Portail BAnQ Nétiquette

Cher journal – 4

23 décembre 2015 par Gilbert Turp | Catégorie(s) : Non classé

Cher journal,
Le temps des fêtes me rattrape, neige en moins. Je vais en profiter pour rêvasser, je crois, et te laisser tranquille pendant ce congé. Que ce soit au café, dans l’ascenseur, dans ma galerie des transparences ou sur les étages, tout tourne autour de la semaine qui s’annonce entre Noël et le jour de l’an. Les gens travaillent-ils trop ? On le dirait bien à les entendre prononcer le mot vacances avec un grand soupir d’aise qui s’exhale hors de leur bouche.

Les uns se réjouissent des incongruités du climat, et de sa clémence. Quelle joie de marcher dans la ville en soulier un 23 décembre, de rouler en vélo, de voir courir les chiens sur l’herbe encore verte des parcs, de s’attarder à une terrasse avec son café, de croiser un ami au coin d’une rue et de pouvoir converser agréablement sans grelotter, souffler du frimas ou sautiller sur place.

Les autres se demandent tout de même ce qui se passe avec ce climat qui dérègle l’hiver. Aurons-nous notre Noël blanc, le ski vaudra-t-il la dépense, l’étang gèlera-t-il suffisamment pour patiner la nuit du jour de l’an ? Certains oiseaux qui auraient normalement migré sont encore là ; se feront-ils prendre au piège par une soudaine vague de froid ?

Une vieille dame à l’allure de fée – cheveux blancs ébouriffés et sourire intelligent – raconte à son amie attablée à ses côtés que son projet des fêtes est d’écrire l’histoire de sa famille depuis l’arrivée de l’ancêtre en Nouvelle-France. Ensuite, elle fera relier tout ça comme il faut en plusieurs exemplaires afin de les donner à ses petits-enfants.

Cher journal, peut-être que quand je te rouvrirai en janvier, il y aura de la neige avec ses scintillements, ses gros flocons qui tourbillonnent et les joues rouges des enfants qui viendront écouter l’heure des contes bouche ouverte, nez bouché. La vieille dame à l’allure de fée et moi, nous savons que les enfants ont besoin des histoires. C’est avec elles qu’ils s’inventent un avenir.

Les commentaires sont fermés.




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec