Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives

Une vision de la Belgique libérée


Lettre du 19 novembre 1918. BAnQ Vieux-Montréal (CLG72).

Olivar Asselin est de retour sur le front depuis peu lorsque l’armistice est signé, le 11 novembre 1918. Cependant, il demeure tout de même en Belgique quelques semaines avant d’être renvoyé à Paris, et ultimement au Canada, en 1919. Dans cette lettre datée du 19 novembre et adressée à sa femme Alice, il raconte ses impressions sur la population belge, leur lent retour à la vie normale et plus particulièrement de la rivalité nouvellement exacerbée entre les Flamands et les… Lire la suite
 

Les amis, les Belges !


Lettre du 16 novembre 1918. BAnQ Vieux-Montréal (CLG72).

Olivar Asselin est de retour sur le front depuis peu lorsque l’armistice est signé, le 11 novembre 1918. Cependant, il demeure tout de même en Belgique quelques semaines avant d’être renvoyé à Paris, et ultimement au Canada, en 1919. Dans cette lettre datée du 16 novembre adressée à sa femme Alice, il relate des anecdotes et ses impressions sur la population locale auprès de laquelle les troupes sont postées.   « Nous passerons probablement trois ou quatre jours ici; j’essaierai… Lire la suite
 

Pertes canadiennes au front


  Court extrait d’une lettre d’Olivar Asselin à son épouse Alice. Ce dernier lui écrit à propos de son état de santé et lui donne des nouvelles du front. Il est probable que les pertes canadiennes mentionnées aient eu lieu lors de la bataille d’Amiens, dont l’offensive principale s’est tenue le 12 août et à laquelle ont participé des contingents canadiens.   « Je crois que les Canadiens ont eu — comme il fallait s’y attendre — des pertes considérables…. Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec