Le fonds Famille Dufresne : un témoin direct du développement minier nord-côtier

 

En 2014, BAnQ acquiert, par l’entremise de Paul et Cyrille Dufresne, le fonds Famille Dufresne (P70). Lors de son traitement, nous avons constaté que les documents d’archives qui le composent ont été créés ou amassés, d’une part, par Alphonse-Olivier Dufresne et, d’autre part, par Cyrille Dufresne, respectivement père et fils. Nous avons donc convenu de diviser ce fonds en deux grandes séries, chacune d’elles étant consacrée à l’un de ces deux grands hommes qui ont voué toute leur carrière au développement minier et industriel du Québec et de la Côte-Nord.

Aujourd’hui, nous voulons nous pencher plus spécifiquement sur la série concernant Cyrille Dufresne. Géologue et ingénieur, il a joué un rôle important dans le développement minier de la région nord-côtière. Permettez-nous de vous présenter le parcours professionnel de cet homme. Nous souhaitons que la lecture de cette courte biographie vous incite à venir consulter ce fonds d’archives conservé à BAnQ Sept-Îles.

Né à Québec en 1919, Cyrille est le fils d’Alphonse-Olivier Dufresne et de Louise L’Espérance. Son père, ingénieur minier et géologue, travaille alors au Bureau des mines, qui est une section du ministère de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries. En 1941, lors de la création du ministère des Mines, on le nomme sous-ministre. Il occupe ce poste jusqu’à sa retraite en 1960.

 

Cyrille Dufresne, septembre 1955. BAnQ Sept-Îles (P21, S-3). Photographe non identifié.

 

Alphonse-Olivier Dufresne, père de Cyrille Dufresne, alors directeur du Bureau des mines, 1936. BAnQ Sept-Îles (P70, S1, SS2, SSS2, P1). Photographe non identifié.

 

Dès son adolescence, Cyrille s’intéresse au secteur minier. Il prend plaisir à lire, dans le bureau de son père, des documents et des livres sur la géographie et la géologie de l’Ungava ainsi que les rapports du géologue Joseph Arlington Retty.

Cet intérêt le mène vers des études universitaires en génie minier à l’Université Laval où il termine une maîtrise en 1943. Par la suite, en 1952, il obtient un doctorat en géologie de l’Université McGill. Pendant sa formation, il fait de l’exploration, à titre de stagiaire, pour des compagnies minières. En 1948, il est embauché comme géologue par la Labrador Mining and Exploration Company. Son travail consiste à faire l’exploration de la fosse du Labrador. Cyrille Dufresne s’installe alors dans le camp des travailleurs à Burnt Creek (non loin de Schefferville) où il mène des travaux de prospection géophysique et de topographie ainsi que des études sur les formations stratigraphiques.

 

Cyrille Dufresne et un collègue explorant les environs de Burnt Creek, 1948. BAnQ Sept-Îles (P70, S2, SS2, SSS2, D4, P103). Photographe non identifié.

 

Camp des employés de la Labrador Mining and Exploration Company à Burnt Creek, 1948. BAnQ Sept-Îles (P70, S2, SS2, SSS2, D4, P102). Photographe non identifié.

 

Une soirée tout en musique dans un camp à Burnt Creek, 1948. BAnQ Sept-Îles (P70, S2, SS2, SSS2, D4, P111). Photographie non identifié.

 

De 1950 à 1958, il travaille comme géologue pour la Iron Ore Company of Canada. Il s’agit d’une compagnie minière nouvellement formée par la fusion de nombreux conglomérats. Cette compagnie effectue l’extraction du minerai de fer, lequel est expédié à Sept-Îles pour sa transformation et son expédition. Basé à Schefferville, Cyrille Dufresne participe au développement de la ville, notamment en contribuant à la fondation de la commission scolaire catholique. De 1958 à 1963, au sein de la même entreprise, il est ingénieur en chef du «projet Carol» – projet qui mène au développement de la ville de Labrador City.

 

Schefferville, 7 juin 1954. BAnQ Sept-Îles (P21, 5048-A). Photographe non identifié.

 

Schefferville, 24 juin 1959. BAnQ Sept-Îles (P21, M-1570). Photographe non identifié.

 

De 1963 à 1983, ses services sont retenus par le gouvernement du Québec afin de contribuer à la création de Sidbec. Au fil du temps, il y occupe différents postes, dont celui de président de la compagnie Sidbec-Normines, créée en 1976.

À la suite de sa retraite en 1983, Cyrille devient membre de nombreux conseils d’administration. Il occupe également différentes fonctions en lien avec le développement minier et industriel.

 

Pour en savoir plus :

Fonds Famille Dufresne (P70) – BAnQ Sept-Îles

Fonds Compagnie minière Québec-Cartier (P58) – BAnQ Sept-Îles

Fonds Compagnie minière IOC (P21) – BAnQ Sept-Îles

Fonds Sidbec (E90) – BAnQ Vieux-Montréal

 

Simon Boudreau, technicien en documentation, avec la collaboration de Danielle Saucier, archiviste-coordonnatrice – BAnQ Sept-Îles