Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

« Les belles-sœurs » de Michel Tremblay : 50 ans déjà!

28 août 2018 par Instantanés | Domaine(s) : Diffusion et mise en valeur

Scène de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert avec, rangée avant, les comédiennes Denise Proulx, Denise Filiatrault et, de gauche à droite, Denise de Jaguère, Lucille Bélair, Sylvie Heppel, Germaine Giroux, Marthe Choquette, Hélène Loiselle, Germaine Lemyre, Luce Guilbeault, Rita Lafontaine, Josée Beauregard, Odette Gagnon, 28 août 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S3,D214). Photographe : Guy Dubois.

 

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) est fière de souligner le 50e anniversaire des Belles-sœurs, pièce majeure de la dramaturgie québécoise. Elle vous présente pour l’occasion des images évocatrices de documents d’époque précieusement conservés dans ses fonds d’archives, tous accessibles au grand public. Mentionnons que certaines de ces images ont déjà servi à illustrer le récent ouvrage intitulé Les belles-sœurs : l’œuvre qui a tout changé de Mario Girard.

Dans le fonds Michel Tremblay, se trouve le manuscrit original de la pièce. La Bibliothèque nationale du Québec a acquis ce précieux autographe à l’automne 1970.

 

 

Vue du manuscrit de la pièce de théâtre Les belles-sœurs de Michel Tremblay. Photographie : Hyacinthe Munger, BAnQ Vieux-Montréal.

 

 

 

Vue du manuscrit de la pièce de théâtre Les belles-sœurs de Michel Tremblay. Photographie : Hyacinthe Munger, BAnQ Vieux-Montréal.

 

 

 

Première page du manuscrit de la pièce de théâtre Les belles-sœurs de Michel Tremblay, [1965]. BAnQ Vieux-Montréal (MSS368,D1).

 

 

Dernière page du manuscrit de la pièce de théâtre Les belles-sœurs de Michel Tremblay, [1965]. BAnQ Vieux-Montréal (MSS368,D1).

 

Beaucoup d’encre a coulé au sujet de cette pièce de théâtre qui a fait plusieurs fois le tour du monde. Rappelons tout simplement que cette pièce, écrite en 1965, réunit sur scène « quinze Canadiennes françaises du milieu ouvrier de Montréal »[i]. Germaine Lauzon, gagnante d’un million de timbres-primes Gold Star, invite des parentes, des amies et des voisines pour coller ses timbres dans des livrets. L’expression tantôt comique, tantôt tragique, de la condition humaine de chacune de ces femmes, et de toutes en chœur, s’installe dans la modeste cuisine. Puis la jalousie s’invite au party et transforme le « bonheur » de Germaine en cruelle dépossession.

 

 

Scène de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert avec les comédiennes Sylvie Heppel, Denise Filiatrault, Hélène Loiselle, Lucille Bélair, Denise Proulx, Marthe Choquette et Denise de Jaguère, 28 août 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S3,D214). Photographe : Guy Dubois.

 

Ce n’est que le 4 mars 1968, après quelques vaines tentatives pour faire connaître cette œuvre écrite en joual, qu’a lieu une première lecture publique de la pièce sous la direction d’André Brassard. Cet événement est organisé par le Centre d’essai des auteurs dramatiques (CEAD) qui a justement pour mission d’encourager et de promouvoir le théâtre québécois. BAnQ Vieux-Montréal conserve le fonds d’archives du CEAD.

 

 

Invitation à la lecture publique de la pièce Les belles-sœurs de Michel Tremblay, [mars 1968]. BAnQ Vieux-Montréal (MSS364).

 

Invitation au lancement de l’ouvrage Les belles-sœurs de Michel Tremblay, [août 1968]. BAnQ Vieux-Montréal (MSS364).

 

Dans une lettre en provenance d’Acapulco, où il dit être pour écrire un roman, Michel Tremblay exprime au président du CEAD toute sa satisfaction de voir enfin son œuvre « naître ».

 

 

Première page de la lettre de Michel Tremblay à Jean Morin, président du Centre d’essai des auteurs dramatiques, 5 février 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS364).

 

 

Deuxième page de la lettre de Michel Tremblay à Jean Morin, président du Centre d’essai des auteurs dramatiques, 5 février 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS364).

 

 

Il y souligne notamment le travail accompli par André Brassard depuis deux ans, tant pour la préparation de la mise en scène que pour la distribution des rôles à des comédiennes de talent. Il veut également s’assurer que le CEAD a entre les mains la dernière version de la pièce avec « l’ode au bingo! » et la scène entre Lise Paquette et Pierrette Guérin.

 

 

Troisième page de la lettre de Michel Tremblay à Jean Morin, président du Centre d’essai des auteurs dramatiques, 5 février 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS364).

 

 

Curieusement, c’est dans le fonds d’archives de la Comédie Canadienne, fondée par Gratien Gélinas, que nous trouvons le manuscrit de la pièce avec « l’ode au bingo! » et les touchants monologues de Pierrette Guérin et de Lise Paquette. Cette version dactylographiée, et en partie manuscrite, comporte plusieurs autres modifications, ajouts et retraits effectués par l’auteur. Le personnage de Rose Ouellette, qui deviendra Rose Ouimet pour éviter toute confusion avec la comédienne du Théâtre des Variétés, y apparaît toujours, mais sans son monologue du « Maudit cul ! » qui sera ajouté par la suite.

Michel Tremblay termine sa lettre par un fait plutôt cocasse. Il écrit se sentir obligé de prévenir les gens que ses pièces sont vulgaires. « Drôle » de précaution qui, dit-il, « passera avec l’âge… ».

 

 

Dernière page de la lettre de Michel Tremblay à Jean Morin, président du Centre d’essai des auteurs dramatiques, 5 février 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS364).

 

 

La première création sur scène des Belles-sœurs a lieu le 28 août 1968 au Théâtre du Rideau Vert qui fête, cette saison-là, son 20e anniversaire. Ce premier théâtre professionnel francophone au Canada fut fondé par Yvette Brind’Amour et Mercedes Palomino. BAnQ Vieux-Montréal conserve le fonds d’archives du Rideau Vert.

 

 

Yvette Brind’Amour et Mercedes Palomino, directrices du Théâtre du Rideau Vert, 19 août 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P833,S5,D1968-0420). Photographe : Michel Gravel.

 

 

Première page du communiqué de presse annonçant la saison 1968-1969 du Théâtre du Rideau Vert, [1968]. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S2,D10).

 

Page couverture du programme de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert, 28 août 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S2,D10).

 

 

 

Page centrale du programme de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert, 28 août 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S2,D10).

 

 

La pièce est mise en scène par André Brassard et le décor est confié à Réal Ouellette. Fait intéressant, la magnifique maquette de décor en trois dimensions conçue par Ouellette est conservée par BAnQ depuis 2008 grâce au don fait par Michel Tremblay.

 

 

Vue de la maquette de décor conçue par Réal Ouellette pour la première production de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert en 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS368,D5). Photographie : Hyacinthe Munger, BAnQ Vieux-Montréal.

 

 

Réal Ouellette et sa nouvelle maquette de décor de la pièce Les belles-sœurs, Yvette Brind’Amour, Michel Tremblay et André Brassard au Théâtre du Rideau Vert, 11 mai 1971. BAnQ Vieux-Montréal (P688,S3,D53). Photographe : Daniel Kieffer.

 

 

L’ode au bingo !

 

 

Page du scénario de la production de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert, 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S3,D214).

 

 

 

Plan de scène de la production de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert, 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S3,D214).

 

 

Pages du cahier de régie de la production de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert, 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S3,D214).

 

 

Pour cette première production de la pièce, François Barbeau est responsable de la conception des costumes. Les archives du talentueux costumier sont aussi conservées à BAnQ Vieux-Montréal.

 

 

François Barbeau, 18 décembre 1967. BAnQ Vieux-Montréal (P833,S2,D0175). Photographe : Paul Henri Talbot.

 

 

 

« Un million de timbres! Sont devant moi, là, pis j’le crois pas encore! Un million j’sais pas au juste combien ça fait, mais quand on dit un million, on rit pus!… »      

(Germaine Lauzon)

Dessin d’un costume pour le personnage de Germaine Lauzon, François Barbeau, 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS450,S3,D64). 

 

 

 

« Encore hier, la belle-sœur d’une de mes belles-sœurs est venue pour quêter chez nous. Vous me connaissez, le cœur m’a fondu quand a m’a conté son histoire (…)»

(Thérèse Dubuc)

Dessin d’un costume pour le personnage de Thérèse Dubuc, François Barbeau, 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS450,S3,D64).

 

 

 

« Ma vie est plate ! Plate ! Pis par-dessus le marché, chus pauvre comme la gale ! Chus tannée de vivre une maudite vie plate ! »

(Marie-Ange Brouillette)

Dessin d’un costume pour le personnage de Marie-Ange Brouillette, François Barbeau, 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS450,S3,D64).

 

 

 

« Y’avait rien que Johnny qui comptait pour moé… Y m’a faite pardre dix ans de ma vie, le crisse ! »

(Pierrette Guérin)

Dessin d’un costume pour le personnage de Pierrette Guérin, François Barbeau, 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS450,S3,D64).

 

 

 

« Tu sauras que chus pas pour l’amour libre, moé ! Chus catholique ! Reste donc dans ton monde pis laisse-nous donc tranquilles ! Maudite guidoune ! »

(Rose Ouimet)

Dessin d’un costume pour le personnage de Rose Ouimet, François Barbeau, 1968. BAnQ Vieux-Montréal (MSS450,S3,D64).

 

 

La pièce crée l’onde de choc que l’on connaît. La controverse fait aussi bien dans le « navet » de « blanc-bec d’auteur » que dans « l’œuvre de salubrité nationale », comme en témoignent cette lettre de Mme Abonnée Déçue et celle de Claude Jasmin adressées au Rideau Vert.

 

 

Lettre d’une abonnée déçue adressée à la directrice du Théâtre du Rideau Vert, 12 septembre 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S2,D10).

 

 

Lettre de Claude Jasmin adressée aux directrices du Théâtre du Rideau Vert, [septembre 1968]. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S2,D10).

 

Le public reconnaît la puissance de l’œuvre et c’est un triomphe. Dès l’année suivante, le Théâtre du Rideau Vert annonce une reprise hors saison de la pièce en soulignant son caractère historique pour le théâtre québécois.

 

 

Communiqué annonçant la reprise de la pièce Les belles-sœurs de Michel Tremblay au Théâtre du Rideau Vert, [1969]. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S2,D11).

 

Espérons qu’il ne s’agit pas de la version officielle, car plutôt que de nommer le joual, ce communiqué parle de « language ébouriffant ». En français, c’est langage. Faudrait peut-être pas en « perler » à Lisette de Courval…

Saluons l’audace et le génie du tandem Tremblay-Brassard ainsi que le talent de ces comédiennes de la première heure et de ces jeunes artisans de la scène.

 

 

Michel Tremblay, Lucille Bélair, André Brassard, Luce Guilbeault, Denise Proulx et Denise Filiatrault lors de la reprise de la pièce Les belles-sœurs au Théâtre du Rideau Vert, 1969. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S3,D215). Photographe : Guy Dubois.

 

 

 

Sylvain de Champlain avec la collaboration de Marthe Léger, archivistes – BAnQ Vieux-Montréal

[i] Michel Tremblay dans le Programme du Théâtre du Rideau Vert, saison ’68 ’69, volume 9, numéro 1, 28 août 1968. BAnQ Vieux-Montréal (P831,S2,D10).

 

 

7 commentaires pour “« Les belles-sœurs » de Michel Tremblay : 50 ans déjà!”

  1. Très intéressant!
    Beau choix de documents d’archives.

  2. Super beau travail de recherche. Bravo !

  3. « Les Belles sœurs »: 50 ans déjà! Une œuvre mémorable grâce aux remarquables artistes et dont la pérennité est en partie assurée grâce aux artisans de BAnQ.

  4. Très beau travail Sylvain! Je suis fière de mon beau frère.

    denysexxx

  5. Très bel article, inspirant et complet.

  6. Magnifique ! Merci beaucoup pour ce riche article !

  7. Et maintenant, le joual et la vulgarité ont envahi nos ondes, nos scènes de théâtre. et nos écrans de cinéma… Bravo ! Mauvaise idée pour le gouvernement du Québec de continuer à subventionner un créole qui nous isole du reste de la francophonie. Le déclin du «français» au Québec doit beaucoup à ces supposés artistes de la gogauche cuculturelle, qui abaissent le peuple plutôt que l’élever. En se vautrant, on peut pas aller bien loin. (Ceci dit, les comédiennes étaient ben bonnes…, je l’admets.) Cordialement…

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec