Actualités archivistiques

Comment s’assurer de faire une bonne gestion documentaire tout en permettant une utilisation simple ou même sans que les utilisateurs du système de gestion documentaire s’en rendent compte? C’est le propos de l’article Records management by stealth: An Australian practitioner’s view publié sur le site Information and Data Manager.

 

L’archiviste Emily Lonie présente sur son blogue la conférence sur le réseautage qu’elle a donnée le 8 juin dernier lors du congrès de l’Association canadienne des archivistes. La conférence intitulée “Cooperation…makes it happen”: Building an Effective Professional Network porte sur son expérience pour la création en 2016 en Colombie-Britannique lors du Lower Mainland Municipal Archivists Forum (LMMAF).

 

On retrouve sur le blogue Convergence de l’AAQ un regard critique sur un article de l’archiviste américain Frank Boles qui sera publié dans le prochain numéro de la revue The American Archivists. Pour comprendre la portée de ce billet, en voici un extrait « [L’article] propose une critique de la pensée archivistique contemporaine dans laquelle Boles perçoit trois idées dominantes dont l’archiviste commun ferait bien de se distancer. […] Quiconque considère la justice sociale comme une valeur archivistique est supposément dans le tort et verrait profit à trouver sa place dans un organisme correspondant davantage à ses idéations morales. » L’article à paraître devait faire l’objet d’une activité de discussion lors du Congrès de la Society of American Archivists. Cette activité a été annulée.

 

Le controversé article de Frank Boles a suscité chez Eira Tansey, une archiviste américaine, le besoin de parler de la nécessité de la révision par les pairs des articles dans les revues et ce qu’elle aurait fait comme rapport de révision si on lui avait demandé de relire l’article de Boles. Le 15 août dernier, la Society of American Archivists publiait une nouvelle mentionnant que les processus rédactionnels de la revue The American Archivists seraient révisés à l’automne.

 

Le directeur des Archives provinciales du Nouveau-Brunswick, monsieur Fred Farrell, explique dans un article publié sur le site de la CBC les raisons pour lesquelles il y a un délai dans le traitement des archives de l’institution. Il mentionne notamment la difficulté de recruter du personnel spécialisé.

 

À quoi peuvent ressembler la conservation et l’entreposage des archives photographiques et filmiques avant l’adoption d’une loi sur les archives? On peut en avoir un aperçu dans ce texte du blogue Pieces of history des Archives nationales des États-Unis : Positives and Negatives.

 

Le ministère de la Justice organise une consultation sur la révision de la Loi concernant le cadre juridique des technologies de l’information (RLRQ, c. C-1.1) (LCCJTI). Cette étude vise à évaluer l’application de la LCCJTI. À cet égard, la participation de la communauté à cette étude est pour nous d’une grande importance. Ainsi, à l’intérieur de cette étude préliminaire à proprement parler, un sondage de 40 questions est proposé aux praticiens, théoriciens, juges, archivistes et gestionnaires relativement à plusieurs aspects de ladite Loi. Aussi, nous vous saurions gré d’y participer en cliquant sur le bouton commencer disponible ci-dessous ou en utilisant le PDF dynamique suivant (qui peut être téléchargé). La période de consultation durera jusqu’au 15 novembre 2019.

 

Les Archives nationales des États-Unis ont deux membres de leur personnel dédiés à la recherche des documents perdus ou volés de l’organisme. On peut en apprendre un peu plus sur ce travail en lisant l’article : On the Hunt for National Treasures With America’s Archives Detective: Mitch Yockelson scours the country for its missing heritage.

 

Les politiques de gestion documentaire peuvent-elles être claires et concises? Un article publié dans le webzine ARMA international s’efforce de répondre à la question.

 

Le blogue Convergence de l’AAQ nous propose cet article : En quête d’archives : bricolages méthodologiques en terrains médiatiques. Entretien avec Sarah Lécossais et Nelly Quemener.

 

Les Archives nationales de Nouvelle-Zélande ont publié trois nouveaux textes règlementaires concernant la sélection, l’évaluation et la disposition des archives publiques. On retrouve le lien vers ces règlements dans le communiqué qui a été mis en ligne le 27 août dernier.

 

En Australie, le Public Record Office de l’état de Victoria a publié une nouvelle directive sur la conservation et l’élimination des documents originaux qui ont été numérisés ou transférés dans un autre format.

 

On retrouve dans le Journal of Critical Library and Information Studies un article intitulé « Dusting for Fingerprints : Introducing Feminist Standpoint Appraisal ». Pour mieux comprendre le propos de l’article, voici un extrait du résumé préparé par l’auteure : This article argues that feminist standpoint epistemologies help us rethink both the process by which archival value is determined and the archivists’ role in that process, leading towards a new methodology, epistemology, and political strategy for appraisal, which I call “feminist standpoint appraisal.” Feminist standpoint appraisal inverts dominant appraisal hierarchies that value records created by those in power to justify and consolidate their power at the expense of records created by the oppressed to document and resist their oppression and imagine liberation.

 

Note : les textes en italiques sont copiés des nouvelles consultées.

 

Annie Labrecque
Technicienne en documentation, BAnQ