Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives

Dur, dur d’être une V.A.D.!


  Olivar Asselin passe la première moitié de l’année 1918 dans différents camps des forces canadiennes installés dans la campagne anglaise. Bien que physiquement rétabli, les médecins semblent hésiter à le laisser retourner sur le front. Ainsi, Asselin passe une partie de son séjour en Angleterre, à l’hôpital ou en congé. Dans cette lettre écrite à Alice, sa femme, il raconte la vie à l’hôpital et ses rencontres avec des Canadiens et le personnel hospitalier.     « Officiellement j’avais… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec