Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

De Caughnawaga à La Romaine, la vie au quotidien chez les Amérindiens

5 avril 2017 par Instantanés | Domaine(s) : Diffusion et mise en valeur

Récemment, Bibliothèque et Archives nationales du Québec a acquis les archives de Bernadette Lemieux (P967), enseignante en arts et artisanat dans plusieurs réserves autochtones du Québec durant les années 1960.

Née le 10 février 1910 à St-Éloi, comté de Kamouraska, Bernadette Lemieux s’installe à Saint-Jean-Port-Joli, où elle se découvre une passion pour les arts. À la suite de cours de peinture, elle participe à plusieurs expositions où elle présente ses toiles. Ses talents s’expriment également dans la confection d’objets de toutes sortes, que ce soit avec des plumes, des coquillages ou du cuir. Désirant partager ses connaissances artistiques, Bernadette Lemieux quitte son domicile pour enseigner les techniques de l’artisanat dans les réserves autochtones de Manawan, Bersimis, Caughnawaga, La Romaine et Odanak.

 

Bernadette Lemieux, 1963. BAnQ Vieux-Montréal, fonds Bernadette Lemieux (P967). Photographe non identifié.

 

Vidéaste amateure, elle réalise durant ses séjours plusieurs films montrant la vie quotidienne des Amérindiens sous plusieurs angles tels les rencontres entre les peuples, la famille, les activités et danses traditionnelles, le mode de vie et le travail d’artisanat. Bernadette Lemieux nous laisse un témoignage saisissant, unique et authentique pour les chercheurs désirant approfondir une époque de notre histoire peu documentée.



Le fonds Bernadette Lemieux est complémentaire au fonds Arthur Lamothe (P246), cinéaste documentaire spécialisé dans les cultures amérindiennes.



Sébastien Gouin, archiviste – BAnQ Vieux-Montréal

 

4 commentaires pour “De Caughnawaga à La Romaine, la vie au quotidien chez les Amérindiens”

  1. […] talks about their recent acquisition of the Bernadette Lemieux fonds. Lemieux was a photographer and videographer in the 1960s who spent time living in several First […]

  2. Le tressage de paniers est tourné à la réserve Mic Mac de Maria en Gaspésie. Je reconnais les montagnes et la technique du frêne martelé. merci et bonjour.Gervais Belzile

  3. Je suis la nièce de Bernadette Lemieux. J’ai accompagné cette personne aimée à la fin de sa vie. J’ai eu de belles conversations avec elle et je retiens une phrase de sa vie avec les amérindiens, ils m’ont appris plus que ce que j’ai pu leur apprendre. Elle était une femme avant-gardiste. Je suis fière de faire partie de sa descendances. D’ailleurs quand je vois des photos d’elle avant son décès, elle a assurément des ancêtres amérindiens. De là viendrait son attirance pour toutes les actions faites pour se rapprocher de ses ancêtres.

  4. Quelle femme extraordinaire .J’aurais aimé connaître sa vie d’avantage .Elle aurait pu écrire l’histoire sa vie . C’était une femme grande dame . Pour moi et mes sœurs qui la visitions étant petites ,elle était tellement intrigante .

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec