Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives

Les 4 jours marquants de la visite du général de Gaulle au Québec


  Dans la foulée des événements commémorant les 50 ans de l’Exposition universelle de Montréal de 1967, il ne faudrait pas oublier de souligner la visite mémorable du président français Charles de Gaulle dans la Belle Province du 23 au 26 juillet 1967, en réponse à l’invitation du gouvernement québécois.   Lors d’une visite officielle à l’Élysée en mai 1967, Daniel Johnson père, alors premier ministre du Québec, demande à Charles de Gaulle de le soutenir dans sa démarche pour… Lire la suite
 

Les patrouilles de nuit à Québec


En 1818, une loi adoptée à l’Assemblée législative promulguait que dorénavant, pour veiller à la sécurité des cités (Québec et Montréal), une troupe d’hommes de guet sillonnerait les rues à la nuit tombée. Ces patrouilleurs, équipés d’un bâton et d’un fanal, veilleraient au maintien de l’ordre général des villes et assureraient l’allumage des lanternes dans les rues. Si cette loi de 1818 encadrait légalement la mise en place d’une surveillance de nuit avec des membres rémunérés, la présence de patrouilleurs… Lire la suite
 

La basse-ville de Québec en lumière!


Ce soir, sur les ondes de Télé-Québec, la série documentaire L’espace d’une chanson met en lumière la ville de Québec avec La basse-ville, de Sylvain Lelièvre. Né à Limoilou en 1943, Sylvain Lelièvre grandit dans la 8e Rue, entre la 2e et la 3e Avenue. À l’âge de six ans, il déménage dans la 21e Rue. Dans sa chanson datant de 1975, l’auteur-compositeur-interprète parle de son enfance vécue en basse-ville « entre les hangars de tôle pis les sacs à poubelle;. entre… Lire la suite
 

La grève ouvrière de juin 1878: L’armée intervient dans les rues de Québec!


  « Des mesures de répression efficaces ont été adoptées et seront énergiquement mises à exécution ». Cet extrait de la proclamation du 13 juin 1878 révèle l’ampleur des violences qui agitent alors la ville de Québec. Devant la menace que leurs salaires soient réduits à 0,50$ par jour, les ouvriers de la construction déclenchent une grève le 3 juin. En quelques jours, la plupart des chantiers sont paralysés et des troubles éclatent dans différents secteurs de la ville. Après que l’offre… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec