Avant la Grande Bibliothèque… La bibliothèque Saint-Sulpice

Grâce à l’obligeance [de] M. Ægidius Fauteux, qui voulait bien nous servir de cicérone, nous avons été à même de juger de la beauté artistique et de la richesse de cet édifice où rien n’a été épargné pour en faire vraiment un palais des livres – les marbres les plus beaux et les matériaux les plus riches ont été employés avec une profusion qui n’a d’égale que le goût déployé dans la construction et l’aménagement.

 Anonyme, « La bibliothèque Saint-Sulpice – L’inauguration de ce monument », dans La Patrie, 28 août 1915.

En ce dixième anniversaire de la Grande Bibliothèque, il est bon de rappeler le souvenir de la bibliothèque Saint-Sulpice qui est pour ainsi dire son ancêtre. Ce bâtiment qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines est inauguré le 12 septembre 1915 au 1700 rue Saint-Denis – deux ans plus tôt que la défunte Bibliothèque centrale de la rue Sherbrooke. Acquise par le gouvernement du Québec en 1941, l’institution devient la Bibliothèque nationale du Québec en 1968. L’ironie du sort veut qu’en cette année de célébration de la première décennie de la Grande Bibliothèque, la bibliothèque Saint-Sulpice marque son centenaire.

Bibliothèque Publique du Séminaire de St-Sulpice, dessin de l’architecte Eugène Payette, 1912. BAnQ Vieux-Montréal (MSS125).
Bibliothèque Publique du Séminaire de St-Sulpice, dessin de l’architecte Eugène Payette, 1912. BAnQ Vieux-Montréal (MSS125).


Encastrée par le développement urbain des dernières décennies, la façade de l’édifice ne laisse plus entrevoir sa magnificence d’antan, dont témoigne cette aquarelle réalisée par Eugène Payette. Il est intéressant de noter que Payette est aussi à l’origine de la construction de la Bibliothèque centrale de Montréal, en 1917.

Le 29 mars 1911, un avis publié dans La Presse annonce le lancement d’un concours libre d’architecture en prévision de la construction d’une bibliothèque publique. L’avis est aussi expédié par la poste à la plupart des architectes de la province.

02-Blogue_Boudreau-La bibliothèque Saint-Sulpcie - Inauguration - 2015-05-27
Concours pour la construction d’une bibliothèque publique à Montréal. BAnQ Vieux-Montréal (MSS125).

 

Quatre ans plus tard, l’inauguration de la nouvelle institution ne passe pas inaperçue. L’édition de La Patrie du 11 septembre 1915 (p. 3) indique : « Nombre d’invitations ont été lancées aux personnalités les plus en renom [et] l’affluence que l’on verra demain à cette grande fête de la Pensée sera la plus choisie comme la plus représentative de tout ce que notre province compte de plus intellectuel. » Celle du 13 septembre confirme la présence de nombreux dignitaires religieux, politiques et culturels québécois, du premier ministre du Québec, monsieur Lomer Gouin, et de quelques ministres fédéraux, mais aussi la participation du consul général de France, M. Charles Jules Joseph Bonin.

03-Blogue_Boudreau-La bibliothèque Saint-Sulpcie - Inauguration - 2015-05-27
Carte d’invitation à l’inauguration de la bibliothèque Saint-Sulpice. BAnQ Vieux-Montréal (MSS125).

 

04-Blogue_Boudreau-La bibliothèque Saint-Sulpcie - Inauguration - 2015-05-27
Réponse du consul général de France à l’invitation d’assister à l’inauguration de la bibliothèque Saint-Sulpice. BAnQ Vieux-Montréal (MSS125).


Soutenue par les efforts des Sulpiciens, cette bibliothèque possède d’abord une vocation universitaire, les chercheurs étant sa clientèle cible. Elle est malgré tout ouverte au public, ce qui en fait l’une des premières bibliothèques pour les francophones de Montréal. Grâce à elle, bon nombre de Canadiens français ont accès pour la première fois, depuis la disparition de l’Institut canadien de Montréal, à une vaste collection d’ouvrages non confessionnels dans leur langue, qui portent sur différents sujets scientifiques et scolaires. Au moment de l’ouverture, plus de 80 000 ouvrages sont mis à leur disposition.

 

Denis Boudreau, bibliothécaire – BAnQ Vieux-Montréal

 

Références :

– Fonds de la Bibliothèque Saint-Sulpice, 1880-1967. BAnQ Vieux-Montréal (MSS125).

– La Patrie, 1879-1978, http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/634107 (consulté le 25 mai 2015).

– LASSONDE, Jean-René, La bibliothèque Saint-Sulpice, 1910-1931, Montréal, Bibliothèque nationale du Québec, 2001, 402 p. Grande Bibliothèque, Niveau 3. (027.471428 L347b 2001).