Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives

Les dangers de la lecture


  Le 20 février 1902, le coroner Charles Alphonse Dubé rencontre plusieurs témoins à Notre-Dame-du-Rosaire dans le district de Pontiac. Il veut ainsi déterminer la cause du décès de Mme Évelina d’Aragon, trouvée morte dans son lit. Après enquête, il conclut que cette dernière s’est suicidée en prenant une dose de strychnine « dans un moment d’aliénation mentale ».         Dans sa déclaration aux jurés, le Dr Dubé, qui connaissait bien Mme D’Aragon, déclare qu’elle a laissé à son… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec