Portail BAnQ Nétiquette

Les gens sont des énigmes – 6

27 janvier 2016 par Gilbert Turp | Catégorie(s) : Non classé

Deux collégiennes asiatiques se penchent sur leurs devoirs. L’une, celle qui parle couramment français, aide sa compagne à comprendre un texte. Elles s’aiment beaucoup, c’est clair. Et à moins qu’une rivalité amoureuse les sépare ou qu’une saloperie imméritée de l’existence leur tombe dessus, on peut imaginer qu’elles seront de grandes amies toute leur vie.
À côté, un jeune homme dégingandé prône la simplicité nécessaire. Il chuchote dans un petit micro, mais on dirait qu’il parle tout seul. Il réorganise le monde en faisant l’inventaire de tout ce qui ne va pas. Il dicte ses paroles à un avatar qu’il s’est inventé sur les réseaux sociaux. Il vient ici pour réfléchir. Quand il réfléchit, il regarde en haut, au delà du plafond. Comme si ses pensées flottaient au-dessus de lui et qu’il devait les lire en déchiffrant le béton de son regard.
En face, deux frères viennent de s’asseoir, un adulte souriant et un adolescent à l’air timide derrière ses épais verres fumés. L’ainé tend une feuille et un crayon à son cadet et celui-ci se penche à six pouces de sa feuille pour écrire. L’ainé allume ensuite une tablette électronique et montre quelque chose à son cadet. Celui-ci approche l’écran à trois pouces de son nez et examine l’exercice à base d’images (intitulé en anglais creative visualization) puis il écrit sa réponse sur sa feuille, penché dessus,  la monture de ses verres fumés touchant presque le papier. Tout dans sa façon d’être indique un trouble de vision et peut-être bien d’attention, voire d’analphabétisme. Son frère ouvre maintenant un livre et lui montre une page. Le jeune s’en empare et on dirait qu’il picore la page. Il suit la phrase d’un mouvement hachuré qui indique qu’il lit chaque mot un à la fois, laborieusement.
Ces gens que le hasard réunit à une même table semblent satisfaits d’être là. Je m’en réjouis car je remarque que les gens sont parfois portés à l’insatisfaction. J’aime que les êtres humains soient contents. Leur part d’énigme acquiert alors une coloration unique.

Les commentaires sont fermés.




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec