Mois : avril 2016

Dans l’ascenseur – la valeur des sentiments

Deux jeunes femmes entrent dans l’ascenseur, l’une écoute l’autre, qui parle d’un air fâché. – On est sortis ensemble une couple de fois, c’était un super bon amant, mais ça n’a pas marché. – Pourquoi donc, si ça marchait si bien

Lire l'article

Cher journal – Quand prendre la plume pique…

J’ai eu un coup en ouvrant mon cahier pour t’écrire tout-à-l’heure : il ne reste que quelques feuilles à remplir. J’allais élaborer en quelques lignes une idée d’encyclopédie des mots en voie de disparition, mais ma main a figé en

Lire l'article

L’art d’avoir une histoire – fin

C’est à la maison, là où le sol était aisé et sûr, que tout s’est effondré. Elle est rentrée un jour pour découvrir son mari terrassé par une crise cardiaque, son fils – maintenant adolescent – figé sur place et

Lire l'article

L’art d’avoir une histoire – deuxième de trois parties

Quand, des mains de Philippe Couillard alors ministre de la santé, elle reçoit un prix honorifique pour ses accomplissements en travail social, sa vie est au zénith. Elle y songe avec bonheur. Dès l’adolescence, elle s’accomplit : elle surmonte une

Lire l'article

L’art d’avoir une histoire (première partie)

Son grand-père avait 16 ans quand il a quitté Trinidad pour suivre son propre père devenu veuf à Boston. Elle décrit son grand-père en disant qu’il était « blue black », car il y a dans son histoire familiale toutes les

Lire l'article

Au cœur de Manhattan

En fin de semaine, j’ai rendu visite à ma sœur de New York ; elle fêtait son 105ième anniversaire de naissance (elle est née en 1911). Ma sœur ressemble à la Grosse Pomme où elle est installée. Tous les quartiers de

Lire l'article

Qui donc vous aidera, vous ?

À quatorze ans, votre fils qui jusque-là était simplement dur à suivre, turbulent et dans la lune, se révèle Asperger. Et ce, l’année même où vous obtenez votre spécialité d’ortho pour œuvrer auprès d’écoliers en déficit clinique d’attention. Vous auriez

Lire l'article

Cher journal – 6 – Ma vie, ma mort et mon éternité

Bien que je puisse tenir arc-boutée sur mes fondations de longs siècles, je n’existerai pas toujours. Exister implique une naissance et une fin, bref une présence physique. Mon être, lui, est éternel, comme l’est le mot bibliothèque, mais cette éternité

Lire l'article

Microcosme de la cité – Double éblouissement dans l’espace public

Elle a la cinquantaine solide, bien charpentée et claire. Une tête sur les épaules et cette fidélité à soi des gens qui ont une mémoire d’éléphant et qui connaissent la vie. J’imagine qu’elle rit fort et par grandes vagues venues du

Lire l'article