Cher journal – 2 – Petit creux ce matin

Depuis dimanche, alors que la lune de sang semblait percer le plafond de mon sommeil, j’ai un petit creux. Mon ami Jean, graphiste de son métier et grand cœur attentif à mon bien-être de son état (dont je parlerai mieux quand mon petit creux sera passé), me disait de ne pas m’en faire. Pour vivre, il faut respirer, c’est beau l’inspiration mais il faut bien expirer de temps en temps.

 

ici et ailleurs
Aquarelle et mine, Caroline Boileau