Portail BAnQ Nétiquette
Instantané, le blogue des archivistes.

Archives : novembre 2015

Il gagnait 0,25$ de l’heure et travaillait 60 heures par semaine !


Grâce aux questions relatives aux revenus contenus dans le recensement canadien de 1911, nous savons qu’Herménégilde Simard, l’arrière-grand-père de Guylaine Tremblay, travaillait non seulement 52 semaines par année, mais aussi 60 heures par semaine pour un salaire annuel de 780 $, soit un taux horaire de 25 sous de l’heure ! Selon le recensement pour le Village de Beaurivage-de-la-Longue-Pointe, Herménégilde Simard est bricklayer au furneau [sic], et en utilisant la collection Plans de villes et villages du Québec, conservés par BAnQ, pour le… Lire la suite
 

Où donc se cachait l’arrière-grand-père de Guylaine Tremblay?


Depuis son enfance, Guylaine Tremblay croit que son arrière-grand-père, Herménégilde Simard, a abandonné femme et enfants et qu’il est disparu dans la nature. Lors de la diffusion de l’émission Qui êtes-vous? vous constaterez que la famille Simard habitait dans le Village de Beaurivage-de-la-Longue-Pointe (Montréal), au grand étonnement de notre invitée ! C’est en utilisant un outil incontournable en recherche généalogique, les recensements canadiens, que nous avons localisé Herménégilde Simard et son épouse Marcelline Bluteau ainsi que leurs enfants: Antoinette (12 ans),… Lire la suite
 

La généalogie – Une aventure passionnante


Retrouver le village d’origine de vos ancêtres, découvrir la terre qu’ils ont défrichée en Nouvelle-France, recréer le milieu dans lequel ils ont évolué, voilà une activité qui saura vous passionner.   Le seul préalable pour se lancer à la recherche de ses ancêtres est de posséder une âme de détective, un peu de temps libre et beaucoup de curiosité pour amorcer votre recherche. Vous pouvez débuter par inscrire les noms de vos proches dans « Mon arbre généalogique ». De façon générale,… Lire la suite
 

La Corriveau: De la légende à la vérité


Le 27 octobre 2015, le Musée de la Civilisation annonçait officiellement l’authentification de la cage de La Corriveau. Ce serait donc, bel et bien, dans cette cage que le corps de cette sorcière du folklore québécois fut suspendu pour le meurtre de son mari. http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/453624/la-cage-de-fer-de-la-corriveau-est-bel-et-bien-authentifiee L’exposition du corps de La Corriveau dans une cage en fer a marqué l’imaginaire québécois et a donné naissance à la légende. Mais qui était vraiment La Corriveau ? Marie-Josephte Corriveau est née en 1733… Lire la suite
 

Papineau Gérin-Lajoie Le Blanc. Une architecture du Québec moderne, 1958-1974


Progression des travaux. Pavillon du Québec. Île-Sainte-Hélène

À compter du 12 novembre, le cabinet d’architectes Papineau, Gérin-Lajoie, Le Blanc, dont le fonds est conservé à BAnQ Vieux-Montréal, est mis à l’honneur à l’école de Design de l’Université du Québec à Montréal au sein de l’exposition « Papineau Gérin-Lajoie Le Blanc. Une architecture du Québec moderne, 1958-1974 ». Parmi les projets et réalisations de ce cabinet, notons entres autres la station montréalaise de Métro Peel, l’école Marie Favery, la résidence de jeune fille de l’Université de Montréal, le centre culturel de la… Lire la suite
 

350e anniversaire de l’arrivée du Régiment Carignan-Salières


À de nombreuses reprises, les colons installés en Nouvelle-France ont réclamé l’envoi de soldats pour les protéger des attaques iroquoises contre leurs établissements. Dans La relation de ce qui s’est passé en Nouvelle-France … 1664 & 1665, le père François Mercier s’est réjouit de l’arrivée en Canada des compagnies du Régiment Carignan-Salières envoyées par Louis XIV pour faire cesser ces attaques. Le père Mercier a inséré un plan de trois forts construits par les soldats en 1665 dans la Vallée… Lire la suite
 

Archives du mois: La fin de Pascalis


    Dans le sillage des premières extractions minières en Abitibi-Témiscamingue, le long de la faille de Cadillac, sont créés plusieurs villes et villages. Au début des années 1930, la région de Val-d’Or se développe ainsi au rythme de l’ouverture des mines et de l’arrivée de la main-d’œuvre. Fondé en 1939 au nord de Val-d’Or, Pascalis est l’un de ces villages miniers à l’essor rapide. Électrifiés et dotés de nombreux établissements commerciaux, Pascalis et le village voisin, Perron, recensent déjà… Lire la suite
 

NOUVEAU! Guide des archives de la danse au Québec


Nous sommes heureuses de vous présenter le Guide des archives de la danse au Québec. Ce guide propose un plan de classification et un calendrier de conservation adaptés aux organismes du milieu de la danse. Il contient également un chapitre sur la conservation des archives et sur la gestion des locaux d’entreposage. De plus, il inclut un chapitre sur la donation des organismes du milieu de la danse auprès des institutions patrimoniales. Enfin, on y trouve différentes annexes telles que… Lire la suite
 




© Bibliothèque et Archives nationales du Québec