Portail BAnQ Nétiquette

Les gens sont des énigmes – 4

20 novembre 2015 par Gilbert Turp | Catégorie(s) : Non classé

Elle a erré un moment du côté des revues spécialisées, l’air nerveux. Non, pas nerveux ; agité intérieurement. Car il n’y avait pas de signes visibles de ce qui l’agitait. Sinon sa façon d’errer, de feuilleter au hasard. Elle cherchait quelque chose qui n’était pas là. Je sens cela souvent. Les gens cherchent des réponses. Mais j’offre des questions. Entre une question et une réponse, il y a l’espace de l’invisible où parfois certains s’égarent.
Elle s’est appuyé à une colonne de béton et s’est mise à marmonner. Je ne sais pas à qui elle s’adressait, sinon à elle-même ou à moi. Elle disait ceci :
Il me semble qu’entre mes années cool et mes années végane, j’ai eu 24 vies. Mais le fil conducteur s’est brisé et je ne sais plus comment ramasser mes billes. J’ai proné l’amour libre tout en devenant une prison pour l’homme de ma vie. Je me retrouve toute seule aujourd’hui après avoir beaucoup donné, beaucoup espéré, beaucoup compté sur la générosité, la spontanéité, l’entraide et la réciprocité. Je me réveille à quarante-sept ans avec quoi devant moi ? Rien. Rien du tout. Même mon passé, je ne peux plus m’en servir pour me réhabiliter. Je ne sais pas du tout ce que je vais faire. 47 ans. Pas un cadeau. Bonne fête quand même.

une belle grille

L’espace entre les questions et les réponses, Caroline Boileau

Les commentaires sont fermés.




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec