Les boîtes à savon

La boîte à savon, que nous appelons familièrement tacot au Québec, est un véhicule non motorisé qui se déplace par la seule force de la gravité. Pendant qu’un gamin se met au volant, d’autres le poussent, parfois à l’aide d’un bâton. Toutefois, la boîte à savon est d’abord et avant tout utilisée pour descendre de petites pentes.

Bien que ces voitures ne soient pas régies par un code rigoureux de construction, certaines similitudes se remarquent : caisse en bois, parfois recouverte de tôle, ou en métal ; quatre roues, dont deux sur le devant fixées sur un axe mobile dirigeable par une corde fixée aux deux extrémités ; des leviers frottant sur les roues arrière qui permettent de freiner.

En marge de l’événement Red Bull Boîte à Savon Montréal 2015 qui se tiendra  le dimanche 6 septembre, BAnQ Vieux-Montréal vous permet, l’espace d’un instant, de revivre la magie des boîtes à savon dans le Montréal de l’après-guerre.

06M_P48S1P16612
Deux concurrents de la course de boîtes à savon attendent le signal du départ sur une rampe, 20 juin 1948. BAnQ Vieux-Montréal (P48,S1,P16612). Photo: Conrad Poirier.

 

 

06M_P48S1P16607
Deux concurrents qui s’approchent du fil d’arrivée dans une course de boîtes à savon, Juin 1948. BAnQ Vieux-Montréal (P48,S1,P16607). Photo : Conrad Poirier.

 

06M_P48S1P04758
Le gagnant, assis à bord de sa boîte à savon, reçoit le trophée lors de la course annuelle, 23 juin 1940. BAnQ Vieux-Montréal (P48,S1,P4758). Photo : Conrad Poirier.


Paul-André Leclerc
, archiviste – BANQ Vieux Montréal