Portail BAnQ Nétiquette

Actualités archivistiques

13 juin 2019 par Interactions | Catégorie(s) : Vie professionnelle

Connaissez-vous SNAC? C’est l’acronyme pour Social Network for Archival Context. SNAC est une coopérative internationale qui comprend, sans toutefois s’y limiter, des centres d’archives, des bibliothèques et des musées et qui s’efforce de constituer un corpus de descriptions fiables de personnes, de familles et d’organisations tout en fournissant des liens vers des documents les concernant ou permettant de mettre ces documents en contexte. Pour comprendre le genre d’implication que cela occasionne pour une institution, l’archiviste des États-Unis nous présente la phase 2 de leur collaboration au projet.
 

On retrouve sur le blogue de l’Association des archivistes du Québec, cet intéressant compte-rendu : L’éthique, la justice sociale et les archives. Compte-rendu de la Scholar and Feminist Conference. Cette conférence s’est tenue les 8 et 9 février dernier à New York.
 

France Culture propose pour le dernier épisode de la série consacrée aux Outre-mers, une émission de Séverine Liatard et Séverine Cassar consacrée aux Archives nationales d’outre-mer (ANOM) sous forme de balade sonore. Quelles histoires et quels futurs pour cette institution et les documents qu’elle conserve?
 

Sur le site du Washington Post, on retrouve un texte d’opinion sur les coupures que subit et subira les National Archives and Records Administration.
 

Des protéines pour sauvegarder des données? C’est l’hypothèse sur laquelle des chercheurs de l’Université Harvard travaillent. On ne changera pas nos supports numériques demain matin, mais qui sait ce que l’avenir nous réserve!
 

Intitulé Téléphones intelligents et archives personnelles : les défis liés à la démocratisation de l’information, le texte publié sur le blogue Convergence propose un regard sur certains types de documents plus accessibles et faciles à produire aujourd’hui grâce aux téléphones intelligents et qui risquent de prendre une proportion plus importante dans les fonds d’archives de demain ainsi que de transformer le rôle de l’archiviste dans sa relation entre le créateur (archives) et l’usager.
 

Le blogue des Archives nationales du Royaume-Uni publie un bilan d’expérience sur l’utilisation du logiciel de reconnaissance optique des caractères manuscrits Transkribus et des moyens utilisés pour rendre plus intéressante et ludique la correction par des bénévoles des textes retranscrits par le logiciel.
 

Les données que l’on conserve et celles que l’on détruit, pensons à l’impermanence du web, façonneront l’histoire de demain. C’est en gros le thème de la réflexion d’Elizabth Minkel sur le site The Big Smoke Australia.
 

Le blogue Histoire engagée diffuse le texte de Marie-Laurence Raby, occupant en ce moment un poste étudiant à BAnQ Québec, sur la richesse d’un fonds d’archives conservé à BAnQ Vieux-Montréal et qui lui permet d’appréhender la réalité clandestine de l’avortement. Il s’agit en fait du récit de [sa] rencontre avec un fonds d’archives en particulier : celui du Comité de lutte pour l’avortement libre et gratuit (CLALG).
 

Le mémoire Archivage et transmission des films de famille dans l’environnement numérique de Sébastien Brochu est disponible sur le site Papyrus de l’Université de Montréal.
 

Tetris in the Vault: Using storage space efficiently est le titre d’un article du blogue des Archives de la ville de Vancouver. On y raconte la mise en boîte de registres et la réorganisation de l’espace qui en résulte.
 

Il y a quelque temps, France Culture a diffusé une série intitulée : Le présent des archives. Elle est présentée comme suit : « On dit des archives qu’elles témoignent du passé, mais en est-on certain? Ce qu’elles inventent, au présent, est quelque chose comme le passé du futur. En cela, elles ouvrent une question d’avenir. » La thématique est déclinée en 5 épisodes d’une quarantaine de minutes.
 

Archimag nous informe que Les Archives de France viennent de lancer @docs, une application numérique conçue pour simplifier le droit d’accès à l’information publique. L’outil @docs présente par typologie documentaire le régime juridique applicable pour de nombreux documents, par exemple un permis de construire, un dossier médical ou un acte de naissance. L’information apportée par l’outil de France Archives répond au cas général. “@docs recense à l’heure actuelle une centaine de typologies documentaires qui correspondent aux documents les plus fréquemment sollicités par les usagers.” Utiliser Chrome ou Firefox pour consulter l’application @docs.
 

La chaîne Arte publie sur YouTube son émission Numériser nos archives : l’histoire à l’heure du numérique. Après la Venice Time Machine, l’Europe poursuit l’exploration de son héritage culturel par le biais de la numérisation. Big Data, intelligence artificielle, supports spatio-temporels sont développés par des scientifiques qui promettent une immersion virtuelle inédite dans notre passé. L’histoire en quatre dimensions se dessine un peu plus à chaque étape de cette grande aventure européenne.
 

Le blogue Issues & Advocacy de la Society of American Archivists diffuse un billet intitulé Archivists on the Issues: Rare & Ephemeral: a snapshot of full-time New England archives jobs, 2018-2019. Outre les données de l’enquête, l’auteur donne sa méthodologie et nous fait part des constats auxquels elle est venue. On y retrouve aussi ce billet sur l’importance du réseautage d’un réseau d’échange de pratiques quand on est le seul archiviste qui travaille dans son organisation : Archivists on the Issues: Building a Community of Loners.
 

Note : les textes en italiques sont copiés des nouvelles consultées.
 

Annie Labrecque
Technicienne en documentation, BAnQ

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec