Portail BAnQ Nétiquette

Archives : janvier 2016

Cher journal – 5

30 janvier 2016 par Gilbert Turp

J’ai eu une pensée nouvelle tout à l’heure en voyant un couple de cinquantenaires me quitter avec une pile de neuf romans d’écrivains assez connus, hommes et femmes. Deux classiques russe et américain, trois contemporains français, chilien et québécois, quatre polars britanniques et scandinaves. Au fil du temps, j’ai remarqué que les goûts souvent éclectiques des lecteurs de fiction tendent à osciller entre deux pôles, deux genres, deux types de littérature. Je suis probablement dans les patates mais, en simplifiant beaucoup-beaucoup,… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Les gens sont des énigmes – 6

27 janvier 2016 par Gilbert Turp

Deux collégiennes asiatiques se penchent sur leurs devoirs. L’une, celle qui parle couramment français, aide sa compagne à comprendre un texte. Elles s’aiment beaucoup, c’est clair. Et à moins qu’une rivalité amoureuse les sépare ou qu’une saloperie imméritée de l’existence leur tombe dessus, on peut imaginer qu’elles seront de grandes amies toute leur vie. À côté, un jeune homme dégingandé prône la simplicité nécessaire. Il chuchote dans un petit micro, mais on dirait qu’il parle tout seul. Il réorganise le monde… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Le train du jour – 5

23 janvier 2016 par Gilbert Turp

La chaîne du livre trouve son écho dans la chaîne des personnes qui s’occupent de faire fonctionner mon monde, souvent dans l’ombre et humblement. Mes bibliothécaires aux acquisitions, par exemple. Elles œuvrent sous la direction du développement de la collection Universelle et ne sont pas, comme mes bibliothécaires aux références, en contact quotidien avec les usagers. Aux acquisitions, le contact se fait plutôt avec les libraires agréés, les éditeurs et les distributeurs. On dresse des commandes massives à coups de… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

L’amour des mots – 6

19 janvier 2016 par Gilbert Turp

Le mot communication a son singulier et son pluriel. Chez moi, il est partout. Je suis d’emblée la preuve concrète que la communication est ma base et que les communications, tantôt précises et tantôt flottantes, sont omniprésentes et toujours incontournables. Le mot « communication » est maintenant utilisé à tellement de niveaux qu’on peut légitimement se demander si un recours aussi pressant et aussi répandu n’est pas l’indice d’un certain manque. Le mot pallierait-il à une insuffisance de réel ? Désignerait-il une… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

L’art d’être malheureux

15 janvier 2016 par Gilbert Turp

J’étais né (…) pour être du malheur un modèle accompli Oreste, dans Andromaque, de Racine Tandis que certains voient, dès leur naissance, la vie comme une curiosité pleine d’avenues à explorer, d’autres semblent prédisposés à devenir de véritables artistes du malheur. Paupières mi-closes, il regarde de biais ses vingt-huit ans d’existence, les yeux tournés vers un ailleurs. Les choses qui se produisent devant et les objets qui l’entourent existent à peine tant ce qui boue en lui le monopolise. Pour… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Dans l’ascenseur – 7

13 janvier 2016 par Gilbert Turp

Deux quinquagénaires, l’un portant cravate, l’autre queue de cheval grise montent au quatrième. – Comment ça, tu crois pas au progrès ? Le monde a quand même changé depuis un siècle. – Bien sûr qu’il a changé, mais pas nécessairement pour le mieux. – La science, les technologies, c’est du progrès ! – Ça dépend. Prends la musique. Il y a cent ans, pour écouter de la musique, on invitait des musiciens et des amis et on organisait une veillée…. Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Ce don que j’ai – 5 – Le Museum

9 janvier 2016 par Gilbert Turp

Le commis ramasse l’ouvrage intitulé Le Museum sur la petite table près des postes d’écoute musicale et s’apprête à le poser sur son chariot quand la quatrième de couverture attire son attention. C’est le premier roman de l’auteure, Marie-Anne Legault, une éditrice d’ouvrages de références. Une sorte de bibliothécaire, en un sens, ou plutôt une lectrice des couches de temps dont sont faits les livres. Le commis ouvre alors l’ouvrage. Il raconte l’histoire d’une jeune chercheure qui veut sauver les… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Si son histoire était un roman, quel en serait le titre ?

6 janvier 2016 par Gilbert Turp

Au deuxième, un jeune homme un peu perdu parle trop fort, la main crispée sur son téléphone portable. Il piétine en demandant avec insistance à la téléphoniste qu’on le mette en communication avec une personne-ressource d’un service juridique quelconque. Son appel mène visiblement à un cul-de-sac qui l’exaspère. Fatigué, il éteint et se laisse tomber dans un fauteuil où, une minute après, il dort tout affalé. Quinze minutes plus tard, il se réveille en sursaut et se lève lentement, indécis… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

L’amour des mots – 5

4 janvier 2016 par Gilbert Turp

C’est férié ce matin et, avant le grand redémarrage de demain, j’en profite pour musarder dans mon lit tout blanc de Grande Baie hivernale, les yeux survolant la basse ligne des eaux, le souffle retenu et craquant de neige gelée. Comme toujours dans ces rêveries, mon esprit vagabonde et je me surprends à m’inventer un jeu de société, loisir on ne peut plus de saison. Un jeu avec les mots. J’ai bien pensé un instant appeler quelques-unes de mes sœurs pour jouer… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec