Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives

La médecine au temps de la Nouvelle-France


  En Nouvelle-France, le corps médical était très hiérarchisé. Tout d’abord, le médecin, de par sa formation universitaire, jouissait d’un prestige élevé. Le thérapeute, quant à lui, était un érudit et un gestionnaire, dont les fonctions principales consistaient à écrire des articles scientifiques, à enseigner, à contrôler les admissions dans les hôpitaux et à distribuer des directives aux chirurgiens et aux aides-soignants ecclésiastiques. Pour sa part, le chirurgien, contrairement au médecin, traitait les blessures et les maladies de façon concrète…. Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec