Portail BAnQ Nétiquette

Actualités archivistiques

10 avril 2019 par Interactions   Pas de commentaires

Aux États-Unis, une semaine de mars est dédiée à l’accès à l’information et au gouvernement ouvert : Sunshine Week. Cette année, elle s’est tenue du 10 au 16 mars. Les Archives nationales ont choisi de souligner l’évènement par un défi de transcription de documents judiciaires. Deux dossiers concernant l’émancipation des noirs ont été sélectionnés. D’autres activités ont aussi été organisées, comme une discussion entre l’archiviste des États-Unis David S. Ferriero et la juge en chef de la US District Court for the District of Columbia.

 

Le blogue Convergence de l’Association des archivistes du Québec nous propose un entretien avec Bénédicte Grailles, une des auteurs du livre Les dons d’archives et de bibliothèques: XIXe-XXIe siècle – De l’intention à la contrepartie.

 

Le Réseau canadien d’information sur le patrimoine (RCIP) a formulé en début d’année un ensemble de recommandations relatives à la préservation numérique pour les petits musées.

 

L’intelligence collective au service de la valorisation des archives numériques publiques est le titre du mémoire de maîtrise présenté à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (France) par Sokhna Gueye. L’auteure en fait ce résumé. L’évolution du Web implique l’apparition de nouvelles pratiques participatives reposant de l’intelligence collective. Les opérations de crowdsourcing apportent beaucoup à la valorisation des archives dans les services publics. Les internautes, sollicités pour enrichir les fonds, apportent aussi de la valeur ajoutée sur les archives.

 

Le 7 mars dernier, la Société Archiv-Histo annonçait la mise en ligne de la base de données des pionniers et pionnières établis par mariage au Canada, 1617-1825.  Elle comprend toutes les unions matrimoniales catholiques des origines à 1825 et protestantes entre 1760 à 1800. Cette base de données sur les pionniers et pionnières établis par mariage au Canada a été compilée par l’historien et généalogiste Marcel Fournier à partir des informations contenues dans la série de 13 volumes Nos origines en France des débuts à 1825 publiés par Normand Robert entre 1984 et 1998. L’index cumulatif de ces publications a été réalisé par Micheline Perreault en 2006.

 

On retrouve sur le blogue ArchivesAware une série de publications où l’on donne la parole aux utilisateurs des archives. La publication du 20 mars dernier est une entrevue avec le journaliste du Washington Post Dan Lamothe pour son balado Letters from war, qui utilise la correspondance de quatre frères qui ont combattu lors de la Deuxième Guerre mondiale pour faire revivre cette époque.

 

Dominic Larochelle publie sur le blogue Convergence un texte intitulé : 8 tactiques pour valoriser les archives d’entreprise. Une stratégie de valorisation des archives (ou marketing de contenu historique) peut se présenter sous différents angles. Plusieurs tactiques peuvent alors être adoptées pour développer une campagne marketing solide s’appuyant sur l’histoire de l’entreprise et ses archives.

 

Vous pouvez dès maintenant contribuer à enrichir les métadonnées du patrimoine photographique de l’UNESCO. En effet, un peu plus de 5000 photos ont été numérisées, mais il manque notamment des noms de lieux et de personnes ainsi que le contexte historique de ce patrimoine culturel. Ce projet est chapeauté par Heritage Helpers.

 

Si les questions d’éthiques en archivistique vous intéressent, je vous propose ce document de Marie-Dominique Mouton : Dématérialisation et valorisation des matériaux de terrain des ethnologues : l’archiviste face aux questions éthiques. C’est un des chapitres du livre suivant : Véronique Ginouvès; Isabelle Gras. La diffusion numérique des données en SHS – Guide de bonnes pratiques éthiques et juridiques, Presses universitaires de Provence, 2018.

 

L’Institut canadien de conservation a mis en ligne trois nouvelles vidéos : Étiquetage des CD, Reconnaître les bandes sonores sur bobines à support en acétate et Reconnaître les bandes sonores sur bobines touchées par l’hydrolyse du liant.

 

La Fédération québécoise des sociétés de généalogie vient de lancer son outil : La généalogie en 8 leçons. On y voit les bases d’une bonne recherche généalogique.

 

Le magazine Archimag a publié une courte vidéo sur les résultats d’une enquête que son équipe a menée sur les conditions de travail des métiers de l’Info-doc en France : archivistes, documentalistes et bibliothécaires.

 

Depuis quelques années, la question de l’investissement des gouvernements dans le domaine de la culture, du patrimoine et des archives ressurgit de temps à autre dans les médias. Récemment, beaucoup de discussions ont eu lieu sur la refonte des programmes d’agrément des services d’archives privées et le traitement des archives privées. L’AAQ a fait une recension des articles et textes d’opinion publiés pour ceux qui s’intéressent à ce sujet. Nous vous les présentons ici regroupés par la source du texte.

 

Le blogue de la Society of American Archivist publie dans sa série Architists on the Issues la réflexion de Joanna Black Archivists: The Superheroes of Time Travel. Madame Black nous propose sa réponse à la question : « Comment ne pas perdre de vue la valeur de travail d’archiviste quand les tâches quotidiennes sont répétitives ou fastidieuses. »

 
Note : les textes en italiques sont copiés des nouvelles consultées.


Catégorie(s) : Vie professionnelle

Actualités archivistiques

15 mars 2019 par Interactions   Pas de commentaires

On retrouve sur le blogue de Bibliothèque et Archives Canada un texte nous expliquant comment repérer les documents de succession conservés dans le fonds ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien.

 

Gestion de l’information en grandes entreprises : la recherche de la convergence par une stratégie pluridisciplinaire globale et intégrée, tel est le titre du texte proposé sur le blogue Convergence.

 

Un doctorant en science politique, Jean-Vincent Bergeron-Grondin, nous livre une réflexion sur l’utilisation des archives en dehors de la recherche historique.

 

Ici Manitoba a préparé un dossier multimédia sur le premier couple d’origine européenne à s’installer en permanence dans l’Ouest canadien et grands-parents de Louis Riel : Jean-Baptiste Lagimodière et Marie Gaboury. Citons le blogue Histoire, Patrimoine et multimédia à ce sujet : « Du Manitoba au Québec, l’équipe de Radio-Canada retrace, en compagnie d’un de leurs descendants, l’histoire pas banale de ce couple de pionniers. »

 

Les Archives de France ont mis en ligne les résultats d’une recherche sur la pérennisation des données. L’étude veut répondre aux questions suivantes : Quel périmètre donner au mot « pérennisation »? Quels processus faire entrer en jeu? Quelles compétences faire intervenir?

 

Sous la plume d’Hugues Saint-Pierre, le blogue Convergence fait paraître son article intitulé : « Protéger un patrimoine archivistique, une question de confiance ». On y aborde le transfert du patrimoine des Augustine à une entité laïque, le Monastère des Augustines, qui a pour but de conserver et de mettre en valeur ledit patrimoine.

 

La doctorante en archivistique Adélaïde Laloux affiche sur le blogue Archives, manuscrits, livres et autres supports (ALMA) un texte au sujet de sa recherche : « Le dossier personnel de l’enfant dans le secteur sanitaire et social : constitution, conservation, accès ». Une de ses questions de recherches est : « À quel degré le système archivistique rend-il possible la conquête physique, intellectuelle et émotionnelle de ces archives par l’usager en quête d’éléments sur son identité? ». On évolue ici dans le contexte législatif français, mais les questions demeurent, je pense, pertinentes.

 

Pour les amateurs d’histoire des archives, deux étudiants de l’EBSI présentent leur travail sur le blogue Convergence : L’archivistique dans l’Empire romain.

 

L’organisme états-unien National Archives and Records Management a publié un livre blanc sur la technologie blockchain, de son utilisation dans l’administration fédérale aux impacts en matière de gestion documentaire.

 

Bibliothèque et Archives Canada annonce la mise en ligne de la base de données du recensement des provinces des prairies pour 1926.

 

La Society of American Archivists vient de publier un guide sur l’accessibilité aux centres d’archives pour les personnes présentant un handicap : Guidelines for Accessible Archives for People with Disabilities

 

Note : les textes en italique proviennent des nouvelles consultées.
 

Annie Labrecque
Technicienne en documentation, BAnQ


Catégorie(s) : Vie professionnelle

La classification commune des archives judiciaires à BAnQ

4 mars 2019 par Interactions   Pas de commentaires

La grande uniformité de structure des tribunaux à travers les époques et le territoire a permis à BAnQ de développer une classification commune à tous les fonds d’archives judiciaires. Cette catégorisation s’applique tant aux tribunaux provinciaux et locaux qu’aux archives de la Nouvelle-France et à celles versées aujourd’hui. C’est une structure à quatre niveaux pour les tribunaux provinciaux (TP) et à trois pour les fonds locaux (TL).

Le greffe représente le lieu où siège le tribunal et où les greffiers produisent, reçoivent et conservent des documents découlant des activités judiciaires. La description d’un greffe indique la date de l’établissement du tribunal à cet endroit et les limites du territoire d’où viennent les justiciables. Ces frontières évoluent dans le temps et ont donc une incidence importante sur le centre de BAnQ responsable de la conservation des documents judiciaires.

Le niveau de la juridiction regroupe les documents produits dans l’exercice d’une compétence particulière tels que les poursuites criminelles ou les divorces. L’histoire administrative et la portée et le contenu de ce niveau fournissent des informations pertinentes sur les types de litige qu’on y retrouve, ce qui est particulièrement utile lorsque le nom de la juridiction est aussi peu éloquent que « matières civiles en général ».

 

Les types de documents constituent le dernier niveau de classification. Ce sont des ensembles documentaires très homogènes dans leur type de contenu et leur présentation. Les plus communs sont les plumitifs, les index, les jugements et les dossiers. C’est à ce niveau que se manifeste le plus clairement l’autonomie des greffiers. La description permet d’ailleurs de signaler un mode de classement particulier à une époque et/ou un palais de justice. C’est le cas par exemple pour les jugements de divorce du greffe de Québec au tournant des années 1980.

 

Aux fins de la classification, BAnQ a établi une liste uniforme de numéros de cotes pour les fonds (qui totalisent 681), les greffes (164), les juridictions (84) et les types de documents (60).

Cette classification uniforme permet aux citoyens de se repérer de la même façon parmi les fonds judiciaires de tous les centres d’archives de BAnQ. Par exemple, la cote du fonds de la Cour des sessions de la paix est toujours TP12, peu importe le centre de BAnQ; celle du greffe de Québec S1, peu importe le tribunal, la juridiction ou le type de document; celle de la juridiction « matières criminelles » SS1 et celle des dossiers SSS1. Voici un exemple de classification où seul le greffe diffère :


 

La classification uniforme exige une connaissance fine des archives judiciaires pour les employés de BAnQ responsables de l’acquisition, du traitement et de la diffusion de ces documents. Le maintien de cette structure demande une certaine expertise du système judiciaire pour traduire en cote et alimenter les descriptions archivistiques lors de l’analyse de la demande de versement, du traitement ou pour répondre efficacement aux demandes de recherche historique et des citoyens souhaitant exercer leurs droits.

 

La contrepartie de ces exigences est une grande stabilité dans le mode de repérage des documents, peu importe la nature des causes, leur date, leur lieu de création et de conservation. Les titres de fonds (tribunal), de lieu (greffe) et de compétence (juridiction) constituent des métadonnées uniformes et constantes dans le moteur de recherche de BAnQ qui permettent de se déplacer aisément à l’intérieur de la structure une fois la compréhension de son mode de fonctionnement acquise. Cela permet aussi de bien documenter la complémentarité entre les fonds, les territoires couverts par les greffes, les types de causes de chaque juridiction et les modes de classement des documents en utilisant efficacement les zones de description de chaque niveau de classification.

 

Enfin, on ne peut passer sous silence l’excellente collaboration du service de la gestion des archives judiciaires du ministère de la Justice et les usagers de BAnQ qui contribue à bonifier continuellement nos connaissances du merveilleux monde des archives du pouvoir judiciaire.

 
Sophie Côté, archiviste
BAnQ Québec


Catégorie(s) : Évaluation, classification et conservation, Outils de gestion : calendrier de conservation, plan de classification, profil de métadonnées, Vie professionnelle

Actualités archivistiques

11 février 2019 par Interactions   Pas de commentaires

La description ou l’indexation participative sont parfois présentées comme un moyen de démocratiser l’accès au patrimoine. Le journal Museum Management and Curatorship vient de publier un article portant sur une analyse du profil des participants à différents projets de description participative. L’article démontre que l’objectif de démocratisation n’est pas nécessairement atteint.

 

Geof Huth propose dans son blogue Anarchivist un texte sur la complexité de faire l’évaluation de documents numériques et de bien comprendre leur contexte de création. Il est intitulé : Records as Organism, Records as Ecosystem.

 

Le blogue Records Toolkit des Archives of New Zealand a publié un billet sur le transfert de documents numériques aux archives : Digital transfer work and guidance refresh.

 

Comment contribuer modestement au débat démocratique et à la préservation de la mémoire collective à l’ère numérique? Quelques actions menées par l’Association des archivistes francophones de Belgique. Ce texte de Marie-Laurence Dubois, présidente de l’Association des archivistes francophones de Belgique, a été publié sur le blogue Convergence.

 

En matière de diffusion d’archives, le mémoire de maîtrise de Diana Walton est maintenant accessible sur le site Papyrus de l’Université de Montréal. Il porte le titre de : Stratégies pour encourager et soutenir l’exploitation des archives par des artistes dans les centres et les services d’archives au Québec.

 

Si les questions d’évaluation pécuniaire vous intéressent, le blogue Convergence publie un texte sur le sujet : L’évaluation monétaire dans le tournant du numérique : perception et évolution selon Marcel Caya.

 

L’état de l’Alaska a mis à jour son manuel de politiques et procédures en matière de gestion documentaire. Ce document est intéressant pour voir comment d’autres gouvernements présentent les éléments essentiels reliés à la gestion documentaire chez eux.

 

Un nouveau guide a été produit pour enrichir les contenus dans Transkribus. Il permet d’indiquer des éléments de structures dans un texte manuscrit : paragraphe, entête, pied de page, etc. L’objectif est qu’à terme Transkribus puisse lui-même reconnaître ces éléments de structures dans un texte. Rappelons que Transkribus est un logiciel collaboratif de reconnaissance des caractères manuscrits.

 

Le blogue Patrimoine, histoire et multimédia a publié cette nouvelle : Search a mis en ligne la collection Maine, Tombstone Inscriptions, Surname Index, 1620-2014. Cet index vous permettra peut-être de trouver où a été inhumé un membre de votre famille. Chaque fiche, outre le nom de la personne inhumée, peut contenir des informations comme la date de naissance et de décès. Notez que l’accès à l’index est libre, mais pour voir les images, vous devez créer un compte Family Search (c’est gratuit).

 

Le blogue Convergence partage une expérience de sauvegarde d’archives : celles du Festival western de Dolbeau-Mistassini par la Société d’histoire et de généalogie Maria-Chapdelaine.

 

L’organisme responsable de la gestion documentaire de l’état du Texas, State and Local Records Management Division, a publié sur son site un bilan d’expérience sur la réorganisation des disques durs partagés du service. On y donne aussi accès à des outils qui ont été utilisés pour réaliser le « ménage ».

 

Qu’est-ce qui permet à des documents de devenir des archives? C’est en gros la prémisse de la réflexion livrée par Geof Huth sur l’évaluation et la sélection des documents d’archives.

 
Note : les textes en italique sont copiés des nouvelles consultées.
 
Annie Labrecque
Technicienne en documentation, BAnQ


Catégorie(s) : Vie professionnelle

Actualités archivistiques

9 janvier 2019 par Interactions   Pas de commentaires

Et si l’ordinateur déchiffrait les écritures anciennes? Le projet HIMANIS explore la reconnaissance par ordinateur des écritures anciennes et la recherche en plein texte dans des sources manuscrites médiévales; les Archives nationales y collaborent avec leur corpus des registres de la chancellerie royale des années 1302-1483. Telle est l’introduction de la nouvelle publiée dans le bulletin no 44 des Archives nationales de France à la section nos métiers. Si votre curiosité a été piquée, vous pouvez consulter le site du projet.

 

Le blogue Archives, livres, manuscrits et autres supports de l’information publie un texte de Romain Fontaine intitulé : Pourquoi la déontologie est-elle absente du discours des archivistes? Retour sur trois enquêtes ethnologiques en archives publiques par [l’anthropologue] Anne Both.

 

Strategis Policy Institute vient de publier le rapport Protecting the digital evidence of who we areLe texte explique la nécessité et l’importance de protéger adéquatement les documents numériques essentiels à la définition de qui nous sommes comme peuple des cyberattaques.

 

Sur le site de l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, on retrouve le mémoire de maîtrise d’Alexandre Vieira : Archiver les Big Data : un enjeu pour l’archiviste d’aujourd’hui ou de demain? En voici le résumé : « Le numérique s’est imposé dans la plupart des secteurs d’activités. Le métier de l’archiviste ne fait pas exception. Si ce dernier a bien su prendre le fameux « tournant du numérique » (si bien qu’on parle aujourd’hui d’archivage numérique), quand est-il de son rapport au phénomène des Big Data? Composante incontournable de notre société où tout est de plus en plus quantifiable, le Big Data challenge l’archiviste dans la mesure où il représente un vrac informationnel énorme à gérer et organiser, afin d’extraire des signaux d’informations présents dans ces grands ensembles de données a priori dépourvus de signification. Nous apportons ici une esquisse d’archivistique des métadonnées : d’une part afin de proposer un modèle fonctionnel pour l’archivage des Big Data, et d’autre part pour montrer en quoi l’archiviste a tout à fait sa place parmi les acteurs plus connus des sciences/management des données. »

 

Lors de la XVIe journée d’archivistique d’Angers tenue en février dernier, une conférence sur la déontologie archivistique en matière de diffusion a été prononcée par monsieur Bruno Ricard, sous-directeur de la communication et de la valorisation des archives au Service interministériel des Archives de France. On peut en lire un compte rendu sur le blogue ALMA.

 

Les Archives nationales viennent de lancer le logiciel Adamant dédié à l’archivage des documents nativement numériques. Au-delà des missions traditionnelles de collecte et de conservation, ce nouvel outil a pour ambition de faciliter la réutilisation des archives publiques. Le site Archimag a publié le 14 décembre dernier un article à ce sujet. Ce logiciel est l’un des cinq projets du programme VITAM.

 

Les Archives générales du Royaume [Belgique] et les Archives de l’État dans les Provinces ont fait paraître la brochure Moisissures : prévention et lutte.

 

Le no 18 du Cri (décembre 2018), le bulletin du Portail international archivistique francophone, est maintenant disponible.

 

En matière d’accès aux archives, un mémoire de maîtrise a été publié. Intitulé Accessing Manitba’s archives: exploring the status and response to freedom of inforation and protection of privacy rights at the Archives of Manitoba, le mémoire tente d’expliquer en quoi la lourdeur de la loi sur l’accès et du système implanté pour l’administrer affecte l’accessibilité des archives pour les citoyens et explore des méthodes pour améliorer le tout.

 

Le blogue The Ancestor Hunt publie le texte Historical French American Newspapers Online. On y fait la courte liste de journaux francophones publiés aux États-Unis et disponibles en format numérique.

 

Les Archives de la Nouvelle-Zélande ont publié un court document intitulé : Cloud services:  Information and records management considerations. Le document reflète le contexte législatif néozélandais.

 

Si vous vous intéressez à l’indexation des documents d’archives, la thèse de doctorat en science de l’information Vocabulaire employé pour l’accès thématique aux documents d’archives patrimoniaux : étude linguistique exploratoire de termes de recherche, de description, d’indexation a été préparée par Laure-Amélie Guitard et est accessible sur le site de l’Université de Montréal.

 

Le portail France Archives a mis en ligne des films pédagogiques sur la conservation préventive. Les trois premiers portent sur les moisissures. D’autres films suivront.

 

Le ministère français de la Culture célèbre en 2019 son 60e anniversaire. Tout au long de l’année, on pourra lire sur le blogue Politiques d’histoire du Comité d’histoire du ministère des textes portant sur des dates marquantes des soixante dernières années. On y retrouve ainsi le texte que Christine Nougaret, professeure d’archivistique, a publié : 3 janvier 1979 : promulgation de la loi sur les archives.

 

Note : les textes en italique sont copiés des nouvelles consultées.

 

Annie Labrecque

Technicienne en documentation, BAnQ


Catégorie(s) : Vie professionnelle

Une fiche d’information sur l’infonuagique

15 juin 2018 par Interactions   Pas de commentaires

La Direction générale des Archives nationales  (DGAN) de Bibliothèque et Archives nationales du Québec dévoile aujourd’hui une nouvelle fiche d’information sur l’utilisation de l’infonuagique destinée à l’ensemble des organismes publics québécois.

Devant l’engouement des dernières années pour l’utilisation de services en infonuagique, et afin de bien orienter les efforts des organismes publics dans la conservation de leurs documents numériques, cette fiche sommaire et concise présente en quelques lignes une série de conseils et recommandations sur l’hébergement de fichiers et de données sur des serveurs à distance.

Les recommandations émises par la DGAN tiennent compte de la Loi sur les archives et des autres législations qui régissent la gestion de l’information des organismes publics, sans oublier les orientations du Secrétariat du Conseil du Trésor en la matière.

Le document contient quatre sections: une présentation générale, quelques définitions, les recommandations et des références intéressantes sur le sujet.

Nous vous invitons à consulter le document disponible sur le Portail de BAnQ pour plus de détails.

 

Le comité de rédaction


Catégorie(s) : Législation et environnement réglementaire et normatif, Vie professionnelle

Enquête exploratoire sur les tâches des spécialistes de l’information

23 avril 2018 par Interactions   2 Commentaires

Un groupe de travail, regroupant des membres de plusieurs associations professionnelles (dont l’AAQ, l’APTDQ, l’ASTED, la SLASEC) ainsi que du milieu universitaire, travaille actuellement à produire un référentiel de compétences des spécialistes de l’information québécois.

Dans le cadre de nos travaux, nous avons préparé un sondage qui nous permettra de dresser un portrait global des principales tâches des spécialistes de l’information. Nous avons besoin de vous pour y arriver.

Ce court sondage ne vous prendra que quelques minutes et nous aidera à mieux comprendre la réalité actuelle des postes en milieux documentaires.

Le sondage sera ouvert jusqu’au 18 mai 2018.

Mais pourquoi attendre ? Répondez-y dès maintenant ! Pour ce faire, veuillez cliquer sur ce lien.

Nous vous remercions d’avance pour votre participation.

 

Le comité de rédaction


Catégorie(s) : Vie professionnelle

Research in Archival Multiverse : de l’Australie au Québec

15 mars 2018 par Interactions   Pas de commentaires

Sous la direction d’Anne J. Gilliland, Sue McKemmish et Andrew J. Lau, la communauté archivistique australienne met à notre disposition un ouvrage de 980 pages strictement dédié à la recherche en archivistique: Research of Archival Multiverse. Le prix d’achat de l’ouvrage papier avoisine les 100 dollars américains, mais la version PDF est offerte en téléchargement sur le site Open Access Publishing of European Network. Ainsi vous avez accès, à titre gratuit, à une somme archivistique qui nous oblige – encore une fois – à constater que l’Australie constitue une pays incontournable pour ceux et celles qui s’intéressent au développement de l’archivistique.

L’ouvrage est structuré en cinq parties. Après une première partie introductive, les auteurs se penchent, en deuxième partie, sur le contexte intellectuel de l’archivistique et son cadre théorique. En troisième partie, ils abordent les applications des méthodes de recherche dans les études archivistiques. La quatrième partie est réservée à diverses études de cas. Enfin, en cinquième et dernière partie, on présente aux lecteurs les notices biographiques des 39 auteurs qui ont participé à la rédaction de cet ouvrage magistral.

Nous portons donc cet ouvrage à la connaissances de la la communauté des archivistes du Québec et nous l’invitons à se le procurer.

Si l’archivistique australienne fait preuve d’un dynamisme certain, le Québec n’est pas en reste. En effet, chez nous, le Groupe interdisciplinaire de recherche en archivistique (GIRA) oeuvre depuis plus de 30 ans à la réalisation de recherches en archivistique. À cet effet, nous vous invitons déjà à inscrire à votre agenda la date du 30 novembre 2018. À cette date se tiendra le prochain colloque du GIRA. Le thème de cette 8e édition sera : État, conditions et diffusion de la recherche en archivistique. Pour obtenir une information préliminaire sur le contenu de ce colloque, veuillez consulter la page Web consacrée à cet événement qui permettra de mesurer, entre autres choses, l’état de la collaboration entre archivistes et chercheurs dans le développement de notre discipline au Québec.

Research in the Archival Multiverse / Anne J Gilliland, Sue McKemmish, and Andrew J. Lau, (Eds.). Clayton, VIC., Australia: Monash University Publishing, 2017, 1072 p.

 

DANIEL DUCHARME, archiviste – BAnQ Vieux-Montréal


Catégorie(s) : Vie professionnelle

Restructuration à la Direction générale des Archives de BAnQ

15 février 2018 par Interactions   Pas de commentaires

La Direction générale des Archives nationales (DGAN) de BAnQ procède à une réorganisation qui prendra effet le 1 mars 2018. L’harmonisation des façons de faire, l’évolution technologique et les demandes croissantes d’utilisation des archives nous incitent à revoir l’ensemble de nos opérations.

La nouvelle structure sera composée de trois directions :

1) La Direction des régions, sous la responsabilité de Valérie D’Amour. Cette direction aura comme principaux mandats:

– La gestion des ressources humaines, financières et matérielles nécessaires aux activités d’acquisition, de traitement, de conservation et de diffusion des archives dans les centres suivants :

  • BAnQ Sept-Îles
  • BAnQ Sherbrooke
  • BAnQ Trois-Rivières
  • BAnQ Rouyn-Noranda
  • BAnQ Saguenay
  • BAnQ Gatineau
  • BAnQ Rimouski
  • BAnQ Gaspé

– La normalisation des processus et des outils archivistiques;

  • La gestion des projets et des solutions technologiques en concertation avec la Direction générale de l’information et des télécommunications;
  • La coordination et la gestion des demandes d’accès et de droit d’auteur;
  • La gestion des programmes de financement liés aux archives privées et au soutien aux services d’archives privées agréés.

2) La Direction de BAnQ Vieux-Montréal, sous la responsabilité d’Hélène Fortier. Cette direction aura comme principaux mandats :

– La gestion des ressources humaines, financières et matérielles nécessaires aux activités d’acquisition, de traitement, de conservation et de diffusion des archives de BAnQ Vieux-Montréal;

  • La coordination des activités archivistiques en matière d’archives privées, civiles et judiciaires;
  • La coordination de la programmation culturelle et des événements publics en concertation avec la Direction des communications, des relations publiques de la visibilité numérique;
  • Le déploiement de l’offre de services, sur place et à distance, aux différentes clientèles.

3) La Direction de BAnQ Québec, sous la responsabilité de Martin Lavoie. Cette direction aura comme principaux mandats :

  • La gestion des ressources humaines, financières et matérielles nécessaires aux activités d’acquisition, de traitement, de conservation et de diffusion des archives de BAnQ Québec;
  • La coordination des activités archivistiques en matière d’archives gouvernementales et décentralisées;
  • L’application de la Loi sur les archives auprès de tous les ministères et organismes assujettis;
  • L’offre de soutien-conseil auprès des ministères et des organismes publics.

Nous sommes confiants que la nouvelle structure annoncée aujourd’hui assurera une meilleure cohérence et la continuité des activités archivistiques, une reconnaissance de la réalité et du rôle des régions au sein de BAnQ, une prise en charge plus efficiente des projets de transformation numérique et une accélération de la normalisation des pratiques archivistiques.

 

HÉLÈNE LAVERDURE
Conservatrice et directrice générale des Archives nationales
Direction générale des Archives nationales
Bibliothèque et Archives nationales du Québec


Catégorie(s) : Vie professionnelle

Actualités archivistiques du Web – janvier 2018

15 janvier 2018 par Interactions   1 Commentaire

À l’occasion de la parution des ouvrages d’Édouard Bouyé (« L’archiviste dans la cité : un ver luisant, 2017 » et de Bruno Galland (« Les archives », coll. Que sais-je ?, 2016), l’École des chartes a organisé une table ronde sur le thème des : « Les archives, quoi de neuf ? ». On peut voir l’intégralité de cet événement sur YouTube

Damien Leduc, du magazine M (Le Monde), explique le projet patrimonial de l’historien Frédéric Kazan appelé The Venice Time Machine. Un projet gigantesque qui cherche à préserver la mémoire des citoyens du passé par une vaste opération de numérisation et de traitement des données.

Le programme Mémoire du Monde de l’Unesco s’intéresse à la Côte d’Ivoire afin de favoriser la préservation du patrimoine documentaire ce de pays.

Le site de la télévision TVO (Ontario) consacre un article au départ à la retraite de notre collègue Michel Prévost, archiviste en chef de l’Université d’Ottawa.

Un journal de Victoriaville annonce l’entente de partenariat entre Archives Bois-Francs et Cascades.

Sur le site de Cambridge University (U.K.), on annonce que les archives d’Isaac Newton sont inscrites au registre de Mémoire du Monde de l’Unesco.

Dans un article du Devoir, François Desjardins pose la question suivante : Que doit faire une organisation quand des renseignements personnels disparaissent ?

Dans la Revue électrique suisse de science de l’information (RESSI), vous pourrez lire un article très inspirant « Les Archives démocratiques » d’Andreas Kellerhals, directeur général des Archives fédérales suisses.

L’Association vaudoise des archives (AVA) a rendu publiques ses recommandations sur la gestion électronique des documents, lesquelles ont été validées par les Archives cantonales vaudoises (Suisse).

Sur le site de Global Security Mag, Emmanuel Faure présente les tendances clés et perspectives de la gestion documentaire en 2018.

L’Association des archivistes français diffuse un Guide d’archivage pour les hôpitaux et établissements de santé.

Dans l’Humanité, on appelle à mener un débat « essentiel » sur les archives « essentielles »… 

Sur le blogue Le regard de Janus, un billet fort intéressant sur Twitter intitulé : « Archives de Twitter : retour à la normale (archivistique)? »

Le portail de la Radio télévision belge francophone (RTBF), un reportage sur les archives d’Albert Einstein qui seront pour la première fois exposées en Extrême-Orient.

 

JEAN-PHILIPPE ASSELIN, technicien en documentation – BAnQ Québec
Avec la collaboration du comité de rédaction


Catégorie(s) : Vie professionnelle




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec