Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

La correspondance, témoin d’un pan de vie !

16 décembre 2015 par Instantanés | Domaine(s) : Diffusion et mise en valeur

Quoi de plus merveilleux lors du traitement d’un fonds d’archives que de trouver un document qui suscite notre curiosité et pour lequel il nous faut retracer le processus de création.

La situation s’est présentée à l’équipe de BAnQ Sept-Îles lors du traitement du fonds Placide Vigneau (1842-1926), célèbre chroniqueur de la Minganie et ancien gardien du phare de l’Île-aux-Perroquets.

Nous pourrions penser qu’à la lecture de ses écrits, dont son journal rédigé à l’Île-aux-Perroquets et celui composé sur Pointe-aux-Esquimaux [auj. Havre-Saint-Pierre], il possédait tout le talent nécessaire pour conquérir le cœur de sa bien-aimée, mais à notre grande surprise nous avons constaté qu’un de ses bons amis, Vilbon Damase-Bourque, lui a rédigé un petit modèle de lettre à utiliser afin de déclarer sa flamme à celle qui sera sa première épouse, Louise Cormier.


P48S1SS1SSS1D4-1 (a)

Modèle de lettre d’amour par Vilbon Damase-Bourque (Louis Beltrat) expédié à Placide Vigneau, 10 juin 1861. BAnQ Sept-Îles (P48)


 

P48S1SS1SSS1D4-2 (a)

Modèle de lettre d’amour par Vilbon Damase-Bourque (Louis Beltrat) expédié à Placide Vigneau, 10 juin 1861. BAnQ Sept-Îles (P48)


 

Cette lettre datée du 10 juin 1861 sous-tend qu’il avait la conviction que ses sentiments étaient partagés par cette gente dame, mais une lettre datée du 23 juin signée de Louise, et de sa sœur Marguerite, nous informe plutôt de la grande amitié qui les liait. Elles trouvaient «le temps bien long de se voir éloigné[sic] d’un ami» et elles avaient «grand hâte [qu’il soit] arrivé».


P48S1SS1SSS1D21

Correspondance de Louise et Marguerite expédiée à Placide, 23 juin 1861. BAnQ Sept-Îles (P48)

 

Quoiqu’il en soit, Placide et Louise ont finalement convolé en justes noces, le 9 janvier 1865. De leur union est née prématurément une fille selon une correspondance expédiée par Louise à son mari en août 1865. Malheureusement, Louise s’est éteinte peu de temps après cette naissance, le 24 septembre 1865.

Grâce au traitement de la correspondance de ce fonds, nous avons été les témoins des grands bonheurs mais aussi des tristes événements de la vie de Placide Vigneau et de Louise Cormier.


Danielle Saucier, archiviste-coordonnatrice – BAnQ Sept-Îles

Laissez un commentaire




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec