Portail BAnQ Nétiquette

Ce don que j’ai – 5 – Le Museum

9 janvier 2016 par Gilbert Turp | Catégorie(s) : Non classé

Le commis ramasse l’ouvrage intitulé Le Museum sur la petite table près des postes d’écoute musicale et s’apprête à le poser sur son chariot quand la quatrième de couverture attire son attention. C’est le premier roman de l’auteure, Marie-Anne Legault, une éditrice d’ouvrages de références. Une sorte de bibliothécaire, en un sens, ou plutôt une lectrice des couches de temps dont sont faits les livres. Le commis ouvre alors l’ouvrage. Il raconte l’histoire d’une jeune chercheure qui veut sauver les traces d’une société qui sombre dans le chaos, et dont la culture est menacée de disparaître. La jeune chercheure tente de retenir le temps, retenir les choses et les êtres que les intempéries de notre monde effacent. Elle devient la dépositaire anxieuse d’un legs. Ce livre est traversé par des éclairs d’écriture qui sont tantôt comme des éclats d’encre noire et tantôt comme les reflets cristallins d’un trésor. Le Museum qu’elle cherche afin de protéger ses collections lui rappelle sans cesse que la civilisation ne va pas sans mémoire et que les trajectoires humaines se lisent dans les empreintes de pas qu’ils laissent pour témoigner de leur passage.
Le commis dispose le roman sur la tablette où il a sa place. Pour que celui ou celle qui le cherche le trouve.

 

table_qui_avale

Éclats d’encre noire, éclairs de trésor

Les commentaires sont fermés.




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec