Portail BAnQ Nétiquette

Un aphorisme – Trinité culturelle : image, imagination, imaginaire

29 mars 2016 par Gilbert Turp | Catégorie(s) : Non classé

La même image en noir et blanc ou en couleur ne produit pas la même impression ; la même image photographiée ou dessinée non plus.

 

plutot calme au 4e

 

Peut-on imaginer une chose qu’on ne connaît absolument pas ? Imagine-t-on plutôt en extrapolant à partir d’un élément de connaissance ?
S’il n’y a pas de limites à ce qu’on peut imaginer, il n’y a pas non plus de limites à ce qu’on peut connaître
L’imagination et la connaissance finissent sûrement par se rejoindre, peut-être même qu’elles s’alimentent l’une l’autre.

 

a_quoi_tu_penses

 

 

L’imaginaire est-il alors une banque de donnée où s’accumule au fil du temps tout ce qu’on imagine ? Un catalogue d’images intimes et personnelles ?
Ou bien est-ce la source même où notre imagination puise, un bassin d’images communes à notre culture ?
Comment faisons-nous connaissance avec notre imaginaire ? Par nos sens, nos sentiments, nos pensées ? Le rencontrons-nous dans notre corps, notre cœur, notre esprit, dans tout notre être, chair et âme ?

 

 

les_pieds_dans_le_vert

 

 

 

 

Dessins, aquarelle et mine, de Caroline Boileau

Les commentaires sont fermés.




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec