Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives

Péloquin en ajoute!


Je préfère passer pour fou que de passer tout droit. -Claude Péloquin Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a acquis récemment d’autres archives offertes par le fougueux poète et écrivain, pionnier de la contre-culture, Claude Péloquin. Depuis plusieurs années, elle mettait déjà à la disposition des chercheurs et du grand public, les manuscrits de ses œuvres : poèmes, nouvelles, chansons, scénarios de film, livres d’artistes et autres, créés depuis le début des années 1960 jusqu’à celui des années 2000. De… Lire la suite
 

Arthur Buies, au-delà de la fiction…


J’entre en guerre ouverte avec toutes les stupidités, toutes les hypocrisies, toutes les infamies; c’est-à-dire que je me mets sur le dos les trois-quarts des hommes (…)  Arthur Buies (in La lanterne canadienne)   Écrivain, journaliste et fonctionnaire, secrétaire et ami intime du curé Labelle, Arthur Buies (1840-1901) a laissé son empreinte dans l’histoire du Québec de la seconde moitié du XIXe siècle. Quasi orphelin dès l’âge de deux ans, ce sont ses deux grand-tantes maternelles, les seigneuresses Drapeau de… Lire la suite
 

Pour le « Futur du passé » …


«Pour moi, le rapport à l’archive suppose forcément la possibilité de la perte et de l’oubli. L’archive aspire à la permanence mais elle fait apparaître en même temps, et d’une manière spectaculaire, le momentané, le transitoire, l’éphémère de la vie, des individus, des affaires du monde. En conservant cet éphémère, elle est un combat louable, nécessaire, contre l’effacement et la disparition.» [1] C’est en ces termes que Pierre Nepveu devait conclure une intervention à la table ronde «Apprenti je reste»… Lire la suite
 

Claude Beausoleil, pour l’amour des mots


Claude Beausoleil et son père devant le Rita Snack-Bar dans le quartier Saint-Henri, juillet 1949. BAnQ Vieux-Montréal (P901, S1, D1). Photographe inconnu.

Qu’un loup hurle Pour changer la douleur en brasier Qu’un loup hurle Pour terrasser la mort jusqu’en ses mots vitreux Il hurle que le désir enseigne «En une seule phrase nombreuse» (Claude Beausoleil, Baroque du nord)   C’est en novembre 1948, au Rita Snack-Bar de sa mère, dans le quartier Saint-Henri de Montréal, que Claude Beausoleil voit le jour. Adolescent, il découvre la poésie de Nelligan. Au collège Sainte-Marie, Hubert Aquin lui enseigne. Commence ainsi une passion pour la littérature…. Lire la suite
 

Invitation à la journée d’étude Les archives, le livre et la vie littéraire


BAnQ, en partenariat avec l’Université de Sherbrooke, organise la journée d’étude intitulée Les archives, le livre et la vie littéraire. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la série Points de vue sur le livre à laquelle collabore également l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal. Cette rencontre réunira des universitaires, des archivistes, des écrivains, des bibliothécaires et des professionnels du milieu de l’édition autour des rapports entre le livre, la vie littéraire et les archives…. Lire la suite
 

De main de Poète !


  « Pour cet instant je dirai tout et rien et cela sera tout et rien » – Renaud Longchamps   Renaud Longchamps, poète, écrivain et critique littéraire, lauréat du prix Émile-Nelligan 1988 pour le recueil « Légendes, suivi de, Sommations sur l’histoire » et du Grand Prix 1992 du Festival international de la poésie, de Trois-Rivières, pour « Décimations 1. La fin des mammifères », a fait don de son fonds d’archives à Bibliothèque et Archives nationales du Québec. … Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec