Henri Rémillard et l’architecture

Diplômé de la New York Institute of Photography et employé de l’Office du film du Québec, le photographe, Henri Rémillard nous fait découvrir la ville et ses environs par le biais de son goût pour l’architecture urbaine et moderne de Montréal tout en témoignant de l’aspect rural et ancien des maisons construites à partir du XVIIe siècle. Avec la dernière acquisition en provenance de BAnQ Vieux-Montréal (P685 S3) majoritairement composée de diapositives couleur (1989-2007), il nous dévoile la grande richesse culturelle et patrimoniale qui nous entoure et nous offre, doublé d’un classement chronologique, un voyage dans le temps à partir d’images de gratte-ciel nés des techniques d’ingénierie moderne autant que d’images de bâtiments historiques.

Parmi les sujets de prédilection du photographe, les maisons de campagne des régions entourant Montréal sont à l’honneur. Par exemple, la Maison Chapais, résidence victorienne datant du XIXe siècle, est située à Saint-Denis-De La Bouteillerie dans le Bas-Saint-Laurent. Cette maison, propriété du fondateur de la paroisse, est devenue un site touristique ouvert au public.

1
La maison Chapais, 1990. BAnQ Vieux-Montréal (P685, S3, D138, P19). Photographe Henri Rémillard.

Dans la grande région de Montréal, nous trouvons la Maison Saint-Gabriel située à Pointe-Saint-Charles. Cette demeure reconnue en tant que lieu historique reflète une architecture typique de l’époque de la Nouvelle-France, construite en 1668.

Certaines églises ont également attiré son attention. Le photographe privilégie une approche qui relève davantage du point de vue architectural que religieux. Le style gothique de la cathédrale Christ Church, située sur la rue Sainte-Catherine, est maintes fois exploré dans les dossiers photographiques portant sur le centre-ville de Montréal. D’autres constructions sont mises en valeur pour leur somptueux décor intérieur comme le chœur de la basilique Notre-Dame, élément incontournable du patrimoine religieux de Montréal.

2
La basilique Notre-Dame, 1991. BAnQ Vieux-Montréal (P685, S3, D140, P4). Photographe Henri Rémillard.

Montréal étant une île, plusieurs ponts en délimitent le paysage urbain et le photographe capte, à travers les saisons, les différentes structures entourant la ville. Le pont Champlain est celui que nous retrouvons le plus souvent dans les photoreportages étant donné la proximité avec la résidence de l’artiste. Ces images témoignent également de son intérêt pour l’innovation dans le domaine de la construction et de l’ingénierie.

img014
Le pont Champlain, 1991. BAnQ Vieux-Montréal (P685, S3, D141, P4). Photographe Henri Rémillard.

Le stade olympique et sa tour inclinée deviennent des sujets récurrents. Un détail architectural devient presque un objet artistique et suggère le rapprochement du photographe face à ce bâtiment habituellement regardé avec plus de recul.

4
Le stade olympique, 2003. BAnQ Vieux-Montréal (P685, S3, D155, P10). Photographe Henri Rémillard.

Enfin, le verre bleuté des tours BNP et Banque Laurentienne (avenue McGill College) témoignent, quant à elles, du contraste existant au centre-ville de Montréal, entre les monuments patrimoniaux et les gratte-ciel de facture résolument moderne et innovatrice.

5
Les tours BNP et Banque Laurentienne, 1992. BAnQ Vieux-Montréal (P685, S3, D66, P134). Photographe Henri Rémillard.

La troisième série du fonds Henri Rémillard P685 S3 peut être consultée via la base de données Pistard de BAnQ Vieux-Montréal. Le travail d’Henri Rémillard est aussi disponible à l’Office du film du Québec (E6,S7,SS1) du même centre d’archives.

 Joëlle Paquet, stagiaire (supervisée par Johanne Mont-Redon, archiviste) – BAnQ Vieux-Montréal