Portail BAnQ Nétiquette

Archives : septembre 2015

Les chambres de bois

30 septembre 2015 par Gilbert Turp

Daniel est né avec une vieille âme : à dix ans, il savait déjà quelle direction il espérait que sa vie prenne. Il s’en faisait des rêves. Certains sont déjà en cours, d’autres attendront peut-être des décennies avant d’advenir. Il vient chercher dans ma Grande Baie ces livres – récents et anciens – qui racontent déjà chacun des rêves qu’il compte vivre. Pour lui, je suis bien la Gespeg de ses découvertes. Virginie, sa copine, est une jeune âme. Elle… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Cher journal – 2 – Petit creux ce matin

29 septembre 2015 par Gilbert Turp

Depuis dimanche, alors que la lune de sang semblait percer le plafond de mon sommeil, j’ai un petit creux. Mon ami Jean, graphiste de son métier et grand cœur attentif à mon bien-être de son état (dont je parlerai mieux quand mon petit creux sera passé), me disait de ne pas m’en faire. Pour vivre, il faut respirer, c’est beau l’inspiration mais il faut bien expirer de temps en temps.  

Catégorie(s) : Non classé

Les gens sont des énigmes

26 septembre 2015 par Gilbert Turp

L’être humain est, de tous les animaux, celui qui compose le plus mal avec la souffrance. Voilà ce que la moitié des livres que je contiens finissent par dire. Les gens qui me fréquentent n’y échappent pas ; certains détestent souffrir au point qu’ils s’en font une faute. D’autres se sont inventés un droit au bonheur qui, de temps à autre, ne fait que les rendre plus malheureux encore, tant leur concept de bonheur s’avère évanescent. Vraiment, les gens sont… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Les feux d’artifice

25 septembre 2015 par Gilbert Turp

Monsieur Saint-Onge n’est pas un esthète. C’est un éthicien. Retraité depuis quelques années, il vient lire ici, il s’installe une heure ou deux et il dialogue avec l’auteur des pages qu’il tient entre ses mains. Le mot retraité, dans sa bouche, n’a rien à voir avec le mot désœuvré. Au contraire, il est à l’œuvre. Le temps ne se retire pas, il s’étend dans les confins de son esprit. Il lit énormément, de tout, avec la curiosité du voyageur. Mais… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

À l’auditorium

24 septembre 2015 par Gilbert Turp

Alain Deneault est un chercheur à qui il arrive de traverser ma galerie des transparences. Hier soir, il est passé pour aller parler aux gens qui s’étaient rassemblés à l’auditorium. Il y avait un débat électoral. Chouette ! Ce n’est pas tous les jours que j’accueille un débat électoral. C’était intéressant, et parfois, franchement rigolo. Qui l’eut cru ? Ils sont tous venus, le bleu, l’orangé, la rouge, le vert, le bloc (un autre genre de bleu). Il était question… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Chapeau du jour

21 septembre 2015 par Gilbert Turp

Tiens, aujourd’hui madame J*** porte un chapeau qui laisse ses yeux dans l’ombre, lui donnant un air à la Ingrid Bergman dans Casablanca. J*** écrit depuis une bonne quinzaine d’années, avec une pudeur lyrique dans l’expression. L’arabe a quelque chose d’incantatoire dans son rythme ; une phrase longue d’une page n’étonne pas et les mélopées du savoir-dire invitent les demi-teintes. La pudeur orientale est une ombre qui s’étend au sol, muette et attentive, et vous indique qu’elle est là et qu’il… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Dans l’ascenseur

19 septembre 2015 par Gilbert Turp

Je suis sise sur mes fondations comme une statue sur son socle. Je ne puis donc pas me promener dans la ville qui m’enveloppe. Mais je glane souvent dans l’ascenseur des conversations anodines qui me font prendre le pouls des quartiers de Montréal, de sa vie quotidienne, ainsi que des humeurs des gens. Celle-ci, par exemple, hier midi : – Salut Vieux, t’as l’air en forme. Fais-tu toujours ton jogging ? – C’est ma bouffée d’air frais le matin pour partir… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Will Shakespeare, le bouc de VLB

17 septembre 2015 par Gilbert Turp

J’ai un don. Je n’en parle pas, par pudeur. Il fait partie de ma vie secrète, si secrète que je l’écris ici en tremblant légèrement. Voici : Chaque fois que quelqu’un ouvre un livre qu’il tire de mes rayonnages pour y jeter un coup d’œil de bouquineur, mon esprit s’ouvre aussitôt au passage que la personne parcoure. Ce don a quelque chose de miraculeusement organique : je connais les ouvrages qui me composent comme l’arbre connaît sa sève. Ainsi hier, juste avant la… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

La gaillarde

16 septembre 2015 par Gilbert Turp

  Sa mère disait de madame N*** qu’elle était aguerrie, car enfant de la guerre. Mais naître durant la deuxième guerre mondiale peut aussi bien faire de vous une enfant de la paix, puisque la première transformation du monde de votre enfance sera cette venue saisissante de l’apaisement, cette action rare et essentielle à cette autre paix, plus rare encore, qui est celle de l’esprit. Mieux que la guerre, la paix peut éveiller le sens de l’aventure car elle permet la curiosité… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé

Cher journal – mardi 15 septembre 2015

15 septembre 2015 par Gilbert Turp

Cher journal, Ce matin, je me suis réveillée d’humeur brumeuse, si je puis dire. Une lumière tamisée, diffuse, presque palpable traversait mes vitrages et je décidai de somnoler encore un peu. J’aime bien jouer un moment les langoureuses et donner l’impression qu’en mon enceinte, on a tout le temps du monde. Je savais que je pouvais compter sur le tintement des clés de R***, mon concierge. Il veille si bien sur mon repos, il est si délicat que je l’entends… Lire la suite
 

Catégorie(s) : Non classé




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec