pauvre poète : Dieu se niche à la convergence des hasards.

Votre évasion, ou plutôt votre retour aux sources, a toujours été la lecture et c’est pourquoi vous m’arrivez directement de l’hôpital où l’équipe vous a enfin dit qu’elle allait pouvoir vous aider. Il était temps. Quel soulagement !

Pour fêtez ça, vous dénichez au premier étage quelques romans de vos auteurs préférés, un polar, un récit historique, une histoire d’amour malheureuse, puis vous allez chercher quelques livres jeunesse tout en bas, sans déranger les enfants qui écoutent l’heure du conte. Il ne faut pas distraire les enfants à l’heure de la lecture. Vous le savez, vous avez consacré un mémoire de maîtrise au sujet des livres et de l’enfance.

Au travail, quand les enseignants vous appellent à l’aide, vous accourrez. Vous êtes forte, solide et avenante. On peut compter sur vous. Vous avez du ressort. Ce ne sont pas les épreuves qui ont manqué depuis quarante ans. Et vous rebondissez toujours.

Mais là, c’est votre fils. Et vous n’êtes plus une professionnelle. Je vous accueille, et les livres que vous avez sélectionnés sont là pour vous aider, mais je devine en vous un gouffre en même temps qu’un comble. Un gouffre rempli à pleine capacité de boules dans la gorge, un trop plein de nœuds, de nerfs, de retenue. Une goutte de plus et ça déborde, et ça se déverse comme une déferlante qui vient de votre cœur, de vos aspirations à une vie sans trop de soubresauts, de votre dévouement pour les écoliers que vous aidez.
Et dans un moment de silence, j’entends monter du fond de votre fatigue un soupir de petite fille.

Les commentaires sont fermés.




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec