Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Sauvetage d’une maison historique : le cas de la maison Dorion-Coulombe

16 mai 2018 par Instantanés | Domaine(s) : Diffusion et mise en valeur

 

En 1975, la maison historique Dorion-Coulombe, située au 80 du boulevard Wilfrid-Hamel dans l’ancienne ville de Vanier, est menacée de démolition. Sans l’initiative de l’architecte Cardwell Ross Anderson, elle n’existerait plus aujourd’hui. Fervent admirateur des vieilles maisons canadiennes et de leur restauration, M. Anderson se porte acquéreur de la maison de Berthe Coulombe au mois d’août 1975.

 

 

 

Habitation ancienne sise boulevard Wilfrid-Hamel à Québec [Maison Dorion-Coulombe], 9 août 1948. BAnQ Québec (E6,S8,SS1,SSS1700,D14823,PA3). Photographe : Gérard Morisset.

 

 

 

Par la suite, la maison doit subir deux déménagements consécutifs avant de trouver sa place définitive sur la rive nord de la rivière Saint-Charles, plus précisément sur la rue Domagaya dans le Vieux-Limoilou.

 

 

 

 

Maison Dorion-Coulombe, Québec, 1977. BAnQ Québec (P732,D112). Photographe : Cardwell Ross Anderson.

 

 

 

Depuis son acquisition par la Ville de Québec en 2000 et sa remarquable restauration en 2007, la maison héberge désormais le Centre d’interprétation de la rivière Saint-Charles. L’histoire des écosystèmes naturels de la rivière ainsi que les caractéristiques architecturales uniques de la maison font partie intégrante de la mise en valeur du site.

 

Voici plusieurs photographies de la maison avant son déménagement en 1976. Nous pouvons y voir, entre autres, l’aménagement intérieur ainsi que différents détails architecturaux dignes d’intérêt.

 

 

 

Maison Dorion-Coulombe, Québec, 1975. BAnQ Québec (P732,D112). Photographe : Cardwell Ross Anderson.

 

 

 

Maison Dorion-Coulombe, Québec, 1975. BAnQ Québec (P732,D112). Photographe : Cardwell Ross Anderson.

 

 

 

Maison Dorion-Coulombe, Québec, 1975. BAnQ Québec (P732,D112). Photographe : Cardwell Ross Anderson.

 

 

 

Maison Dorion-Coulombe, Québec, 1975. BAnQ Québec (P732,D112). Photographe : Cardwell Ross Anderson.

 

 

 

Maison Dorion-Coulombe, Québec, 1975. BAnQ Québec (P732,D112). Photographe : Cardwell Ross Anderson.

 

 

 

Maison Dorion-Coulombe, Québec, 1975. BAnQ Québec (P732,D112). Photographe : Cardwell Ross Anderson.<1i>

 

 

 

Certains documents d’archives conservés à BAnQ Québec témoignent également de l’histoire de la maison et de la terre qui ont appartenu à la famille Dorion et aux nombreux autres propriétaires qui en ont hérité au fil du temps. Par exemple, sur cette carte, les seigneuries de la région de Québec sont bien visibles, dont celle de Lespinay, sur laquelle était installée la famille Dorion.

 

 

 

Seigneuries de la région de Québec : Saint-Gabriel, Saint-Ignace, Lespinay, Orsainville, Notre-Dame-des-Anges, Beauport et Beaupré / Copié par Louis-Philippe Vallerand, échelle inexistante. Copié en mars 1889, original créé en 1702. BAnQ Québec, Collection initiale (P600,S4,SS2,D734).

 

 

De même, plusieurs actes notariés conservés à BAnQ Québec sont aussi très révélateurs. Le 17 août 1756 (CN301,S36), l’inventaire des biens de la communauté de Madeleine Chapeau, veuve de Claude Dorion, mentionne qu’il n’y a aucun bâtiment sur la terre située dans le lieu dit de la Petite Rivière Saint-Charles, anciennement dans la seigneurie Saint-Joseph de Lespinay.

 

 

 

 

 

Inventaire des biens de la communauté de Madeleine Chapeau, veuve de Jean-Claude Dorion, de la Petite Rivière Saint-Charles, paroisse de Notre-Dame de Québec, 17 août 1756. BAnQ Québec, Fonds Cour supérieure — District judiciaire de Québec – Greffes de notaires (CN301,S36).

 

 

Le 19 août 1756 (CN301,S36), un partage de terres s’effectue entre Madeleine Chapeau et ses enfants. Sa fille, Barbe Dorion, qui est mariée à Jean-Baptiste Sylvestre, fait l’acquisition du lopin de terre où sera éventuellement construite la maison.

 

Le 22 avril 1799 (CN301,S178), l’acte de vente entre les héritiers de Barbe Dorion et John Robinson mentionne, pour la première fois, une maison.

 

C’est donc vraisemblablement entre 1756 et 1799 que la famille Dorion a fait construire la maison sur la rive nord de la rivière Saint-Charles.

 

La maison ainsi qu’une grange construite en bois sont une fois de plus évoquées dans l’acte de vente du 20 avril 1815 (CN301,S230,P6605) entre Sarah Morton, veuve de John Robinson, et le nouvel acquéreur, François Bilodeau.

 

 

 

Terre de François Bilodeau, située à la Petite Rivière Saint-Charles, au sud du rang Saint-Bonaventure, 15 janvier 1818. Sur ce plan d’une terre appartenant à François Bilodeau située dans la seigneurie de Lespinay figurent la ville de Neufchâtel, la concession Saint-Bonaventure, le lieu-dit Petite Rivière Saint-Charles, les bâtiments, les puits, la prairie et les terres cultivées. BAnQ Québec, Fonds Cour supérieure — District judiciaire de Québec — Greffes de notaires (CN301,S16,D7165).

 

 

 

 

Plan de la paroisse St-Roch de Québec, fait d’après les mesures prises sur les lieux, par ordre des Commissaires appointés pour l’érection des paroisses, 18 juillet 1835. BAnQ Québec, Fonds Cour supérieure – District judiciaire de Québec – Greffes d’arpenteurs (CA301,S27,DM92). Auteur : Adolphe Larue. Notez ici la parcelle de terre de Madame Bilodeau où la maison Dorion fut construite.

 

 

 

La maison Dorion-Coulombe est un des rares témoins encore debout du patrimoine architectural québécois du XVIIIe siècle. Elle se situe à mi-chemin entre l’architecture domestique d’inspiration française et la façon de construire à la québécoise qui a été influencée par la tradition anglaise.

 

Si vous désirez satisfaire votre curiosité, BAnQ Québec conserve le Fonds Cardwell Ross Anderson. On peut y consulter le dossier (P732,D112) qui témoigne du projet de restauration de cette maison. On y retrouve, notamment, un journal, un rapport, des relevés architecturaux ainsi que plusieurs négatifs et diapositives documentant le déménagement et la restauration de la maison vers la fin des années 1970.

 

 

Catherine Lavoie, technicienne en documentation – BAnQ Québec

 

 

Pour en apprendre davantage :

 

BaladoDécouverte — La Maison Dorion-Coulombe

 

Laframboise, Yves. La maison au Québec : de la colonie française au XXe siècle. Éditions de l’Homme, 2001, 363 p.

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec