Un médicament douteux

Thomas Tétreault de Saint-Théodore-d’Acton fut un jour frappé par un coup de génie : il venait d’inventer un médicament contre les crises de colère et eut la bonne idée d’aller enregistrer son invention chez un notaire afin de ne point se la faire voler.

Était-il sincère dans son objectif d’amoindrir ses envolées agressives ou était-ce un prétexte pour boire son alcool sous le couvert d’une posologie médicale ? Nul ne le sait.

De toute évidence, le notaire Alexandre Lippé n’a pas hésité à rendre officielle la paternité de l’invention en la frappant de son sceau le 28 avril 1903. Le notaire a même conservé un exemplaire de la requête de brevet dans son fonds d’archives familial (P39 Famille Lippé) avec, en prime, la fameuse recette de « l’Anti-Choleric Tétreault », dévoilée aujourd’hui en grande primeur pour le bénéfice de nos lecteurs.

05S,P39,B1_Anti-Choleric Tétreault (1903)
Anti-Choleric Tétreault, vers 1903. BAnQ Sherbrooke (P39,B1). [Transcription adaptée] Écorce de bois dur dans le mois de janvier le 9e jour de la lune – Enlevez la grosse écorce. Pelez l’autre – faites bouillir le résidu avec du Brandy par parts égales. Dose : un verre de vin de 10 minutes en 10 minutes jusqu’à guérison.
05S,P39,B1_Requête de brevet (1903) en 199
Requête de brevet, 28 avril 1903. BAnQ Sherbrooke (P39,B1).

 

05S,P39,B1_Portrait du notaire Alexandre Lippé (avant le 5 août 1908), extrait
Portrait du notaire Alexandre Lippé, avant le 5 août 1908. BAnQ Sherbrooke (P39,B1). Photographe : Rodolphe Léger, Buckingham. Extrait.

 

Julie Roy, archiviste-coordonnatrice – BAnQ Sherbrooke