Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

La chasse-galerie. De la légende au grand écran

26 février 2016 par Instantanés | Domaine(s) : Non classé

Le 26 février 2016 a eu lieu le lancement du dernier film de Jean-Philippe Duval, La chasse-galerie. Cette légende bien connue raconte l’histoire de bûcherons qui vendent leur âme au Diable afin de faire voler un canot et de pouvoir rendre visite à leurs femmes demeurées au foyer. Mais certaines conditions s’appliquent : ne pas prononcer le nom de Dieu ou du diable et ne pas toucher aux clochers d’églises! « Acabris! Acabras! Acabram! Fais-nous voyager par dessus les montagnes »…

 

« La chasse-galerie », photographie d’une peinture réalisée par Henri Julien, février 1943, BAnQ-Québec, E6,S7,SS1,P10926, Office du Film du Québec. Photographe: Raymond Audet

« La chasse-galerie », photographie d’une peinture réalisée par Henri Julien, février 1943. BAnQ-Québec, (E6,S7,SS1,P10926) Office du Film du Québec. Photo: Raymond Audet.

 

Cette légende, qui aurait des origines en France, a été associée à des mythes amérindiens par les colons français. On dit même qu’elle serait inspirée d’un conte viking mettant en scène un traîneau et des chiens volants. C’est Honoré Beaugrand, fondateur de La Patrie et ancien maire de Montréal, qui l’a immortalisée en 1900 dans son livre La chasse-galerie et autres légendes. Il s’agit là de la version la plus connue au Québec. Il y a aussi des rééditions, des versions inspirées de celle de Beaugrand et des bandes dessinées.

BAnQ possède plusieurs fonds et collections contenant des pièces inspirées de la chasse-galerie ou ayant un lien avec celle-ci. Claude Dubois en a fait une chanson, La chasse-galerie (1978), tout comme La Bottine souriante avec Martin de la chasse-galerie (1994) et Mes Aïeux avec Acabris, acabras, acabram (2000).

Bien sûr, les versions acoustiques traditionnelles et les chansons à répondre ont toujours leur part. Un film d’animation de l’Office national du film a vu le jour en 1996. Plusieurs pièces de théâtre, comédies musicales et expositions de toutes sortes ont aussi été créés autour de l’histoire de la Chasse-galerie. Et que dire des représentations que l’on en a fait, tant en statue, sculpture, peinture, montages et innombrables versions racontées.

La Chasse-Galerie a déjà été un bar-cabaret situé à côté de Chez Gérard à Québec. La brasserie Unibroue a récupéré l’image du canot volant sur l’étiquette de sa bière Maudite. La chasse-galerie, c’est également un bar étudiant de l’UQTR, un café culturel à Lavaltrie ainsi qu’une galerie d’art à Québec et l’Ile d’Orléans. L’ouverture officielle des Jeux Olympiques de Vancouver en 2010 nous présentait un Ashley MacIsaac personnifiant le Diable et jouant du violon dans un canot suspendu face à une pleine lune orangée! Même le parc d’attractions de La Ronde a immortalisé ce fameux canot dans son manège La pitoune.

Les références à la Chasse-galerie sont nombreuses…À vous de les découvrir!

 

Sylvie Bédard, archiviste – BanQ Québec

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec