Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives

Quand la curiosité mène à un métier


  Grâce à l’émission Qui êtes-vous?, j’ai découvert l’immense institution qu’est BAnQ. Intriguée, et surtout émerveillée par les trouvailles qu’on y présentait, mon désir de mieux connaître ceux qui m’ont précédée s’est vite manifesté et m’a conduite directement à BAnQ Saguenay, avec l’espoir d’en savoir plus. Le personnel m’a gentiment fait découvrir divers moyens d’étoffer mon histoire familiale en apparence bien ennuyeuse.   Grâce aux archives de l’état civil, plusieurs mystères, racontés par des sources plus ou moins fiables, se… Lire la suite
 

Risques industriels à la fin du XIXe siècle : l’incendie de MacDonald Tobacco


« Incendie de la manufacture de tabac McDonald », René Sangard, dans Le Monde illustré vol. 12, no 574 (4 mai 1895), p. 5.

  À Montréal, le matin du 25 avril 1895, les trois sœurs Thibodeau quittent le logement familial de la rue Plessis, comme à l’ordinaire. Hermina (29 ans), Alphonsine (27 ans) et Maria (23 ans) n’ont qu’à longer la rue Ontario avant d’apercevoir la grande horloge de la manufacture MacDonald Tobacco qui annonce le début de leur quart de travail. Pour environ 5,00 $ par semaine, elles « écotonnent » le tabac séché dans l’usine de William C. MacDonald, l’un des… Lire la suite
 

Il y a 100 ans, Michel Brunet, un médecin pratiquant des avortements à Québec, était condamné à 5 ans de pénitencier


Rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch à Québec, vers 1910. BAnQ Québec, P547,S1,SS1,SSS1,D1,P3624. Photographe non identifié.

Au printemps 1916, Alice Vachon, une jeune institutrice célibataire de 20 ans de Saint-Elzéar en Beauce tombe enceinte. Pas question d’épouser le père : les parents de l’institutrice s’y opposent. Mieux vaut aussi garder le secret, même auprès de sa famille. Les prises de sang de dragon (sanguinaire du Canada), une plante réputée abortive, ne changent rien. Sa mère lui en avait pourtant fait prendre l’année d’avant pour faire « revenir ses règles ». Elle décide alors de se rendre à Québec à la… Lire la suite
 

Le destin parfois difficile des enfants en Nouvelle-France


De nos jours, les enfants sont particulièrement choyés, élevés dans un environnement protégé, aseptisé et entouré de l’affection de leurs proches. Il en était autrement en Nouvelle-France alors que le taux de mortalité infantile était de 38% avant l’âge de 24 mois. Les archives judiciaires de la Nouvelle-France contiennent plusieurs causes qui présentent le triste destin de certains enfants. Les chercheurs seront intéressés par la lecture d’un extrait de l’Édit du roi Henri II, de l’an 1556 :   « portant peine… Lire la suite
 

Les archives judiciaires, miroir de la société.


Au sein de ses centres régionaux, BAnQ conserve des dossiers de procès connus du public, tels ceux de « la Corriveau », de Cordélia Viau, de l’incendie du Laurier Palace, sans oublier celui des membres du FLQ. Outre ces causes célèbres, popularisées par la télévision et le cinéma, les quelque vingt kilomètres d’archives judiciaires renferment des informations privilégiées documentant l’histoire des comportements et mentalités des populations ainsi que l’évolution de l’administration judiciaire et publique. Pour illustrer ce potentiel de recherche, nous présentons… Lire la suite
 

Six mois de détention et 39 coups de fouet pour avoir volé une paire de souliers !


Est-ce que vous vous êtes déjà demandé si l’un de vos ancêtres avait été emprisonné? Les registres d’écrou des prisons de Québec au XIXe siècle (E17,S1) ont été numérisés et sont maintenant disponibles dans la base de données Pistard du portail. Nom, âge, nationalité, date d’emprisonnement, nature de l’offense, sentence et description physique, sont les types de renseignements que vous pouvez retrouver au sujet de vos ancêtres. Ces registres permettent d’en connaître davantage sur ces hommes et femmes qui ont vécu… Lire la suite
 

Les jugements, arrêts et délibérations du Conseil souverain de la Nouvelle-France : encore plus accessibles!


À la démission de la Compagnie des Cents-Associés au début de 1663, Louis XIV instaure au Canada une administration royale et en particulier une justice royale. Le Conseil souverain qui deviendra le Conseil supérieur en 1703 est établi en avril 1663. Au départ, il entend les causes civiles et criminelles, juge souverainement et en dernier ressort, ordonne de la dépense des deniers publics, dispose de la traite des pelleteries avec les Amérindiens et de tout le trafic des habitants avec… Lire la suite
 

Qui êtes-vous? Les archives judiciaires du district de Trois-Rivières dévoilent les circonstances tragiques entourant le décès des ancêtres Lynch de Guy A. Lepage


Qui êtes-vous? Les archives judiciaires du district de Trois-Rivières dévoilent les circonstances tragiques entourant le décès des ancêtres Lynch de Guy A. Lepage Les ancêtres irlandais de Guy A. Lepage, Peter Lynch et Bridget Currigan (Culligan, Cologan), ont tous deux connus une fin de vie singulière. Grâce aux archives judiciaires du district de Trois-Rivières, il a été possible d’en connaître davantage sur les circonstances de leurs décès. Peter Lynch est inhumé à Champlain, petite localité située non loin de Trois-Rivières, en juin… Lire la suite
 

Qui êtes-vous? Les archives judiciaires criminelles durant le Régime français


La capitulation de Montréal, en septembre 1760, permet aux administrateurs de la Nouvelle-France de rapporter en France les documents concernant le gouvernement de la colonie. Seules les archives ayant une valeur légale pour les individus doivent demeurer au Canada. C’est pourquoi les archives des tribunaux resteront dans la colonie. Conservé aujourd’hui essentiellement par Bibliothèque et Archives nationales du Québec, ce trésor documentaire est accessible en ligne. Par le biais de PISTARD, 58 000 descriptions à la pièce ou au dossier sont… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec