Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives

Le destin hors norme d’Anna Leonowens, institutrice de carrière, née en Inde et décédée à Montréal


Que l’on soit fan de la série de 1972 avec Yul Brynner ou du film de 1999 mettant en vedette Jody Foster, beaucoup d’entre-vous connaissez l’oeuvre Anna et le Roi. Cette histoire, tirée d’un réel vécu, est celle d’Anna Leonowens (1831-1915), institutrice de carrière, née en Inde. Si son séjour à la Cour de Siam (Thaïlande) est connu, la suite de son parcours l’est moins : veuve à l’âge de 28 ans, elle fondera plusieurs écoles au cours de sa… Lire la suite
 

Il gagnait 0,25$ de l’heure et travaillait 60 heures par semaine !


Grâce aux questions relatives aux revenus contenus dans le recensement canadien de 1911, nous savons qu’Herménégilde Simard, l’arrière-grand-père de Guylaine Tremblay, travaillait non seulement 52 semaines par année, mais aussi 60 heures par semaine pour un salaire annuel de 780 $, soit un taux horaire de 25 sous de l’heure ! Selon le recensement pour le Village de Beaurivage-de-la-Longue-Pointe, Herménégilde Simard est bricklayer au furneau [sic], et en utilisant la collection Plans de villes et villages du Québec, conservés par BAnQ, pour le… Lire la suite
 

Où donc se cachait l’arrière-grand-père de Guylaine Tremblay?


Depuis son enfance, Guylaine Tremblay croit que son arrière-grand-père, Herménégilde Simard, a abandonné femme et enfants et qu’il est disparu dans la nature. Lors de la diffusion de l’émission Qui êtes-vous? vous constaterez que la famille Simard habitait dans le Village de Beaurivage-de-la-Longue-Pointe (Montréal), au grand étonnement de notre invitée ! C’est en utilisant un outil incontournable en recherche généalogique, les recensements canadiens, que nous avons localisé Herménégilde Simard et son épouse Marcelline Bluteau ainsi que leurs enfants: Antoinette (12 ans),… Lire la suite
 

Un document exceptionnel conservé à BAnQ Vieux-Montréal


Parmi ses fonds d’archives, BAnQ Vieux-Montréal conserve un registre de la population de Montréal réalisé par Jacques Viger, alors inspecteur des grands chemins, rues, ruelles et ponts, pour le compte du gouvernement du Bas-Canada. Il s’agit en fait d’un recensement de la population de l’île de Montréal en 1825. Ce document a une valeur historique inestimable en raison des informations multiples et détaillées qu’il comporte sur les Montréalais du début du XIXe siècle. Jacques Viger et Louis Guy ont en effet… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec