Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Les 99 ans d’une merveille de l’ingénierie civile

20 septembre 2016 par Instantanés | Domaine(s) : Diffusion et mise en valeur

Le 20 septembre prochain marquera le 99ième anniversaire de l’achèvement final du pont de Québec. Longtemps seul lien fixe entre la rive sud et la rive nord du fleuve Saint-Laurent à la hauteur de la capitale nationale, c’est-à-dire jusqu’à l’ouverture du pont Pierre Laporte en 1970, cet ouvrage est encore considéré aujourd’hui comme une œuvre majeure d’ingénierie civile.

 

03q_p600s6d2p108

Vue éloignée des pièces de la structure du pont prêtes pour le transport par le Canadian Pacifique,1916. BAnQ-Québec (P600,S6,D2,P108). Photographe non identifié

 

La construction du pont de Québec s’insère dans la dynamique du développement urbain de Québec et Lévis. Le traversier et l’utilisation du « pont de glace » en hiver ne suffisent plus à la demande grandissante pour le transport des personnes et des marchandises entre les deux villes. Les autorités décident donc de construire un pont reliant les deux rives et pouvant accueillir trains, tramways et automobiles. Le site est choisi en 1887 et les travaux s’amorcent dès le mois d’octobre 1900 avec la mise en place de la première pierre d’un des piliers par le premier ministre canadien, sir Wilfrid Laurier.

 

03q_p600s6d2p123

Vue éloignée des débris de la travée lors de la catastrophe, 1907. BAnQ-Québec (P600,S6,D2,P123). Photographe non identifié

 

03q_p600s6d2p120

Vue éloignée des débris de la travée lors de la catastrophe, 1907. BAnQ-Québec (P600,S6,D2,P120). Photographe non identifié

 

Malheureusement, le 29 octobre 1907, peu de temps avant la conclusion des travaux, le pont s’écroule entraînant dans la mort 76 personnes, dont un grand nombre d’Amérindiens de la réserve de Kahnawake travaillant à la construction de l’imposante structure.

 

03q_p546d6p74

Vue éloignée des débris de la travée lors de la catastrophe, septembre 1907. BAnQ-Québec (P546 D6,P74). Fred C. Würtele

 

Une commission royale d’enquête stipule quelque temps plus tard que des erreurs de calcul de l’ingénieur chargé du projet sont directement liées à l’effondrement. Le gouvernement fédéral prend en main la suite du projet et les travaux reprennent quelques années plus tard avec un nouveau consortium d’ingénieurs. Tout se déroule bien jusqu’au moment de hisser la travée centrale du pont le 11 septembre 1916. Une erreur dans la fabrication de certaines pièces serait à l’origine de ce nouvel effondrement qui cause la mort de 13 personnes. Ce n’est finalement qu’un an plus tard, soit le 20 septembre 1917 que la travée centrale, reliant enfin les deux rives du fleuve Saint-Laurent, est installée sans encombre.

Le pont de Québec est encore aujourd’hui le plus long pont en porte-à-faux (cantilever) au monde.

 

03q_e6s7ss1p6642672

Vue aérienne de Québec et des environs du pont de Québec, 1966. BAnQ-Québec (E6,S7,SS1,P6642672). Jean-Paul Bôdy

 

BAnQ-Québec possède plusieurs documents en lien avec le pont de Québec. Entre autres, les fonds P546 Fred C Würtele, E6 ministère de la Culture et des Communications de même que P600 Collection initiale. Sans oublier les médias écrits de l’époque, entre autres, l’Action catholique et Le Progrès du Saguenay

 

Sylvie Bédard, archiviste — BAnQ Québec

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec